Les dérivés de veste inspirés de la chasse (1/3) : Husky et Barbour

Suivant notre milieu social, le port d’un costume sans obligation professionnelle peut être regardé d’un œil curieux voire hostile ! L’idée de se rabattre sur une veste sport n’est pas mauvaise, mais elle peut être encore trop formelle aux yeux de beaucoup de gens et créer un décalage assez désagréable avec les gens qui vous entourent. Une nouvelle fois, il va falloir dévoiler des trésors d’ingéniosité pour casualiser votre tenue tout en restant dans un registre classique. Cette fois-ci, c’est la chasse qui va guider notre lanterne à travers plusieurs pièces.

Source : Croquis Sartoriaux
Source : Croquis Sartoriaux

La pratique de la chasse nécessite des vêtements pratiques et confortables qui peuvent faire des merveilles dans un environnement urbain:
- la présence de multiples poches avec une grande capacité permet de se dispenser d’une serviette pour transporter vos effets personnels,
- les vêtements sont conçus de façon à conserver les gestes les plus amples possibles (idéal pour conduire),
- les matières employées, la coupe et le boutonnage visent à lutter contre les éléments tels que le froid et la pluie.

Par leur coupe, les matières employées et les détails ayant une fonction utilitaire, les vêtements issus de la chasse ne sont pas seulement des vêtements pratiques, ils peuvent vous permettre de camoufler votre vice sartorial à la  face du monde urbain. En effet, le degré de formalisme d’un vêtement est inversement proportionnel à son caractère pratique, et pour les raisons susmentionnées il va être difficile de faire « sur-habillé » avec ce type de pièces.

Nous avons sélectionné les pièces suivantes: la Norfolk, la Teba, la Husky et enfin les vestes en coton ciré.

Pour cette première partie nous allons traiter des vestes en coton waxé ainsi que la Husky.

Husky (source : Jake Grantham)
Husky (source : Jake Grantham)
Barbour (source : B&Tailor)
Barbour (source : B&Tailor)

Veste matelassée "Husky"

En général la veste Husky -ou matelassée- est en tissu synthétique ce qui en fait un vêtement:
- abordable
- protégeant de la pluie
- et à l’entretien facile.

Suivant son épaisseur, on peut la porter au printemps/automne voire même en hiver. Au besoin, elle peut servir de doudoune plate sous un manteau ample. Par ailleurs, le col est souvent boutonnable et en velours ce qui apporte un regain de chaleur.

On en trouve cependant en coton, en tweed ou en cuir mais sauf traitement spécifique elles ne protégeront pas aussi bien de la pluie, leur coût sera plus élevé et leur entretien rendu plus difficile. Le seul avantage semble d’ordre esthétique car il est vrai que les husky en nylon ou en polyester ont tendance à briller.

Une Husky en laine de chez Lavenham.
Une Husky en laine de chez Lavenham.

On peut la porter avec vraiment tout et n’importe quoi (sur un costume ou une mise plus casual type chino ou jeans). Personne ne la jugera trop habillée ou pas assez (elle ne donnera ni l’air jeune ni l’air vieux non plus), c’est une pièce vraiment très polyvalente et qui dure vraiment dans le temps.

Avec un jeans…
Avec un jeans…
Ou avec un costume ! (source : The Sartorialist)
Ou avec un costume ! (source : The Sartorialist)

La force de la Husky est d’être équipée de plusieurs poches, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, ce qui permet de prendre toutes ses affaires sans utiliser de serviette. Les poches ont en général une grande capacité ce qui permet de les charger, et les matières habituellement employées pour la confection de ce type de veste limitent le risque de déformation.
Elles sont à zip et/ou à boutons, mais préférez celles avec un double zip (on peut ajuster quelle partie est zippée, ce qui est vraiment utile quand on conduit afin d’avoir les jambes bien libres) et avec des boutons. Les boutons sont en général à pression, ce qui permet de boutonner et déboutonner assez rapidement (ce qui est assez pratique quand on alterne les endroits chauds et froids - par exemple le métro).

Barbour Liddlescale costume Jake Grantham
erchuudiin-huwtsaslalt-01-684x1024

Ce type de veste s’accommode aussi bien d’une mise formelle assez simple, mais tolère très facilement des accessoires casuals comme des écharpes tartans ou un bonnet de laine.

La diversité des tenues possibles et ses indéniables qualités (prix, longévité, protection contre les éléments, nombreuses poches) en font une pièce de choix pour les moins fortunés et pour ceux qui ne peuvent pas se permettre une pièce trop formelle (comme les étudiants).

La veste en coton ciré "Barbour"

Passons maintenant à la veste en coton waxé, que nous appellerons du terme générique « Barbour » en bon plouc que nous sommes.

