Couleurs, motifs et textures : comment les choisir ?

Le soucis de cohérence va parfois à l’encontre de certaines règles établies, comme le fait qu’un dépareillé conduit automatiquement au port de souliers marrons car un dépareillé est par essence décontracté. Soyez sérieux, à une époque où le style classique est résiduel et où le costume est vécu comme une obligation sociale, le port du dépareillé est plus inhabituel qu’autre chose aux yeux du grand public. Ce caractère inhabituel va parfois conduire le profane à croire qu’un dépareillé est plus formel qu’un costume.

Source : Croquis sartoriaux.

Source : Croquis sartoriaux.

Mais les ploucs ont parfois raison (peut-être même toujours) et cela ouvre un terrain d’expérimentation vestimentaire. On peut jouer sur son côté habillé en portant des souliers formels, mais on peut aussi jouer sur son côté décontracté pour y intégrer certaines pièces ou en détourner l’usage par exemple.

1/ Blacked

Contrairement à ce que disent les blogueurs et les ploucs sur les forums, le noir a toute sa place dans le vestiaire du petit sartorialiste:

costume noir sartorial

Concernant les souliers noirs, traditionnellement ils se portent avec un costume formel. Mais si vous avez un bas foncé (disons charbon ou marine), vous pouvez très bien porter des souliers noirs sans que cela dénote dans la tenue. L’important est de respecter une certaine cohérence visuelle.
Les sarto-ploucs diront que cela n’est pas canon, au motif qu’une tenue décontractée impose des souliers marrons. Rappelons qu’historiquement cette règle concerne avant tout des tenues de campagne et je doute qu’un pantalon foncé avec une veste grise soit une tenue de campagne.
De plus, nous avons vu dans nos anciens articles qu’il existe des dépareillés formels. Au final, les ploucs ont bien raison de voir dans nos dépareillés modernes des tenues formelles, ce n’est qu’une constante historique. Alors pourquoi ne pas porter des souliers noirs avec un dépareillé?

La tenue de droite est très cohérente malgré sa violation des « codes ».

La tenue de droite est très cohérente malgré sa violation des « codes ».

Si vous ne souhaitez pas porter de soulier noir, vous pouvez très bien opter pour des souliers en velours (foncé ou clair, peu importe car l’aspect mât se marie avec tout):

souliers velours costume

En cuir lisse le résultat aurait été catastrophique. Entre nous, n’optez pas non plus pour des souliers en velours trop clair sauf si l’esthétique « plouc » vous tient à cœur.

Le soulier bordeaux est également recommandé car il s’associe avec tout: du gris clair au charbon, mais également avec le marron et le bleu.

Un soulier marron reste acceptable à condition d’être très foncé:

ardentes ploucei

Le soulier noir fonctionne ainsi très bien avec un dépareillé dans les dominances sombres car il reste emprunt de formalisme. Si vous avez un pantalon très décontracté (comme un jean clair) ne mettez pas des richelieu noirs, cela va jurer. Préférez des mocassins ou des bottines en veau velours !
En revanche, un pantalon en laine couleur charbon avec un col roulé noir et une veste marine permet l’insertion de richelieu noirs car les pièces sont sombres et formelles.
D’un point de vue visuel, si votre bas est foncé vous avez tout à gagner à porter des souliers noirs (ou marron très foncé) dans votre tenue dépareillée. Mais nous reviendrons sur ce point à la fin de l’article.

Les puristes hurleront à l’hérésie, mais la tenue n’est pas incohérente. Pourquoi autoriser le col roulé noir mais jamais de souliers noirs dans une tenue décontractée? Second point qui fera tiquer les puristo-ploucs: les loafers noirs. Oui, un loafer ou un mocassin peut être noir, même si son origine est décontractée, et c’est très bien ainsi.

Les puristes hurleront à l’hérésie, mais la tenue n’est pas incohérente. Pourquoi autoriser le col roulé noir mais jamais de souliers noirs dans une tenue décontractée? Second point qui fera tiquer les puristo-ploucs: les loafers noirs. Oui, un loafer ou un mocassin peut être noir, même si son origine est décontractée, et c’est très bien ainsi.

2/ Gestion des motifs et de la texture

Si vous avez un pantalon texturé, il faut veiller à avoir un haut qui le soit également.
De façon générale, le haut doit toujours être au moins aussi texturé que le bas.

texture tenue

Si vous portez un pantalon en laine lisse avec une veste en tweed, le résultat ne sera pas choquant alors qu’une veste en laine lisse avec un pantalon en tweed sera absolument désastreux.

La transition entre le haut et le bas n’est pas toujours facile surtout lorsque les pièces ont des tissus très différents. Dans ce cas, vous pouvez opter pour un col roulé au lieu d’une chemise.

Le col roulé permet de faciliter l’inversion du dépareillé (bas foncé et haut clair).

Le col roulé permet de faciliter l’inversion du dépareillé (bas foncé et haut clair).

Paradoxalement, s’il faut éviter de porter une veste proche du pantalon, accentuer la confusion visuelle avec un col roulé permet un résultat harmonieux car la veste et le col roulé forment un bloc uni qui contraste assez avec le bas (bien mieux que si une chemise était présente car la couleur clair de la chemise aurait renforcé par contraste la teinte foncée de la veste et du pantalon).

Paradoxalement, s’il faut éviter de porter une veste proche du pantalon, accentuer la confusion visuelle avec un col roulé permet un résultat harmonieux car la veste et le col roulé forment un bloc uni qui contraste assez avec le bas (bien mieux que si une chemise était présente car la couleur clair de la chemise aurait renforcé par contraste la teinte foncée de la veste et du pantalon).

Même chose ici mais avec un polo marine.

Même chose ici mais avec un polo marine.

De façon plus poussée, il est possible de faire du dépareillé avec un haut et un bas très proche. Pour éviter la confusion visuelle, l’idéal est de faire un bas uni avec un haut à motif.

veste beige depareille

3/ Gestion de la couleur

Avant toute chose, laissez la règle des trois couleurs aux magazines féminins et aux blogueurs, leur public est composé de ploucs incapables de faire preuve de bon goût.

drakes velours

Avec un pantalon gris clair ou moyen, l’association naturelle consiste en une veste marine comme ici:

veste bleu pantalon gris

Une veste bleu moyen s’accommode facilement d’un pantalon gris.

asiat deter

Mais la neutralité du gris permet des associations bien plus osées:

costume coloré

Si le pantalon gris va avec tout, inutile de faire des excès. Le côté plouc / habillé par sa femme n’est pas loin.

croquis sartoriaux 2

Avec un pantalon charbon, évitez l’association avec un bleu marine car y aura une certaine confusion visuelle (sauf à utiliser un col roulé ou un polo marine par exemple).
En revanche, ce genre de pantalon se marie très bien avec ce genre de veste:

veste motifs costume
Le bas charbon se marie bien avec le haut camel / chamois, pendant que le pantalon gris clair associé à une veste marine permet d’insérer une cravate fantaisiste. Tout est une question d’équilibre et de cohérence visuelle.

Le bas charbon se marie bien avec le haut camel / chamois, pendant que le pantalon gris clair associé à une veste marine permet d’insérer une cravate fantaisiste. Tout est une question d’équilibre et de cohérence visuelle.

Un haut dans une teinte de beige se marie également bien avec les différents gris:

Ici un gris foncé.

Ici un gris foncé.

Tout comme avec un pantalon gris moyen.

Tout comme avec un pantalon gris moyen.

Une veste marron supporte les mêmes associations:

veste marron

Un pantalon marron s’accorde facilement avec une veste beige ou bien une veste à motifs:

Dans ce cas, préferez une chemise blanche pour conserver une certaine neutralité même si ce n’est pas « canon » (la chemise blanche étant réservée aux tenues formelles).

Dans ce cas, préferez une chemise blanche pour conserver une certaine neutralité même si ce n’est pas « canon » (la chemise blanche étant réservée aux tenues formelles).

L’association n’est pas déplaisante

L’association n’est pas déplaisante

Le pantalon marron s’accommode facilement du vert car ce sont des couleurs dans le même esprit, un peu campagne.

Le pantalon marron s’accommode facilement du vert car ce sont des couleurs dans le même esprit, un peu campagne.

4/ Halte aux ploucs

Si le dépareillé permet d’expérimenter certaines choses, ce n’est pas une raison pour jouer au plouc.

On évitera les pièces trop excentriques comme la peste. La surcharge visuelle de ces pièces frôle le malaise et vous catégorise immédiatement comme plouc. Exemples de pièces infamantes:
– les souliers avec une patine perroquet.
– les souliers du type double monk (on trouve même des triples monk sous forme de bottines maintenant).
– les pantalons gurkhas habillés (surement appelé pantalon balmoral par certains). Amusant sur une femme mais ça s’arrête là.
– les vestes avec des revers très larges de proxénète des années 70. Egalement prisées des blogueurs parisiens avec une grosse tête et un tout petit corps.
– les fausses finitions sartoriales. Comme son nom l’indique, la finition est une finition. Avec l’explosion des blogs, certaines marques se sont empressées de faire des finitions « sartoriales » pour les gogos sur des produits absolument merdiques quant à la coupe, au tissu et plus largement la confection. Inutile d’avoir une milanaise au revers si jamais les coutures de la veste tiennent pas.

Autre information à prendre en compte: l’indication de la tannerie se limite souvent à un argumentation de vente. Une tannerie réputée l’est car elle peut produire du cuir de très bonne qualité. Mais ce n’est pas parce qu’une tannerie produit du cuir de très bonne qualité que sa production s’arrête là, on retrouve plusieurs gammes. Le vendeur va jouer sur cette confusion pour en faire un argument de vente. On retrouve le même procédé pour les chemises où les marques mettent en avant que leur tissu provient de telle ou telle maison mais cela n’indique rien de la qualité du tissu.

Par extension, on évitera les finitions colorées ou contrastantes.

Une dernière chose: pour les pièces vintage très marquées dans le temps, il faut éviter de les porter selon leur usage d’origine mais plutôt leur trouver un usage détourné pour éviter le côté cosplay prisé des puceaux. Il suffit de voir les fans de peaky blinders avec leur tête surmontée d’une petite casquette plate pour voir qu’ils sont marqués socialement comme des types n’ayant jamais vu de chatte de leur vie. N’hésitez pas à porter des pièces très marquées dans le temps avec des pièces modernes dites « fortes » car leur présence permettra de purger le côté cosplay de la tenue pour l’orienter vers un côté modeux qui sauvera votre vie sociale.

La Bonne Coupe 4 – La veste : cintrage, longueur et montage.

La structure et les bases techniques de la veste

Avant toute chose, le vêtement n’est pas une science exacte. Ce qui suit ne sont que des observations et des tentatives de systématisation pour répondre au mieux à des contraintes morphologiques qui sont parfois contradictoires (par exemple: être petit avec des hanches larges conduit à choisir entre une hauteur de boutonnage qui soit vous élance mais n’efface pas la largeur de hanches, ou alors une hauteur de boutonnage qui gomme la largeur de hanches mais peut tasser la silhouette). Il se peut aussi qu’une veste vous convienne très bien alors que a priori vous n’avez pas une morphologie pour porter ce type de veste. Et enfin, rien ne sera jamais parfait même en bespoke. Sur internet, vous trouverez des ayatollahs de la coupe qui n’auront sans doute jamais eu de costume en bespoke et qui confondent instagram avec la réalité. Si votre costume a quelques petits défauts, vous serez surement le seul à vous en apercevoir dans la rue. Inutile de mettre à la poubelle un costume PAP car il ne correspond pas à ce que vous voyez sur instagram, l’important est d’avoir un résultat qui vous plait et vous met en valeur. Le vêtement doit rester une source de plaisir et non pas de névrose.

Tout ce qui suit ne vise qu’à essayer de pointer les défauts de coupe les plus courants ou les problèmes de « tombé » de la veste pour vous permettre de comprendre d’où vient le problème et de corriger le tir au mieux de vos capacités.

Ce qui peut paraître comme un défaut de coupe d’un point de vue classique peut également être recherché par la mode ou le goût personnel. Ici, nous parlerons juste de ce qui est considéré comme « canon » suivant le style classique.

L'article est long, nous vous conseillons de le lire en plusieurs fois, tout en prenant des notes.

croquis sartoriaux

Le boutonnage/cintrage de la veste

La notion de boutonnage actif

L’objectif du cintrage est de donner une allure athlétique et masculine au buste. Sur une veste c’est le boutonnage actif, c’est-à-dire le ou les boutons prévus pour fermer la veste, qui est l’élément principal du cintrage puisqu’il va marquer visuellement la taille.

Afin de déterminer le point de boutonnage actif optimal d’une veste il est nécessaire d’examiner quel était celui du morning coat.

Le point de boutonnage actif se situe sur la ligne de taille.
Le point de boutonnage actif se situe sur la ligne de taille.
Pour épouser correctement le corps, la coupe d’une telle pièce doit être particulièrement soignée, ce que permet une découpe dite « frack » ou « princesse » (on peut voir sur la photo de gauche la découpe horizontale marquant la taille). Sur la photo de droite, la découpe horizontale est plutôt celle d’un costume, ce qui donne un rendu lâche peu convaincant.
Pour épouser correctement le corps, la coupe d’une telle pièce doit être particulièrement soignée, ce que permet une découpe dite « frack » ou « princesse » (on peut voir sur la photo de gauche la découpe horizontale marquant la taille). Sur la photo de droite, la découpe horizontale est plutôt celle d’un costume, ce qui donne un rendu lâche peu convaincant.
Notez que contrairement à une veste, un white-tie ne se porte pas fermé. Pourtant, la pièce se structure autour de la ligne de taille.
Notez que contrairement à une veste, un white-tie ne se porte pas fermé. Pourtant, la pièce se structure autour de la ligne de taille.

On a globalement toujours recherché à placer le boutonnage actif sur un point de la taille, point situé plus ou moins haut en fonction de la mode et des conceptions historiques de la silhouette masculine.
Ce résultat peut être obtenu aussi bien avec un unique bouton qu’avec un montage dit « paddock », c’est-à-dire avec des boutons situés de part et d’autre de la ligne de taille.

Le boutonnage actif (bouton du milieu) est situé sur la ligne de taille.
Le boutonnage actif (bouton du milieu) est situé sur la ligne de taille.
Sur un montage paddock, les deux boutons fermés « encadrent » la ligne de taille.
Sur un montage paddock, les deux boutons fermés « encadrent » la ligne de taille.
Ce type de montage se retrouve également sur des boutonnages croisés.
Ce type de montage se retrouve également sur des boutonnages croisés.
A titre comparatif.
A titre comparatif.

Les variations du boutonnage actif

Plus le boutonnage actif est placé au niveau de la taille, plus le torse va paraître développé et les épaules vont paraître larges, plus l’allure sera virile. C’est par le contraste entre le marquage visuel de la taille qu’une silhouette en V va pouvoir se créer. Plus le boutonnage actif sera éloigné de la ligne de taille et moins la silhouette sera athlétique.
En marquant la taille, il est possible que les hanches soient plus visibles, ce qui est particulièrement pénible pour les hommes avec des hanches larges. Il faut alors impérativement descendre la ligne de boutonnage (ou jouer sur un boutonnage paddock, mais il est fort désuet) pour créer une silhouette plus tubulaire - au prix d’un moindre cintrage. La masculinité de la silhouette sera ensuite construite par les revers et les épaules. Le défaut de cette technique est qu’elle va contribuer à fournir une silhouette un peu moins élancée.
Un boutonnage plus haut permet d’allonger visuellement la silhouette (comme un pantalon taille haute, la ligne de taille est remontée). Le risque est de faire apparaître une poitrine très petite et peu marquée par rapport au reste du corps, alors que le bas du corps prendra une très grande place visuellement. De plus, si la veste garde une longueur « normale », elle semblera excessivement longue car le bas de la veste sera éloigné du point de boutonnage actif. Pour lutter contre cela, les designers ont tendance à couper les vestes en « rase-pet » c’est-à-dire très courte. Cela est assez pratique pour les personnes avec des physiques à la fois très mince et très petit (moins de 1m65) mais l’allure reste enfantine. Si vous êtes doté d’une constitution normale, le corps paraîtra simiesque !

Aux corps normaux ou grands, un point de boutonnage sur la ligne de taille naturelle.
Aux petits, un boutonnage légèrement plus haut.
Aux physiques aux hanches larges, un boutonnage légèrement plus bas.

Ici le point de boutonnage actif se situe au niveau du sternum, donc trop haut. La veste est totalement disproportionnée car trop courte. Il faudrait descendre la ligne de boutonnage de plusieurs centimètres et allonger d’autant la veste. Notez que le mannequin a beau faire 1m83, il paraît être atteint de nanisme en raison des problèmes de coupe: Le gilet décale visuellement le niveau de la taille vers le bas, le point de boutonnage est trop haut et non-marqué ce qui ne permet pas de marquer le vrai niveau de la taille. Et enfin le pantalon paraît trop ample car le montant est visuellement effacé par le gilet, ce qui conduit à tasser la silhouette en donnant beaucoup trop d'ampleur au bas. D'autant plus qu'il manque une compensation de carrure au vu de l'ampleur de la tenue, la veste doit être beaucoup plus structurée au niveau des épaules !
Ici le point de boutonnage actif se situe au niveau du sternum, donc trop haut. La veste est totalement disproportionnée car trop courte. Il faudrait descendre la ligne de boutonnage de plusieurs centimètres et allonger d’autant la veste. Notez que le mannequin a beau faire 1m83, il paraît être atteint de nanisme en raison des problèmes de coupe: Le gilet décale visuellement le niveau de la taille vers le bas, le point de boutonnage est trop haut et non-marqué ce qui ne permet pas de marquer le vrai niveau de la taille. Et enfin le pantalon paraît trop ample car le montant est visuellement effacé par le gilet, ce qui conduit à tasser la silhouette en donnant beaucoup trop d'ampleur au bas. D'autant plus qu'il manque une compensation de carrure au vu de l'ampleur de la tenue, la veste doit être beaucoup plus structurée au niveau des épaules !
Le boutonnage est un peu moins haut et le tout est bien proportionné, que ce soit au niveau de la longueur de la veste que des revers.
Le boutonnage est un peu moins haut et le tout est bien proportionné, que ce soit au niveau de la longueur de la veste que des revers.
Un boutonnage actif au niveau de la ligne de taille donne un grand choix de personnalisation de la veste au niveau des revers et de l’épaule.
Un boutonnage actif au niveau de la ligne de taille donne un grand choix de personnalisation de la veste au niveau des revers et de l’épaule.
Ici, le boutonnage normalement actif n’est pas utilisé. Kamoshita déplace visuellement la ligne de taille au niveau du bassin, ce qui a pour effet de masquer les hanches car la structure est plus « tubulaire » (comme pour un boutonnage paddock). La silhouette s’en trouve infantilisée. Un boutonnage bas, couplé à des épaules fortement structurées et des revers larges (ou alors une veste croisée) peut être utile pour gommer une constitution physique efféminée mais elle ne masculinise pas en elle-même la silhouette.
Ici, le boutonnage normalement actif n’est pas utilisé. Kamoshita déplace visuellement la ligne de taille au niveau du bassin, ce qui a pour effet de masquer les hanches car la structure est plus « tubulaire » (comme pour un boutonnage paddock). La silhouette s’en trouve infantilisée. Un boutonnage bas, couplé à des épaules fortement structurées et des revers larges (ou alors une veste croisée) peut être utile pour gommer une constitution physique efféminée mais elle ne masculinise pas en elle-même la silhouette.

Boutonnage et longueur de la veste

Maintenant que ces quelques bases sont posées, il faut mettre en relation le boutonnage et la longueur de la veste, les deux questions étant indissociables.

Le boutonnage actif doit respecter une certaine harmonie avec le bas de la veste en ne se trouvant ni trop haut, ni trop bas, et ce de manière à respecter les proportions naturelles. On imagine bien le résultat pourri que pourrait donner une veste boutonnée très haut avec un bas échancré très long, ou au contraire un boutonnage très bas avec une partie haute et des revers démesurément longs.

Cette règle explique aussi le problème des vestes rase-pet, la faible longueur de la veste oblige à un boutonnage actif très haut afin de maintenir une distance optimale entre les deux (ni trop ni pas assez). Non seulement vous aurez le derrière presque à l’air, mais vous aurez une poitrine gommée. Bref, tout sauf une silhouette masculine.

Sur cet exemple, une veste de longueur classique aurait placé le point de boutonnage actif beaucoup trop haut par rapport au bas de la veste.
Sur cet exemple, une veste de longueur classique aurait placé le point de boutonnage actif beaucoup trop haut par rapport au bas de la veste.

On a donc deux règles pour le boutonnage par rapport à la structure de la pièce en elle-même :
- il doit se situer sur la taille (plus ou moins haut en fonction de la mode et de la morphologie) ;
- il doit se situer à distance harmonieuse par rapport au bas de la veste (ce qui signifie qu’un boutonnage plus haut implique une veste plus courte et vice-versa).

C’est en définitive le point de boutonnage actif qui structure la silhouette en déterminant les différents volumes du haut et du bas du corps. La longueur est accessoire et se pense dans un second temps.

Boutonnage et revers

Plus le boutonnage actif est haut et moins les revers pourront être larges. Il faut aussi prendre en compte que plus la veste aura de boutons et moins les revers sont larges. Ce n’est pas un problème en soi, mais depuis quelques années les blogueurs ont des velléités de proxénètes américains des années 70.
Avoir des revers qui atteignent le milieu de la ligne d’épaule nous semble le choix de l’équilibre pour une veste droite. Pour une veste croisée, ils seront un peu plus larges.
Si vous faites des revers larges, vous allez prendre un peu plus en carrure, et si vous faites des revers plus fins vous allez gagner en verticalité (mais vous allez sembler plus enfantin ou efféminé). La chose est identique pour la hauteur du cran, un cran haut allonge la silhouette alors qu’un cran bas permet d’obtenir plus de carrure. Le revers à cran aigu permet également de donner de la verticalité à la silhouette.