Barbour Ashby Bedale Beaufort

Jusqu’à récemment le coton waxé mettait tous les ploucs d’accord: l’odeur était insoutenable et la veste gagnait un aspect sale et négligé au fil des ports.

Pour des raisons assez obscures, les ploucs ont horreur des vêtements usés sauf dans deux cas:  s’ils sont déjà pré-usés, comme les jeans délavés et déchirés aux genoux, ou alors si cela concerne leurs souliers en polyplouc à la semelle qui baille auxquels ils semblent vouer un amour immodéré au point de ne s’en séparer qu’au point de non retour: celui de la semelle intégralement décollée après avoir écrasé une merde de chien.

Malheureusement, ce type de veste est devenu à la mode et Barbour semble avoir cédé à la pression populaire: il parait que les nouvelles vestes en « skyoil » ne sentent plus et ne se patinent plus. De toute façon, l’achat d’une Barbour neuve présente un intérêt assez limité car on trouve de vieux modèles en friperie pour une bouchée de pain. Sans rentrer dans les poncifs du style « la barbour on s’y attache », « j’adore la patine du temps ça fait gentleman farmer », une veste en coton waxé avec un nombre de port conséquent fait crade pour ne pas dire clochard - sans compter l’odeur !

Mais cet aspect négligé permet de créer des tenues fortement casualisées avec un certain cachet.

Source : Niccoló E. Zaffarano
Source : Niccoló E. Zaffarano
Source : encore l'excellent Jake Grantham !
Source : encore l'excellent Jake Grantham !

Cet effet est un peu moins présent avec des vestes neuves:

Noboru Kakuta
Barbour costume
Source : Vanni Bespoke Seoul
Source : Vanni Bespoke Seoul

L'aspect négligé doit donc être contrebalancé par une tenue assez formelle - ou en tout cas propre - alors qu'un aspect neuf autorise un port plus casual sans faire clodo:

Barbour pull chemise

Mais gardez à l’esprit que cette veste est aussi polyvalente que la husky et peut être utilisée aussi bien dans une tenue formelle qu’une tenue casual:

Source : @evanjian_0423
Source : @evanjian_0423
Source : @limchanghoon_
Source : @limchanghoon_

Il existe différents modèles (plus ou moins long, plus ou moins ample, avec plus ou moins de poche etc), mais en général elles présentent toutes un aspect utilitaire assez marqué, d’autant plus que les manches sont raglan ce qui permet de l’enfiler facilement par dessus une veste mais également d’avoir beaucoup d’aisance pour conduire par exemple.

Si cette poche peut contenir une écharpe, elle pourra aisément transporter vos effets personnels.
Si cette poche peut contenir une écharpe, elle pourra aisément transporter vos effets personnels.

Une variante intéressante est celle ceinturée:

Bastong (autre alternative à Barbour) modèle 005 (source : @paulluxsartoria)
Bastong (autre alternative à Barbour) modèle 005 (source : @paulluxsartoria)
Barbour International  (source : @evanjian_0423)
Barbour International (source : @evanjian_0423)

Les couleurs traditionnelles sont verts (olive) ou marron, mais suivant l’état du cirage ça peut très bien partir vers du quasi-noir (si le vêtement est très ciré) ou du vert plus clair (quasi absence de cirage). Outre l’intérêt du cirage quant à la pluie, cela protège également de l’abrasion. Le vêtement est vraiment très solide et peut sans problème durer des années voire décennies, au pire il faudra recoudre certaines parties. Par contre ce type de veste ne tient pas très chaud (en tout cas pour la version coton waxé) mais il existe des doublures amovibles (soit type matelassé soit en fourrure etc).

Pour l’anecdote, on trouve également des versions en tweed:

dec-tweed-31
dec-tweed-34
dec-tweed-39
dec-tweed-32
Le coté chasse est alors plus affirmé et il faut assumer, à notre sens cela peut tout aussi bien magnifier une tenue mais aussi limiter sa polyvalence.
Le coté chasse est alors plus affirmé et il faut assumer, à notre sens cela peut tout aussi bien magnifier une tenue mais aussi limiter sa polyvalence.

Les différents modèles de Barbour

Voici une brève présentation de quelques modèles iconiques de la marque (il existe d'autres alternatives à Barbour, notamment Belstaff, Bastong...) :

Le modèle classique se décline en trois versions : Bedale, Ashby (version contemporaine de la Bedale, plus ajustée), Beaufort (plus longue que les deux précédentes).

Barbour Bedale vs Ashby vs Beaufort

Le modèle ceinturé phare est la Barbour International :

Barbour IT International

Quant à la veste matelassée, vous pouvez vous tourner vers la Barbour Liddlescale :

Barbour Liddlescale
5 (100%) 1 vote

2 réflexions au sujet de “Les dérivés de veste inspirés de la chasse (1/3) : Husky et Barbour”

Laisser un commentaire