Un revers modéré: au milieu de la ligne d’épaule, un cran ni trop haut ni trop bas (au niveau des pointes de col).
Un revers modéré: au milieu de la ligne d’épaule, un cran ni trop haut ni trop bas (au niveau des pointes de col).
Le revers est un peu plus large, avec un cran un peu plus bas.
Le revers est un peu plus large, avec un cran un peu plus bas.
Le revers est large, le cran est assez fermé avec une anglaise horizontale en plus d’être bas, tout est fait pour gagner en carrure.
Le revers est large, le cran est assez fermé avec une anglaise horizontale en plus d’être bas, tout est fait pour gagner en carrure.
Si un croisé présente en général des revers assez larges, des revers modérés peuvent également aboutir à un résultat tout à fait charmant.
Si un croisé présente en général des revers assez larges, des revers modérés peuvent également aboutir à un résultat tout à fait charmant.
La silhouette étant déjà très massive, inutile d’en rajouter. Le revers est plutôt modéré pour un croisé. Il existe une volonté d’élancer la silhouette car  l’anglaise est plus à la verticale. Notez également comment les rayures du revers se prolongent sur le col.
La silhouette étant déjà très massive, inutile d’en rajouter. Le revers est plutôt modéré pour un croisé. Il existe une volonté d’élancer la silhouette car l’anglaise est plus à la verticale. Notez également comment les rayures du revers se prolongent sur le col.
Boutonnage assez haut et cran assez haut également, tout est fait pour allonger la silhouette.
Boutonnage assez haut et cran assez haut également, tout est fait pour allonger la silhouette.
Un revers fin se marie bien avec une épaule peu structurée, l’ensemble est cohérent car des épaules très structurées ont tendance à tasser la silhouette. Il en est de même pour des épaules compensées.
Un revers fin se marie bien avec une épaule peu structurée, l’ensemble est cohérent car des épaules très structurées ont tendance à tasser la silhouette. Il en est de même pour des épaules compensées.
L’avantage d’un bouton à la taille est qu’il permet également de créer une belle courbure. Le revers et les quartiers forment un arc de cercle avec en son centre la taille.
L’avantage d’un bouton à la taille est qu’il permet également de créer une belle courbure. Le revers et les quartiers forment un arc de cercle avec en son centre la taille.
Le résultat est un poil moins convaincant en cas de revers modéré.
Le résultat est un poil moins convaincant en cas de revers modéré.
Si vos revers ont une taille modérée, il vaut mieux avoir des quartiers fermés par souci d’harmonie.
Si vos revers ont une taille modérée, il vaut mieux avoir des quartiers fermés par souci d’harmonie.

Boutonnage et épaule

Un boutonnage bas conduit à un moindre cintrage (ce qui est par exemple utile en cas de hanches larges car on va harmoniser le ratio tour de taille / tour de hanches en rendant la taille moins marquée), mais il peut se produire un effet « tube » qu’il faut compenser avec des épaules structurées.

Regardez juste la coupe et les proportions. On laisse de côté les couleurs et le style rital.
Regardez juste la coupe et les proportions. On laisse de côté les couleurs et le style rital.
Encore plus prononcé.
Encore plus prononcé.
Nickel !
Nickel !

Note: Si vous avez une grosse tête et un tout petit corps il vaut mieux opter pour ce genre d’allure.

Si le boutonnage est haut, la silhouette peut devenir enfantine car cela conduit à gommer les caractéristiques secondaires. Si vous souhaitez conserver cette allure jeune, enfantine voire efféminée, vous pouvez conserver une épaule naturelle (cela peut être très beau, surtout si vous êtes de taille moyenne avec une cuisse fine, dans un esprit ancien régime ou parisien).

coupe costume 2

En revanche, si vous souhaitez une silhouette virile malgré un boutonnage haut, vous devez opter pour des épaules structurées et une poitrine légèrement drapée.

epaule veste structurée
Ce gosse a une silhouette plus virile et harmonieuse que tous les tocards du RER A direction la Défense.
Ce gosse a une silhouette plus virile et harmonieuse que tous les tocards du RER A direction la Défense.

Veste et choix du pantalon

Pour faire simple, si la veste est longue le pantalon est ample.
Si la veste est courte, alors le pantalon doit être ajusté.

Le pantalon ajusté permet de porter facilement des pièces du type blouson. A l’inverse, un pantalon ample se porte à merveille avec un manteau long.

Notez que dans un monde idéal, la jupe est collante même si la veste est ouverte.
Notez que dans un monde idéal, la jupe est collante même si la veste est ouverte.

Le choix de la veste

Maintenant me direz-vous : comment choisir la bonne hauteur de boutonnage et respecter l’harmonie complète de la tenue ?

Il faut conserver une double cohérence par rapport à la taille et à la carrure de la personne.

Considérations anatomiques

Théoriquement, un boutonnage plus haut équivaut à une veste plus courte, ce qui permet d’avoir une ligne de jambes plus longue et une silhouette allongée, résultat heureux pour les petits. Une veste plus longue avec boutonnage actif plus bas convient pour sa part bien mieux aux grands.
Pour la carrure, un boutonnage haut réduit la longueur du buste ce qui produit un effet de largeur, alors qu’un boutonnage bas l’affine plutôt.

Pour élargir au maximum la silhouette vous pouvez opter pour un croisé.

Ces règles sont toutefois difficilement applicables dans la pratique : certes une veste courte grandira la personne, mais il faut prendre en compte l’ensemble de la tenue et la cohérence de ses différentes parties. Plus le montant d’un pantalon est haut et plus la veste devrait être longue et inversement, c’est pourquoi une veste courte couplée à un pantalon haut, même en réussissant son effet de grandir la personne, donne un résultat désastreux.

L’autre problème est le respect de la cohérence entre les ratios horizontaux et verticaux. Les règles énoncées ci-dessus peuvent fonctionner pour des physiques relativement « moyens », mais quid par exemple du cas de la personne petite et étroite d’épaules ? Un boutonnage haut grandirait certes la personne mais mettrait l’accent sur son ratio hanches/épaules désavantageux, il y a donc une contradiction.

Il est difficile on le voit d’établir une liste de règles à suivre point par point, tout est question d’ensemble.

A droite nous pouvons voir Jean Cocteau qui mesurait environ 1m70. Le boutonnage est trop haut et la veste trop courte pour un pantalon avec autant d’amplitude et au montant si haut. Le centre de gravité est donc déplacé vers le bas (au niveau des hanches et des cuisses) et résultat n’est pas satisfaisant: la silhouette apparaît peu virile en plus de tasser la silhouette.
A droite nous pouvons voir Jean Cocteau qui mesurait environ 1m70. Le boutonnage est trop haut et la veste trop courte pour un pantalon avec autant d’amplitude et au montant si haut. Le centre de gravité est donc déplacé vers le bas (au niveau des hanches et des cuisses) et résultat n’est pas satisfaisant: la silhouette apparaît peu virile en plus de tasser la silhouette.
Le résultat nous semble plus convaincant ici. La cuisse est fine avec une ampleur maitrisée, la veste croisée apporte de l'épaisseur au torse. S'il ne se trouve pas élancé, au moins la silhouette n'est pas tassée et est plus masculine.
Le résultat nous semble plus convaincant ici. La cuisse est fine avec une ampleur maitrisée, la veste croisée apporte de l'épaisseur au torse. S'il ne se trouve pas élancé, au moins la silhouette n'est pas tassée et est plus masculine.

Deux autres éléments vont jouer plus accessoirement sur la carrure : la largeur des revers et la structure d’épaule. Tous deux peuvent être utilisés pour optimiser la coupe d’une tenue.

Il s'agit bien de la même personne (Alan See), la veste de costume présente des épaules structurées comparée à la veste sport. Sans même avoir recours à une compensation de carrure, le torse paraît plus athlétique.
Il s'agit bien de la même personne (Alan See), la veste de costume présente des épaules structurées comparée à la veste sport. Sans même avoir recours à une compensation de carrure, le torse paraît plus athlétique.
Plus le cran sera haut plus vous serez élancé, à l'inverse avec un cran bas plus vous ferez costaud.
Plus le cran sera haut plus vous serez élancé, à l'inverse avec un cran bas plus vous ferez costaud.

Cas du physique moyen
Une personne de taille moyenne (environ 1m80) avec une carrure normale (épaules ni trop larges, ni trop étroites) aura le choix : boutonnage plus ou moins haut sur la taille en fonction des préférences.

Cas de la personne petite ou grande
Théoriquement une personne petite (disons moins d’1m75) devrait chercher à allonger sa ligne de jambes pour paraître plus grande, il serait donc dans ce cas indiqué de choisir un boutonnage actif plus haut. Au contraire une personne très grande devrait viser un boutonnage bas pour éviter de ressembler à une perche.

Si vous êtes petit, évitez de porter un croisé car le bas de la veste va masquer le montant du pantalon ce qui va réduire visuellement la taille de vos jambes. Préférez une veste avec des quartiers ouverts pour dévoiler la taille haute du pantalon.

Plus pratiquement et dans un souci d’équilibre général des proportions il s’agit aussi de rester cohérent avec le choix du pantalon : plus le montant du pantalon est haut et plus la veste devrait être longue et inversement.
Certes choisir une veste courte au boutonnage haut grandira visuellement la silhouette dans l’ensemble, mais ça ne veut pas dire que ses différentes parties sont proportionnées les unes vis-à-vis des autres.

Les épaules larges et structurées, le cran un peu bas avec une anglaise horizontale, un boutonnage croisé et une veste croisée qui descend visuellement la ligne de taille (on voit moins les jambes) : on rend tassé.
Les épaules larges et structurées, le cran un peu bas avec une anglaise horizontale, un boutonnage croisé et une veste croisée qui descend visuellement la ligne de taille (on voit moins les jambes) : on rend tassé.
Pourtant, Miles Davis avait un corps pour le moins harmonieux.
Pourtant, Miles Davis avait un corps pour le moins harmonieux.
Des épaules étroites et souple, un boutonnage actif placé assez haut, une longueur de bas de veste en conséquence. La veste est ensuite portée ouverte pour gagner encore un peu de jambe visuellement: tout bon.
Des épaules étroites et souple, un boutonnage actif placé assez haut, une longueur de bas de veste en conséquence. La veste est ensuite portée ouverte pour gagner encore un peu de jambe visuellement: tout bon.

Autres cas

Si vous êtes plutôt mince, préférez les croisés ou un boutonnage  très légèrement sous la ligne de taille pour draper la poitrine et permettre d'avoir des revers larges et des épaules structurées.

Si vous êtes costaud, il est possible que les revers cassent. Vous pouvez demander à placer une pince sous le revers afin de résoudre ce problème.

Si vous êtes plutôt vouté il faut évitez les croisés car les revers peuvent casser.

Si vous avez un gros bassin ou de grosses cuisses, il faut offrir une compensation de carrure au niveau des épaules. Il en est de même si vous avez une grosse tête.

Pour les hanches larges :

Vous pouvez opter pour un gilet ou un cardigan sous une veste ouverte .
Vous pouvez opter pour un gilet ou un cardigan sous une veste ouverte .
Selon nous, le résultat aurait été plus esthétique avec un boutonnage plus bas (ou alors une veste portée ouverte sur un gilet) pour gommer l’embonpoint et les hanches.
Selon nous, le résultat aurait été plus esthétique avec un boutonnage plus bas (ou alors une veste portée ouverte sur un gilet) pour gommer l’embonpoint et les hanches.

Si vous êtes cambré ou avec des grosses fesses, veillez bien à avoir des fentes assez longues (ou d’avoir des fentes marteaux avec sous-fente pour éviter l’ouverture de la fente).

C’est raté !
C’est raté !
C’est réussi !
C’est réussi !

Etudes de cas

Ici, le boutonnage actif est situé au niveau de la taille, ce qui permet d’avoir un bas de veste arrivant sous la fesse. Contrairement à ce que disent les blogs, ne prenez jamais une veste découvrant vos fesses. Tout au plus, vous pouvez vous permettre ce genre de fantaisie si vous faites autour des 1m50.
Ici, le boutonnage actif est situé au niveau de la taille, ce qui permet d’avoir un bas de veste arrivant sous la fesse. Contrairement à ce que disent les blogs, ne prenez jamais une veste découvrant vos fesses. Tout au plus, vous pouvez vous permettre ce genre de fantaisie si vous faites autour des 1m50.

Lorsque vous achetez une veste, veillez à ce que le bouton actif soit proche de votre taille, et que le bas de la veste soit sous la fesse (pas plus, pas moins). Ne vous fiez pas au fait que votre veste doit tomber dans le creux de la main, c’est le conseil le plus stupide que j’ai jamais entendu. Rien ne dit que vos bras sont proportionnés à votre torse et vos jambes (tout au plus, votre avant bras est proportionné à vos pieds).

Le smoking de Valentino (à droite) est quasi parfait : le revers est modéré (milieu de la ligne d'épaule), le cran est également modéré en hauteur et profondeur (même s'il tend à une certaine profondeur mais c'est assez classique vu la forme du revers), ligne de revers droite, roulé modéré, le boutonnage parait assez bas mais en réalité il est au dessus de la taille naturelle car la veste lui fait une petite poitrine, on peut voir que la veste descend assez bas pour accentuer cet effet. Par soucis de cohérence, les quartiers sont ouverts (nécessaire avec une veste longue et le montant haut pour le pantalon (la chemise est cachée). Les basques sont également étroites, ce qui permet de coller aux cuisses, épaules faiblement structurées ce qui colle assez bien avec l'ensemble. Vu la position des bras, l'emmanchure doit être assez petite vu qu'il n'y a pas de déformation même sur la manche.
Le smoking de Valentino (à droite) est quasi parfait : le revers est modéré (milieu de la ligne d'épaule), le cran est également modéré en hauteur et profondeur (même s'il tend à une certaine profondeur mais c'est assez classique vu la forme du revers), ligne de revers droite, roulé modéré, le boutonnage parait assez bas mais en réalité il est au dessus de la taille naturelle car la veste lui fait une petite poitrine, on peut voir que la veste descend assez bas pour accentuer cet effet. Par soucis de cohérence, les quartiers sont ouverts (nécessaire avec une veste longue et le montant haut pour le pantalon (la chemise est cachée). Les basques sont également étroites, ce qui permet de coller aux cuisses, épaules faiblement structurées ce qui colle assez bien avec l'ensemble. Vu la position des bras, l'emmanchure doit être assez petite vu qu'il n'y a pas de déformation même sur la manche.

Plus le montant du pantalon est haut, et plus il faut équilibrer avec une veste descendant bas.

De la même façon, il vaut mieux avoir des quartiers ouverts en cas de veste longue afin de dégager visuellement le montant du pantalon et conserver un point de fuite vers la taille.

Ici le pantalon est taille haute et d’une ampleur généreuse. Le boutonnage actif de la veste se positionne au niveau du haut du montant du pantalon. L’ampleur du pantalon aide à avoir une jupe collante. On note également l’épaule drapée.
Ici le pantalon est taille haute et d’une ampleur généreuse. Le boutonnage actif de la veste se positionne au niveau du haut du montant du pantalon. L’ampleur du pantalon aide à avoir une jupe collante. On note également l’épaule drapée.
Si votre pantalon ne monte pas très haut, vous pouvez vous permettre d’avoir un boutonnage actif un peu plus haut que la fin du montant. Veillez également à ne pas avoir une veste trop longue (sans excès)
Si votre pantalon ne monte pas très haut, vous pouvez vous permettre d’avoir un boutonnage actif un peu plus haut que la fin du montant. Veillez également à ne pas avoir une veste trop longue (sans excès)
Ici le pantalon ne monte pas très haut et la veste ne descend pas très bas. Le boutonnage est quand même sacrément haut. Je ne connais pas sa taille mais les sources biographiques indiquent qu’il était plutôt grand,  ce qui doit expliquer le décalage entre sa taille naturelle et le point actif de boutonnage (comme si la veste n'était pas assez longue pour lui).
Ici le pantalon ne monte pas très haut et la veste ne descend pas très bas. Le boutonnage est quand même sacrément haut. Je ne connais pas sa taille mais les sources biographiques indiquent qu’il était plutôt grand, ce qui doit expliquer le décalage entre sa taille naturelle et le point actif de boutonnage (comme si la veste n'était pas assez longue pour lui).
A droite, le boutonnage actif est placé assez bas pour permettre d’avoir de larges revers. Le point négatif est qu’il est situé sous la taille naturelle et qu’il vient emboiter la hanche. Le ratio hanches/épaule du mannequin n’étant pas particulièrement favorable (ni défavorable), il n’est pas nécessaire de recourir à ce genre de subterfuge et il aurait eu intérêt à opter pour un boutonnage un peu plus haut même si les revers auraient été moins larges il est vrai.
A droite, le boutonnage actif est placé assez bas pour permettre d’avoir de larges revers. Le point négatif est qu’il est situé sous la taille naturelle et qu’il vient emboiter la hanche. Le ratio hanches/épaule du mannequin n’étant pas particulièrement favorable (ni défavorable), il n’est pas nécessaire de recourir à ce genre de subterfuge et il aurait eu intérêt à opter pour un boutonnage un peu plus haut même si les revers auraient été moins larges il est vrai.
La même personne avec cette fois-ci un boutonnage actif au niveau de la taille. Les hanches sont un peu plus marquées, une compensation de carrure avec des épaules plus fortes peut être envisagée mais rien de dramatique.
La même personne avec cette fois-ci un boutonnage actif au niveau de la taille. Les hanches sont un peu plus marquées, une compensation de carrure avec des épaules plus fortes peut être envisagée mais rien de dramatique.
La personne est assez petite (environ 1m70) ce qui justifie un point de boutonnage actif assez haut (avec un bon montant de pantalon) et une veste un peu plus courte que la normale (comprendre: une distance moindre entre le point de boutonnage actif et le bas de la veste). Cependant, le ratio épaules / hanches est un peu défavorable et les hanches sont plus mises en avant que les épaules. Un point de boutonnage plus bas aurait été plus indiqué.
La personne est assez petite (environ 1m70) ce qui justifie un point de boutonnage actif assez haut (avec un bon montant de pantalon) et une veste un peu plus courte que la normale (comprendre: une distance moindre entre le point de boutonnage actif et le bas de la veste). Cependant, le ratio épaules / hanches est un peu défavorable et les hanches sont plus mises en avant que les épaules. Un point de boutonnage plus bas aurait été plus indiqué.
Même chose ici, le boutonnage actif est bien au dessus de la taille naturelle ce qui va conduire à cintrer cette zone. Cela a pour effet de mettre en avant les hanches.
Même chose ici, le boutonnage actif est bien au dessus de la taille naturelle ce qui va conduire à cintrer cette zone. Cela a pour effet de mettre en avant les hanches.
Ici, les boutons sont un peu plus écartés (plus grande distance sur un axe horizontal, ce qui épaissit visuellement la silhouette car les boutons forment un rectangle et non plus un carré) et la veste est moins cintrée. On note également la veste plus longue (regardez par rapport aux mains). La distance entre les boutons (sur un axe vertical) ne semble pas modifiée (ou assez peu) mais le boutonnage semble un poil plus bas (le boutonnage a été décalé vers le bas comparé à la première photo,regardez par rapport aux poches par exemple). Ces modifications permettent de gommer les hanches. Un autre point: avoir des boutons (les 4 du bas) qui forment un rectangle plus qu’un carré va accentuer la croisure et va vous donner une plus forte poitrine ainsi que des épaules plus fortes visuellement car le volume de tissu sur la poitrine sera plus conséquent et ensuite la croisure fermée (plutôt qu’ouverte) donne de l’horizontalité et donc de la carrure. En revanche, un point de boutonnage plus près des hanches doit être couplé avec des fentes assez longues pour absorber l’excès de tension provoqué par le fessier, autrement vous risquez d’avoir des fentes ouvertes ce qui est assez peu esthétique.
Ici, les boutons sont un peu plus écartés (plus grande distance sur un axe horizontal, ce qui épaissit visuellement la silhouette car les boutons forment un rectangle et non plus un carré) et la veste est moins cintrée. On note également la veste plus longue (regardez par rapport aux mains). La distance entre les boutons (sur un axe vertical) ne semble pas modifiée (ou assez peu) mais le boutonnage semble un poil plus bas (le boutonnage a été décalé vers le bas comparé à la première photo,regardez par rapport aux poches par exemple). Ces modifications permettent de gommer les hanches. Un autre point: avoir des boutons (les 4 du bas) qui forment un rectangle plus qu’un carré va accentuer la croisure et va vous donner une plus forte poitrine ainsi que des épaules plus fortes visuellement car le volume de tissu sur la poitrine sera plus conséquent et ensuite la croisure fermée (plutôt qu’ouverte) donne de l’horizontalité et donc de la carrure. En revanche, un point de boutonnage plus près des hanches doit être couplé avec des fentes assez longues pour absorber l’excès de tension provoqué par le fessier, autrement vous risquez d’avoir des fentes ouvertes ce qui est assez peu esthétique.
Avec un bon ratio épaules / hanches, vous pouvez vous permettre d’avoir un boutonnage un peu plus haut, car cela mettra en avant vos épaules. Par contre ici les épaules sont ratées car le deltoide est visible, les épaules auraient du être plus larges ou la manche offrir plus de gonflant.
Avec un bon ratio épaules / hanches, vous pouvez vous permettre d’avoir un boutonnage un peu plus haut, car cela mettra en avant vos épaules. Par contre ici les épaules sont ratées car le deltoide est visible, les épaules auraient du être plus larges ou la manche offrir plus de gonflant.
Une structure de type 6x1 convient également fort bien à ce type d’anatomie.
Une structure de type 6x1 convient également fort bien à ce type d’anatomie.
Ici, le boutonnage est assez haut et la veste assez longue.
Ici, le boutonnage est assez haut et la veste assez longue.
La veste est plus courte, les quartiers plus fermés. Le rendu permet de moins accentuer les hanches malgré un cintrage plus prononcé.
La veste est plus courte, les quartiers plus fermés. Le rendu permet de moins accentuer les hanches malgré un cintrage plus prononcé.
La hauteur de boutonnage est quasi-identique, ce qui varie c’est la longueur de la veste et l’ouverture des quartiers. Une faible ouverture des quartiers couplés à une veste un peu plus courte (sans excès), permet de donner une silhouette plus masculine à ce type d’anatomie.
La hauteur de boutonnage est quasi-identique, ce qui varie c’est la longueur de la veste et l’ouverture des quartiers. Une faible ouverture des quartiers couplés à une veste un peu plus courte (sans excès), permet de donner une silhouette plus masculine à ce type d’anatomie.
De façon générale, il est assez courant d’avoir un boutonnage 3 boutons qui permette d’avoir un boutonnage actif assez proche de la taille naturelle, il en est de même pour les boutonnages dit 2,5 ou « faux 3 boutons ».
Mais en vérité le nombre de bouton n’a aucun impact sur le boutonnage actif, ils peuvent être assez écartés les uns des autres ou au contraire assez rapprochés (comme chez Rubinacci par exemple).
De façon générale, il est assez courant d’avoir un boutonnage 3 boutons qui permette d’avoir un boutonnage actif assez proche de la taille naturelle, il en est de même pour les boutonnages dit 2,5 ou « faux 3 boutons ». Mais en vérité le nombre de bouton n’a aucun impact sur le boutonnage actif, ils peuvent être assez écartés les uns des autres ou au contraire assez rapprochés (comme chez Rubinacci par exemple).
VGE porte un trois boutons (on remarque également la jupe collante au passage), Chirac un deux boutons avec la même hauteur de boutonnage que le 3 boutons de VGE.
VGE porte un trois boutons (on remarque également la jupe collante au passage), Chirac un deux boutons avec la même hauteur de boutonnage que le 3 boutons de VGE.

Le nombre de boutons, ainsi que leur écartement, va simplement permettre de jouer sur la longueur de la veste et l’ouverture (ou la fermeture) des revers et des quartiers comme sur la photo avec Chirac et VGE. Ce qui compte, c’est que l’ensemble soit harmonieux.

Un 2,5. Remarquez comment le boutonnage actif est aligné sur le montant du pantalon et comment le fait d’avoir trois boutons permet d’équilibrer visuellement la veste. Les boutons sont toujours plus rapprochés que dans un vrai trois boutons, ce qui permet d’avoir un positionnement de revers plus bas et donc de donner une allure plus sportive au buste: à la fois par une plus grande décontraction en dévoilant plus de chemise et en fournissant un V anatomique plus prolongé.
Un 2,5. Remarquez comment le boutonnage actif est aligné sur le montant du pantalon et comment le fait d’avoir trois boutons permet d’équilibrer visuellement la veste. Les boutons sont toujours plus rapprochés que dans un vrai trois boutons, ce qui permet d’avoir un positionnement de revers plus bas et donc de donner une allure plus sportive au buste: à la fois par une plus grande décontraction en dévoilant plus de chemise et en fournissant un V anatomique plus prolongé.

De part la position des boutons, un trois boutons (faux ou vrai) ne permet pas d’avoir les quartiers aussi ouverts que sur un deux boutons.

lets go

Le choix d’un deux boutons impose que les deux boutons soient assez proches l’un de l’autre et relativement centrés autour de la taille (ce qui permet d’ailleurs d’avoir des quartiers ouverts ou fermés suivant que l'on veuille donner dans le formalisme ou la décontraction. Veillez à ce que la ligne du revers suive celle des quartiers). Si les quartiers sont fermés préférez des revers plutôt modérés et une ouverture assez faible, au contraire si les quartiers sont ouverts vous pouvez faire des revers plus larges et avoir une plus forte ouverture.

Un exemple extrême : avec 5 boutons, les quartiers sont forcément fermés.
Un exemple extrême : avec 5 boutons, les quartiers sont forcément fermés.
Une belle ligne de revers malgré les 3 boutons (leur positionnement est en effet assez resserré).
Une belle ligne de revers malgré les 3 boutons (leur positionnement est en effet assez resserré).
Un faux trois boutons, mais cette fois-ci la ligne de revers n’est pas convexe mais bien droite, ce qui nécessite d’avoir des quartiers un peu fermés - aisément devinable malgré la pose (il s’entraînait sûrement à poser sur le muret du Pitti Uomo).
Un faux trois boutons, mais cette fois-ci la ligne de revers n’est pas convexe mais bien droite, ce qui nécessite d’avoir des quartiers un peu fermés - aisément devinable malgré la pose (il s’entraînait sûrement à poser sur le muret du Pitti Uomo).
Fred Korematsu semble assez petit (il ne doit pas dépasser 1m75), ce qui doit expliquer le point de boutonnage assez haut (il préfère avoir un petit buste et une veste longue). Ma foi cela lui va plutôt bien et cela ne tasse pas sa silhouette. Heureusement que son goût fût formé par autre chose que des blogueurs parisiens autrement on aurait échappé à ce petit miracle.
Fred Korematsu semble assez petit (il ne doit pas dépasser 1m75), ce qui doit expliquer le point de boutonnage assez haut (il préfère avoir un petit buste et une veste longue). Ma foi cela lui va plutôt bien et cela ne tasse pas sa silhouette. Heureusement que son goût fût formé par autre chose que des blogueurs parisiens autrement on aurait échappé à ce petit miracle.
Le boutonnage est ici très haut mais la veste assez courte, même si elle compte 5 boutons, est structurée comme une deux boutons (au niveau du boutonnage actif). La ligne de revers et le peu de longueur obligent à avoir des quartiers assez fermés pour que l’ensemble soit cohérent.
Le boutonnage est ici très haut mais la veste assez courte, même si elle compte 5 boutons, est structurée comme une deux boutons (au niveau du boutonnage actif). La ligne de revers et le peu de longueur obligent à avoir des quartiers assez fermés pour que l’ensemble soit cohérent.
Style parisien mais sans cran parisien… peut vite donner une allure effiminée ou un corps d’enfant.
Style parisien mais sans cran parisien… peut vite donner une allure effiminée ou un corps d’enfant.

Nous allons finir sur le cas du croisé transformable.

Si les boutons du bas sont suffisamment rapprochés, vous pouvez boutonner votre croisé comme un 6x2 (bouton du dessus) ou un 6x1 (bouton du dessous).
Si les boutons du bas sont suffisamment rapprochés, vous pouvez boutonner votre croisé comme un 6x2 (bouton du dessus) ou un 6x1 (bouton du dessous).
Pour bien faire, il y a alors deux boutons à l’intérieur de la veste.
Pour bien faire, il y a alors deux boutons à l’intérieur de la veste.

Ligne d'épaule et manche

Le montage d’épaule

Une emmanchure haute permet un gain de confort, mais la veste s’usera plus rapidement (il y a moins d’espace entre la doublure et l’aisselle, ce qui conduit à une plus grande exposition à la sudation). Sur un plan esthétique, le corrolaire de ce type d’emmanchure est alors une manche plus large. Si vous voulez une manche fine alors ce sera au prix d’une emmanchure plus basse.

Emmanchure haute, manche large.
Emmanchure haute, manche large.
La mobilité d’une emmanchure haute (la ligne d’épaule reste parfaite).
La mobilité d’une emmanchure haute (la ligne d’épaule reste parfaite).
Sur la personne de droite, la manche moule le bras du porteur, c’est laid et inconfortable. On remarque également des plis à l’arrière du bras, signe que la manche est mal positionnée par rapport à la morphologie du porteur. La veste a été conçue pour une morphologie avec les bras plus en avant (à l’inverse si vous avez des plis sur le devant de la manche c’est que la veste a été conçue pour quelqu’un avec des bras plus en arrière). Si jamais cela vous arrive il faut démonter la manche et la remonter suivant l’alignement de votre bras.
Sur la personne de droite, la manche moule le bras du porteur, c’est laid et inconfortable. On remarque également des plis à l’arrière du bras, signe que la manche est mal positionnée par rapport à la morphologie du porteur. La veste a été conçue pour une morphologie avec les bras plus en avant (à l’inverse si vous avez des plis sur le devant de la manche c’est que la veste a été conçue pour quelqu’un avec des bras plus en arrière). Si jamais cela vous arrive il faut démonter la manche et la remonter suivant l’alignement de votre bras.

Une épaule peut être structurée (avec une cigarette et/ou un embus (repli du tissu sur lui-même) plus ou moins prononcée) ou naturelle (là encore, plusieurs variantes avec par exemple un montage manica camicia ou giro aperto).

Esthétique de l’épaule

La ligne d’épaule est plutôt nette, la cigarette modérée et la manche est bonne (notez également l’ajustement au niveau du poignet). Les quartiers sont relativement ouverts car un smoking est par essence décontracté. Vous pouvez opter pour un bouton jumelle. Un bon point de boutonnage permet de marquer le niveau de la taille sans cintrage excessif (ce qui est utile si vous avez tendance à avoir du bide). A cette époque Chirac commençait déjà à perdre de sa vigueur (le ratio hanches-ventre / épaules commence à être défavorable). Un point de gravité plus bas pour emboiter les hanches afin de moins les marquer aurait pu être envisagé (surtout que Chirac est plutôt grand). En effet, les hanches sont quasiment au même niveau que les épaules en terme de largeur.
La ligne d’épaule est plutôt nette, la cigarette modérée et la manche est bonne (notez également l’ajustement au niveau du poignet). Les quartiers sont relativement ouverts car un smoking est par essence décontracté. Vous pouvez opter pour un bouton jumelle. Un bon point de boutonnage permet de marquer le niveau de la taille sans cintrage excessif (ce qui est utile si vous avez tendance à avoir du bide). A cette époque Chirac commençait déjà à perdre de sa vigueur (le ratio hanches-ventre / épaules commence à être défavorable). Un point de gravité plus bas pour emboiter les hanches afin de moins les marquer aurait pu être envisagé (surtout que Chirac est plutôt grand). En effet, les hanches sont quasiment au même niveau que les épaules en terme de largeur.
Ici, l'épaule est trop étroite et la manche trop serrée. Très franchement on dirait du PAP mais normalement le PAP smalto tombe en général assez bien même si on ne prend pas la bonne taille, là c'est trop exagéré et je pense qu'il fait exprès de demander ça au tailleur pour des raisons de communication (faire "jeune et dynamique").
Ici, l'épaule est trop étroite et la manche trop serrée. Très franchement on dirait du PAP mais normalement le PAP smalto tombe en général assez bien même si on ne prend pas la bonne taille, là c'est trop exagéré et je pense qu'il fait exprès de demander ça au tailleur pour des raisons de communication (faire "jeune et dynamique").
Bon tombé. Le col de la veste est bien plaqué sur le col de la chemise. La ligne d'épaule est droite. Le deltoïde n'est pas visible. Seul bémol: le bas de la manche aurait pu être légèrement plus ajusté pour être plaqué sur le poignet de la chemise.
Bon tombé. Le col de la veste est bien plaqué sur le col de la chemise. La ligne d'épaule est droite. Le deltoïde n'est pas visible. Seul bémol: le bas de la manche aurait pu être légèrement plus ajusté pour être plaqué sur le poignet de la chemise.
Le tombé est également très bon. La ligne d'épaule est très légèrement pagode, la cigarette est très bien faite et là encore l'épaule et la manche sont parfaites. Par ailleurs, la manche semble légèrement coudée. Le revers roule admirablement, et vous pouvez noter que les rayures se prolongent sur le col. Enfin, les poches sont légèrement décalées par rapport au bouton plutôt que de suivre la ligne d'une rangée de boutons.
Le tombé est également très bon. La ligne d'épaule est très légèrement pagode, la cigarette est très bien faite et là encore l'épaule et la manche sont parfaites. Par ailleurs, la manche semble légèrement coudée. Le revers roule admirablement, et vous pouvez noter que les rayures se prolongent sur le col. Enfin, les poches sont légèrement décalées par rapport au bouton plutôt que de suivre la ligne d'une rangée de boutons.
Le tombé est un peu moins bon. Le deltoïde commence à être perceptible mais c'est sûrement un souhait du client.
Le tombé est un peu moins bon. Le deltoïde commence à être perceptible mais c'est sûrement un souhait du client.
La manche forme un creux, c'est assez esthétique. Malheureusement devenu assez rare.
La manche forme un creux, c'est assez esthétique. Malheureusement devenu assez rare.
La manche est bonne, mais la ligne d'épaule manque un peu de netteté. Encore une fois c'est sûrement un souhait du client.
La manche est bonne, mais la ligne d'épaule manque un peu de netteté. Encore une fois c'est sûrement un souhait du client.
Résultat assez mitigé. La ligne d'épaule est franchement molle et les épaules sont d'une inégale qualité. L'épaule gauche n'est pas rectiligne.
Résultat assez mitigé. La ligne d'épaule est franchement molle et les épaules sont d'une inégale qualité. L'épaule gauche n'est pas rectiligne.
Le deltoïde est carrément visible. C'est vraiment raté !
Le deltoïde est carrément visible. C'est vraiment raté !
Ici le creux n'est pas bon (en même temps ce n'est pas un creux) mais c'est la faute au client qui a positionné son bras trop en arrière par rapport à sa position naturelle (photo prise au mauvais moment). L'orientation de la manche joue sur le rendu final.
Ici le creux n'est pas bon (en même temps ce n'est pas un creux) mais c'est la faute au client qui a positionné son bras trop en arrière par rapport à sa position naturelle (photo prise au mauvais moment). L'orientation de la manche joue sur le rendu final.
Parfait (on peut aussi observer l'étroitesse de l'emmanchure et la perfection du bas de manche qui colle au poignet de la chemise).
Parfait (on peut aussi observer l'étroitesse de l'emmanchure et la perfection du bas de manche qui colle au poignet de la chemise).
Mauvaise épaule. Ici un bel exemple, si jamais vous avez une construction manica camicia vous pouvez vous permettre que la couture de l’épaule soit sur votre acromion, si c’est un montage naturel il faut prévoir un peu plus de carrure, et si c'est une épaule montée il faut impérativement prévoir une certaine extension de carrure autrement vous aurez le résultat ci-dessus.
Mais ce n’est pas la seule cause, il peut y avoir un problème d’emmanchure également au sens où l’emmanchure n’est pas assez large ou alors la manche n’est pas placée conformément à votre posture (bras vers l’avant ou non, et idem vers l’avant ou non, si vous avez les épaules vers l’avant il y a un risque d’avoir un arrière d’épaule vide alors que l’avant de l’épaule/ rotation interne exagérée va forcer sur la manche et la mouler alors que l’ampleur est normalement suffisante).
Mauvaise épaule. Ici un bel exemple, si jamais vous avez une construction manica camicia vous pouvez vous permettre que la couture de l’épaule soit sur votre acromion, si c’est un montage naturel il faut prévoir un peu plus de carrure, et si c'est une épaule montée il faut impérativement prévoir une certaine extension de carrure autrement vous aurez le résultat ci-dessus. Mais ce n’est pas la seule cause, il peut y avoir un problème d’emmanchure également au sens où l’emmanchure n’est pas assez large ou alors la manche n’est pas placée conformément à votre posture (bras vers l’avant ou non, et idem vers l’avant ou non, si vous avez les épaules vers l’avant il y a un risque d’avoir un arrière d’épaule vide alors que l’avant de l’épaule/ rotation interne exagérée va forcer sur la manche et la mouler alors que l’ampleur est normalement suffisante).
Comparatif raté et ok (épaule droite et gauche).
Comparatif raté et ok (épaule droite et gauche).
Cette veste est techniquement parfaite. Les lignes d'épaule et de manches sont nettes.
Cette veste est techniquement parfaite. Les lignes d'épaule et de manches sont nettes.
Là encore, les lignes d'épaule et de manches sont parfaites.
Là encore, les lignes d'épaule et de manches sont parfaites.
Manche et épaule bien nette. La veste ouverte sur un gilet permet de gommer la largeur de hanche.
A noter que le gilet peut et doit etre très ajusté car il ne va jamais sur les hanches, il n’y a donc aucun risque que les hanches se trouvent grossies. Le boutonnage actif se trouve très haut (presque sous le sternum) pour allonger la silhouette, mais le résultat est un peu extrême. Néanmoins, il est cohérent avec l’idée de vouloir gommer les hanches (le résultat est identique à un boutonnage très bas, l’effet tubulaire est présent) si la veste est portée ouverte (et pour cela il faut un gilet).
Manche et épaule bien nette. La veste ouverte sur un gilet permet de gommer la largeur de hanche. A noter que le gilet peut et doit etre très ajusté car il ne va jamais sur les hanches, il n’y a donc aucun risque que les hanches se trouvent grossies. Le boutonnage actif se trouve très haut (presque sous le sternum) pour allonger la silhouette, mais le résultat est un peu extrême. Néanmoins, il est cohérent avec l’idée de vouloir gommer les hanches (le résultat est identique à un boutonnage très bas, l’effet tubulaire est présent) si la veste est portée ouverte (et pour cela il faut un gilet).
Idem (manche et épaule).
Idem (manche et épaule).
Une très belle manche bien nette, avec un poignet formidablement ajusté à la chemise. On ne fait plus, et vu le nombre de tocards qui vont chez le tailleur pour demander à faire de la merde on ne fera sans doute plus jamais. Allez, repose en paix O’Rossen, au moins t’avais de bons clients.
Une très belle manche bien nette, avec un poignet formidablement ajusté à la chemise. On ne fait plus, et vu le nombre de tocards qui vont chez le tailleur pour demander à faire de la merde on ne fera sans doute plus jamais. Allez, repose en paix O’Rossen, au moins t’avais de bons clients.
La manche est bien nette et correspond à la posture du porteur. Notez le léger point de tension au niveau du boutonnage que permet un bon entoilage.
La manche est bien nette et correspond à la posture du porteur. Notez le léger point de tension au niveau du boutonnage que permet un bon entoilage.
On aurait aimé un peu plus d’épaule (on est limite limite) mais c’est tout bon.
On aurait aimé un peu plus d’épaule (on est limite limite) mais c’est tout bon.
L'épaule doit être bien droite, dit autrement, il faut que la cigarette soit posée de façon totalement rectiligne. Regardez attentivement ce point lors de votre achat ou la réception d'une veste mesure, le travail est souvent baclé faute de connaissance du client (la couture sera légèrement en zig zag). Si le vendeur est de mauvaise foi, il vous indiquera que ces zig zag sont le signe d'un travail fait main (de façon plus général, le travail raté est parfois vanté comme un signe de fait main).
L'épaule doit être bien droite, dit autrement, il faut que la cigarette soit posée de façon totalement rectiligne. Regardez attentivement ce point lors de votre achat ou la réception d'une veste mesure, le travail est souvent baclé faute de connaissance du client (la couture sera légèrement en zig zag). Si le vendeur est de mauvaise foi, il vous indiquera que ces zig zag sont le signe d'un travail fait main (de façon plus général, le travail raté est parfois vanté comme un signe de fait main).
Si jamais vous avez du mal à identifier une bonne ligne d'épaule et de manche d'une mauvaise, voici un exemple extrême. A droite, une épaule bien trop étroite car le muscle deltoïde est visible. A gauche, l'épaule est bonne, mais il faut surement refaire la poitrine.
Si jamais vous avez du mal à identifier une bonne ligne d'épaule et de manche d'une mauvaise, voici un exemple extrême. A droite, une épaule bien trop étroite car le muscle deltoïde est visible. A gauche, l'épaule est bonne, mais il faut surement refaire la poitrine.

Le problème peut venir d'un dos trop ajusté au niveau du bas de trapèze. Pour vérification, déboutonnez votre veste et tirez vos épaules vers l'arrière. Si l'épaule devient bonne alors le haut du dos de la veste est un peu trop ajusté. Pensez à le faire relâcher.

Si vous voulez sembler plus athlétique préférez une ligne d’épaule inclinée vers le bas de façon à faire ressortir les trapezes.
Si vous voulez sembler plus athlétique préférez une ligne d’épaule inclinée vers le bas de façon à faire ressortir les trapezes.
L’épaule peut être dite « pagode » lorsque la ligne d’épaule suit une courbe similaire à celle du toit des pagodes.
L’épaule peut être dite « pagode » lorsque la ligne d’épaule suit une courbe similaire à celle du toit des pagodes.

Considérations techniques

Entoilé, semi-entoilé, revers entoilé, thermocollé.
Entoilé, semi-entoilé, revers entoilé, thermocollé.

Le roulé du revers est fait par combinaison d’un travail au fer et du piqué du revers (soit à la main (des points en forme de V), soit à la machine strobel). Pour que cela tienne, il faut déjà une base solide. Cette base solide est obtenue par l’assemblage des différentes couches (toile et laine, voire percaline mais la percaline est de moins en moins utilisée même en montage traditionnel). On trouve des surpiqûres autour de la ganse pour maintenir une certaine netteté du revers (sur les bords). On va ensuite venir faire le piqué évoqué plus haut pour modeler le revers (lui imprimer plus ou moins de roulé), ceci fait, on vient écraser le revers contre la poitrine (partie haute du revers). La résistance mécanique de l’assemblage plus haut va créer le roulé (on a une différence entre le haut du revers plaqué au fer, et le bas du revers qui n’a pas été travaillé au fer, cette différence de traitement couplée à la structure du revers va faire que le revers sera « sous tension » et va rouler un peu comme une feuille de papier que vous viendriez écraser sur votre bureau d’une main en laissant l’autre extrémité libre, où lorsque vous branchez un câble à une prise, la structure du câble fait qu’il va rouler sur lui même, si le câble était très souple il ne roulerait pas autant sur lui-même).

On peut aussi créer un roulé de revers sur une base thermocollée. Ce sera le même travail au fer. Le roulé sera moins durable dans le temps, et moins « nerveux » car il ne sera pas tenu par les différentes couches piquées évoquées mais soit par des différences de thermocollé (il existe différentes techniques de thermocollage, quand on dit qu’une veste est « thermocollée » ça recouvre toutes les opérations de thermocollage, suivant ce qu'on veut conférer à la veste, on va thermocoller certaines zones seulement et avec différents types de thermocolles. Le fabricant peut également jouer sur le plastron voire les différentes parties du plastron (il peut y avoir une ou plusieurs toiles qui le compose) et des autres composants (suivant la rigidité du plastron on peut le « doubler » ou non, c’est l’aspect un peu « ouaté » qu’on peut sentir entre la doublure et le plastron)

Quand on vous dit qu’une veste est semi entoilée, en réalité c’est une veste entièrement thermocollée mais dont le revers est entoilé avec un piqué strobel (par la force de chose, sauf si le fabricant se fait chier à faire une veste thermocollée mais avec des revers entoilé à la main mais bon j’ai de forts doutes. En général sur ce type de produit on trouve des « finitions main », ce qui signifie qu’on va faire une milanaise sur une boutonnière machine pour la camoufler, bref tout est fait machine pour on va rajouter quelques bricoles à la main pour pas cher (genre coudre les boutons à la main), les lecteurs sont décidément de vrais pigeons à défaut d’être de vrais ploucs).

Souvent, les blogs vous diront de pincer votre veste pour vérifier si vous sentez une couche intermédiaire entre le tissu extérieur et la doublure. Vous ne sentez rien? Bravo c’est du thermocollé bas de gamme, vous sentez quelque chose alors que c’est du PAP milieu de gamme? Bravo c’est juste un thermocollé avec un plastron. Aucunement un entoilage.

De toute façon on peut toujours trouver de l’entoilage en fibre synthétique et non en crin de cheval (ou un mélange avec du lin, de la laine etc).

L’entoilage sert à donner certaines caractéristiques esthétiques au costume (le roulé du revers par exemple), offrir un meilleur suivi des mouvements et des courbes du corps, mais également à renforcer la solidité de la veste en distribuant les forces des contraintes mécaniques (le poids du bas de la veste et également le poids de ce qu’il y a dans les poches) afin d’éviter que tout ne soit retenu par le tissu de la veste, ce qui aurait pour conséquence un costume qui se déforme en plus de se fragiliser (pour les mêmes raisons, on utilise des renforts au niveau des épaules pour contenir le poids de la manche).

En bref, quand on parle de semi entoilé, n’imaginez pas que le bas de la veste est en thermocollé et le haut avec un plastron en crin de cheval monté à l’ancienne par un italien moustachu avec des petites lunettes rondes. Le tout est arrosé de thermocolle, et sur la poitrine (de l’épaule au bas des pectoraux) on fout un plastron en tissu synthétique qui servira « d’entoilage », puis on pique le tout au strobel avant de foutre un coup de fer. Suivant l’épaisseur et la rigidité du plastron (matière et nombre de couche) on va insérer ou non une sorte de doublure (en coton ou en synthétique un peu « ouaté » pour éviter de sentir la rigidité du plastron sur notre torse), on dit merci à cette couche ouatée de nous protéger contre cet entoilage synthétique, grâce à elle on peut se sentir sartorialiste pour peu de frais et snober les ploucs sur le RER A.

La Bonne Coupe 2 – Le pantalon : hauteur (taille haute / basse)

Remonte ton froc

Le pantalon est une pièce déterminante car il définit complètement le style d’une tenue. Une forme inadaptée fait directement sortir du registre recherché. Dans les épisodes qui arrivent on va traiter les différents aspects de sa coupe et pointer du doigt les problèmes récurrents. Commençons tout de suite avec cet article consacré à la hauteur du pantalon.

J’entends beaucoup de personnes aujourd’hui dire que les tailles hautes sont dépassées. Il faut avouer qu’on a grandi dans un culte des tailles basses impressionnant. Je me souviens encore de cette période où porter un pantalon à ras du fion en laissant dépasser son caleçon rose fluo était considéré comme cool.
Difficile de dire comment on est arrivés à un tel point. La démocratisation du jeans a probablement poussé à une mode généralisée des tailles basse qui a ensuite été maintenue pour ses avantages en terme de coût. S’il existe une clientèle prête à acheter de la merde autant produire des demi-pantalons en tissu synthétique.
Même si ces dernières années les tailles ont eu tendance à remonter légèrement on voit encore souvent des catastrophes dans les ensembles « classiques ». Le pantalon a un impact important sur la silhouette et trop bas il pourrit complètement le rendu d’une tenue.

Il faut savoir pour commencer que le mot « taille haute » est dévoyé aujourd’hui. La mode masculine est tellement aux tailles basses qu’un pantalon qui ne laisse pas la raie du cul apparente façon plombier est déjà considéré comme « taille haute ». La vraie taille haute dans le jargon sartorial s’arrête – attention surprise – sur le haut de la taille, au dessus du nombril, sous les côtes, à la base du « V » des grands dorsaux.

A gauche, le montant du pantalon est très long, la ceinture remonte au-dessus du deuxième bouton de la veste, on se rapproche ici d'une véritable taille haute au sens technique. A droite cependant, observez le placement de la ceinture par rapport au ceintrage et au boutonnage de la veste : il s’agit clairement d’une taille basse.
A gauche, le montant du pantalon est très long, la ceinture remonte au-dessus du deuxième bouton de la veste, on se rapproche ici d'une véritable taille haute au sens technique. A droite cependant, observez le placement de la ceinture par rapport au ceintrage et au boutonnage de la veste : il s’agit clairement d’une taille basse.

Etant donné que les tailles classiques sont systématiquement plus hautes que les tailles modernes, il peut quand même être pertinent de parler de « tailles hautes » en opposition aux « tailles basses » proposées par la grande majorité du prêt-à-porter. Pour éviter à vos esprits un trop gros choc conceptuel en cette période d’élections et de vulgarisation à outrance je vais conserver cette terminologie simple.

Une belle illustration de l’ami Julien Scavini alias Stiff-Collar qui résume le tout. La taille classique/naturelle basse indiquée sur le dessin peut être considérée comme la limite basse de ce qu’on appelle vulgairement aujourd’hui les « tailles hautes ». Bien sûr en fonction des morphologies ces points de référence varient légèrement.
Une belle illustration de l’ami Julien Scavini alias Stiff-Collar qui résume le tout. La taille classique/naturelle basse indiquée sur le dessin peut être considérée comme la limite basse de ce qu’on appelle vulgairement aujourd’hui les « tailles hautes ». Bien sûr en fonction des morphologies ces points de référence varient légèrement.

Après cette parenthèse technique entrons dans le vif du sujet : les tailles basses, c’est de la merde.

Une seule situation justifie pour moi le port d’une taille basse : lorsqu’il s’agit de mettre le corps en valeur en dévoilant le ventre. Le vêtement est dans ce cas moins utilisé dans une optique de structure que pour éviter l’attentat à la pudeur.

C’est classique chez les femmes de montrer un peu de chair quand le temps se réchauffe pour <del>exciter le mâle</del> se sentir plus à l’aise.
C’est classique chez les femmes de montrer un peu de chair quand le temps se réchauffe pour exciter le mâle se sentir plus à l’aise.
Pour les hommes on pense au classique short de plage taille basse qui permet d’exhiber les abdos et la fameuse « ceinture d’apollon ». Dans ces cas on cherche simplement à se dénuder le plus possible.
Pour les hommes on pense au classique short de plage taille basse qui permet d’exhiber les abdos et la fameuse « ceinture d’apollon ». Dans ces cas on cherche simplement à se dénuder le plus possible.

Hors des situations estivales les vêtements recouvrent le corps et l’enjeu est de reformer une silhouette harmonieuse. En porter dans une tenue classique donne alors un résultat catastrophique.

Les problèmes concernent d’abord la structure-même de la silhouette : les tailles basses abaissent la ligne de taille sous un point qui est situé en-dessous de la zone de la taille anatomique.
La taille est un repère visuel important car c’est l’endroit le plus étroit du corps. Elle peut être complètement masquée par l’amplitude des vêtements contrairement aux parties larges comme les épaules qui les supportent. De manière classique on se sert d’un marquage (cintrage, gilet, ceinture du pantalon, etc) pour diviser les silhouettes en une portion haute et une portion basse à partir de la taille.

Cocteau dans sa tenue d’académicien : notez comme la silhouette est littéralement coupée en deux à partir de la taille.
Cocteau dans sa tenue d’académicien : notez comme la silhouette est littéralement coupée en deux à partir de la taille.
Tenue cérémonielle avec queue-de-pie et gilet croisé. Encore ici on peut discerner deux « blocs », des formes clairement distinctes.
Tenue cérémonielle avec queue-de-pie et gilet croisé. Encore ici on peut discerner deux « blocs », des formes clairement distinctes.
Avec une veste fermée le cintrage marque la base du « V » du torse. La « jupe » de la veste quant à elle est correctement plaquée contre les hanches pour garder une continuité avec la ligne de jambes. 
Le principe est le même avec les manteaux, c’est pour ça que bien coupés on peut tout à fait les porter longs et fermés sans avoir l’air d’un nain<a href="https://www.sartorialisme.com/guide-manteau-hiver-sartorial/">
(cf. notre article sur les manteaux).</a>
Avec une veste fermée le cintrage marque la base du « V » du torse. La « jupe » de la veste quant à elle est correctement plaquée contre les hanches pour garder une continuité avec la ligne de jambes. Le principe est le même avec les manteaux, c’est pour ça que bien coupés on peut tout à fait les porter longs et fermés sans avoir l’air d’un nain (cf. notre article sur les manteaux).
Sur cette tenue par contre impossible de discerner la ligne de taille.
Sur cette tenue par contre impossible de discerner la ligne de taille.

Une taille marquée contraste avec les parties larges du dessous et du dessus, retrace les angles du corps et met en valeur les caractères sexuels secondaires. Sur des morphologies standard d’homme et de femme ça se traduit respectivement par un torse en V et une plongée de bassin accentués.

Une ceinture très épaisse qui marque la taille de haut en bas : le pantalon encadre complètement les dorsaux et épaules pour une forme en V accentuée.
Une ceinture très épaisse qui marque la taille de haut en bas : le pantalon encadre complètement les dorsaux et épaules pour une forme en V accentuée.
Chez les femmes la taille marquée accentue le ratio hanches/taille en général élevé. C’est comme ça qu’elles vous maraboutent avec leur taille haute H&M en polyplouc.
Chez les femmes la taille marquée accentue le ratio hanches/taille en général élevé. C’est comme ça qu’elles vous maraboutent avec leur taille haute H&M en polyplouc.
Une taille marquée peut à contrario renforcer une allure androgyne chez une femme étroite de bassin et féminiser un <del>gros lâche</del> homme sans carrure. On peut corriger le premier cas avec des coupes amples plus féminines (proches des jupes en fait), et le second avec des vestes au montage épaule structuré.
Une taille marquée peut à contrario renforcer une allure androgyne chez une femme étroite de bassin et féminiser un gros lâche homme sans carrure. On peut corriger le premier cas avec des coupes amples plus féminines (proches des jupes en fait), et le second avec des vestes au montage épaule structuré.

En marquant un endroit plus large que la taille naturelle, les tailles basses gomment les angles du corps. Elles donnent en général des silhouettes plates et peu structurées assez caractéristiques.

1558619215-eyeyer-t
A gauche on voit bien que le polo ne peut pas correctement épouser la silhouette à cause de la taille trop basse. Un léger ajustement et le rendu est complètement différent.
A gauche on voit bien que le polo ne peut pas correctement épouser la silhouette à cause de la taille trop basse. Un léger ajustement et le rendu est complètement différent.
6d9068a4cc7ba73825017a4989cb1fe2
1558368955-cabe5e17fbd60181897ed463ff1f38f2

Si on rajoute le port d’une veste la ligne du pantalon dépasse sous le boutonnage. On a alors un travail digne des plus grands écarteleurs du Moyen-âge puisque la silhouette est étirée en son milieu sur 30cm.
Le cintrage de la veste et la ceinture du pantalon situés à des niveaux différents créent un double-marquage. On a l’impression que la silhouette n’est plus divisée en deux mais en trois, avec un haut, un bas et une partie intermédiaire qui n’a rien à foutre là.

Voici schématiquement ce que l'inconscient perçoit. Le cintrage marque la taille en un point haut et la ceinture du pantalon qui dépasse sous la veste la marque en un point bas. Rappelez-vous de la structure en deux blocs dont je parlais plus haut : elle est brisée puisqu'une troisième partie intermédiaire apparait entre ces deux marquages.
Voici schématiquement ce que l'inconscient perçoit. Le cintrage marque la taille en un point haut et la ceinture du pantalon qui dépasse sous la veste la marque en un point bas. Rappelez-vous de la structure en deux blocs dont je parlais plus haut : elle est brisée puisqu'une troisième partie intermédiaire apparait entre ces deux marquages.
Bien sûr avec les coupes rase-pet le résultat est encore pire. On doit dans ce cas remonter le cintrage et la taille est encadrée sans être marquée : une structure que l'on peut retrouver chez la femme mais pas chez l'homme.
Bien sûr avec les coupes rase-pet le résultat est encore pire. On doit dans ce cas remonter le cintrage et la taille est encadrée sans être marquée : une structure que l'on peut retrouver chez la femme mais pas chez l'homme.
Ici on voit que la ceinture du pantalon accompagne logiquement le cintrage de la veste.  Source : Anglo-Italian
Ici on voit que la ceinture du pantalon accompagne logiquement le cintrage de la veste. Source : Anglo-Italian

Les tailles basses en abaissant la longueur perçue des jambes tassent aussi plus facilement les silhouettes. A l’inverse les tailles hautes sont connues pour les allonger en donnant l’illusion de jambes plus grandes.
En fait les tailles hautes « élancent » plutôt la silhouette, c’est-à-dire qu’elles donnent une stature, une hauteur aux éléments principaux du corps qui sont le torse et la tête. Il faut penser au fonctionnement d’un piédestal : mettez une jolie statue sur une colonne de trois mètres et elle parait majestueuse ; foutez-la sur un vieux socle en pierre à quelques centimètres du sol et elle est juste bonne à servir d’éponge-pisse aux clodos et étudiants du coin.

La différence de taille est énorme mais les silhouettes sont fondamentalement construites de la même façon. On aurait plus tendance à remarquer la grandeur du type de droite que la petitesse du type de gauche.
La différence de taille est énorme mais les silhouettes sont fondamentalement construites de la même façon. On aurait plus tendance à remarquer la grandeur du type de droite que la petitesse du type de gauche.

On peut lire parfois que ces jambes allongées raccourcissent trop le torse et créent un déséquilibre de proportions entre le haut et le bas de la tenue. Cette idée que haut et le bas devraient obligatoirement avoir la même longueur pour un résultat équilibré est complètement stupide. Le pantalon a un tel impact sur les proportions horizontales (taille et carrure) que chercher l’équilibre sur les proportions verticales (longueur des vêtements), par exemple en ayant ce rapport pantalon-chemise 50/50, est complètement désavantageux.
Rien n’empêche de moduler légèrement la hauteur du pantalon en fonction du port envisagé.

Certains seraient capables de dire que la silhouette est plus équilibrée à droite qu’à gauche.
Certains seraient capables de dire que la silhouette est plus équilibrée à droite qu’à gauche.
Vous verrez souvent des types comme Andreas Weinas adapter légèrement la hauteur de leur pantalon en fonction du port envisagé. Les ensembles plus formels (e.g. costumes ou dépareillés foncés) s’accommodent facilement des tailles hautes.
Vous verrez souvent des types comme Andreas Weinas adapter légèrement la hauteur de leur pantalon en fonction du port envisagé. Les ensembles plus formels (e.g. costumes ou dépareillés foncés) s’accommodent facilement des tailles hautes.
On peut par contre prévoir un pantalon légèrement plus bas pour un port casual sans veste. Mais c’est plutôt le port ou non d’une veste que le degré de formalité qui va influencer le choix de la taille.
On peut par contre prévoir un pantalon légèrement plus bas pour un port casual sans veste. Mais c’est plutôt le port ou non d’une veste que le degré de formalité qui va influencer le choix de la taille.

Cette manie de raccourcir les jambes oblige par la même occasion à resserrer le pantalon pour éviter l’effet de volume (quand on dit que ça flingue les proportions horizontales). On se retrouve donc systématiquement avec des coupes foireuses.

Trop bas, un pantalon ample peut être catastrophique pour la silhouette. On sent ici les limites chez le type dont le pantalon aurait mérité d’être légèrement plus haut (et long dans le bas). Le contraste est marquant avec sa nana qui affiche des vêtements très amples sans soucis grâce à une taille naturelle très marquée.
Trop bas, un pantalon ample peut être catastrophique pour la silhouette. On sent ici les limites chez le type dont le pantalon aurait mérité d’être légèrement plus haut (et long dans le bas). Le contraste est marquant avec sa nana qui affiche des vêtements très amples sans soucis grâce à une taille naturelle très marquée.
Même bonhomme et même pantalon : on voit bien le problème d’un pantalon ample de longueur insuffisante. Le bas du corps a un aspect féminin, amplifié en plus par la coupe de la veste qui semble trop chargée en matière dans le bas.
Même bonhomme et même pantalon : on voit bien le problème d’un pantalon ample de longueur insuffisante. Le bas du corps a un aspect féminin, amplifié en plus par la coupe de la veste qui semble trop chargée en matière dans le bas.

On peut aussi lire sur certains blogs que les grands ne devraient pas porter de taille haute pour éviter un aspect trop longiligne. C’est peut-être vrai quand on porte un legging mais pas un pantalon correctement coupé. Les exemples de perches qui portent des tailles hautes sont nombreux dans le milieu.

14279073_320951594920331_1140734101_n
3c80d0e567da9e4fff10bb017c2942f6

Ces problèmes ont encore des conséquences d'un point de vue plus fonctionnel, comme le fait de mettre le bide en évidence. L’abdomen doit être couvert en partie, un pantalon situé juste en-dessous comprime les tissus adipeux vers le haut et fait déborder le gras. Même le plus petit ventre finit avec une gueule de blobfish. Pas besoin de vous dire que laisser traîner sa pense de cette manière donne l'air avachi et vous prive de toute possibilité d'être élégant. Vous êtes relégué à la ligue du loukoum.

Pensez à faire des esquives à la Mike Tyson pour éviter de vous faire crever l’œil par un tir de bouton.
Pensez à faire des esquives à la Mike Tyson pour éviter de vous faire crever l’œil par un tir de bouton.
Pour garder une dignité rentrez votre bide dans votre pantalon comme Bruce Boyer.
Pour garder une dignité rentrez votre bide dans votre pantalon comme Bruce Boyer.

Dernier problème important qu'on peut mentionner : les tailles basses sont moins confortables. Mais j’en vois déjà certains s’agiter dans leur sarouel Tati en lisant ça donc je vais nuancer le propos.

Il y a deux manières de porter le pantalon : serré ou avec bretelles.
Serré au niveau des parties dures du bassin, un pantalon taille basse a l’avantage de ne pas comprimer le bide en position assise, mais aussi une fâcheuse tendance à tomber et créer du frottement. On évite ces problèmes avec une taille légèrement relevée, juste au-dessus des pointes de l’os iliaque. C’est la meilleure manière de porter un pantalon avec ceinture ou pattes de serrage.

Un pantalon très bien proportionné signé Ardentes Clipei. La hauteur est parfaite pour un port avec pattes de serrage.
Un pantalon très bien proportionné signé Ardentes Clipei. La hauteur est parfaite pour un port avec pattes de serrage.

Mais impossible cependant de serrer un pantalon avec une taille trop haute sans compresser totalement le ventre en position assise. Il faut donc adopter les bretelles, et c’est la manière la plus confortable de porter le pantalon puisqu’on maintient un tombé parfait dans toute position sans aucune pression excessive sur l’abdomen.

La ceinture et les pattes de serrages deviennent problématiques si le serrage est trop haut au-dessus du bassin (zone rouge). Il vaudra mieux dans ce cas adopter des bretelles.
La ceinture et les pattes de serrages deviennent problématiques si le serrage est trop haut au-dessus du bassin (zone rouge). Il vaudra mieux dans ce cas adopter des bretelles.
43468488_2241464549409606_3562600128650310642_n

Conclusion

Il est temps d’ouvrir les yeux sur les effets dégueulasses des tailles basses. Un pantalon, sans forcément être très haut, devrait au moins monter au-dessus des hanches et couvrir partiellement le ventre.
On sort d’une période du tout-slim/tout-skinny. La mode féminine qui évolue très rapidement retravaille l’amplitude et la hauteur du pantalon depuis quelques années là où les hommes sont encore dans une tendance au serré bas.

Le retour du pantalon classique chez la femme a sûrement permis de travailler une dichotomie sexuelle des silhouettes : jeans skinny taille basse pour les hommes et pantalon ample taille (très) haute pour les femmes.
Le retour du pantalon classique chez la femme a sûrement permis de travailler une dichotomie sexuelle des silhouettes : jeans skinny taille basse pour les hommes et pantalon ample taille (très) haute pour les femmes.

Si le serré est encore le standard chez nous on voit quant même qu’une porte a été ouverte et que le style sartorial s’y infiltre. Le classique pullule sur les réseaux sociaux, les gens redéveloppent leur culture, ce qui explique aussi le succès du prêt-à-porter asiatique en Occident.

Le prêt-à-porter asiatique avec son influence classique marquée propose des pantalons amples aux tailles relevées.
Le prêt-à-porter asiatique avec son influence classique marquée propose des pantalons amples aux tailles relevées.

La taille haute va vraisemblablement se démocratiser dans la décennie à venir. Je vois bien ce retour passer le pantalon gurkha qui peut plaire au plus grand nombre avec sa personnalité et sa versatilité.

1558610588-gurkha-pants-buy-online

Donc arrêtez les pantalons bas avec costumes et vestes, apprenez à remonter progressivement, osez une taille qui monte jusqu’au nombril avec vos tenues casual, … bref reconsidérez sérieusement la hauteur de vos pantalons si ce n’est pas déjà fait.

Retrouvez les autres articles La Bonne Coupe

La Bonne Coupe 1 : Survivre aux tranchées
Sur la longueur du trench, son cintrage, la position de la ceinture et des boutons... feat nos amis de chez BonneGueule 🙂

La Bonne Coupe 2 : Remonte ton froc
Début d'une série d'articles traitant les différents aspects de la coupe du pantalon et pointant du doigt les problèmes récurrents, à commencer par la hauteur du pantalon. Résumé : les tailles basses, c'est de la merde !

La Bonne Coupe 3 : La fin du legging
On continue avec les pantalons en abordant cette fois le point du tombé, c'est à dire l'allure générale que prend le tissu : sa forme, son amplitude, ses plis et sa longueur.