Quelques leçons à tirer du Pitti 97

Salut les ploucs,

Avoir passé tout le Pitti 97 en charentaises, caleçon, marcel et peignoir ne va pas nous empêcher de nous livrer à une étude de cas. Les tenues sélectionnées ne sont pas nécessairement les plus réussies mais les plus instructives.

Source : Croquis Sartoriaux
Source : Croquis Sartoriaux
Si vous souhaitez décontracter le port d’un costume, rien ne vaut le duffle coat. Avec ça sur le dos, les rares personnes qui vous remarqueront dans la rue vous prendront pour un geek un peu attardé. A réserver aux adeptes du snobisme inversé les plus extremes.
Si vous souhaitez décontracter le port d’un costume, rien ne vaut le duffle coat. Avec ça sur le dos, les rares personnes qui vous remarqueront dans la rue vous prendront pour un geek un peu attardé. A réserver aux adeptes du snobisme inversé les plus extremes.
Une bonne part de la rédaction dira « trop court ! » mais le manteau est du plus bel effet. Un peu court, certes, mais cela reste cohérent avec l’utilisation du velours. On note également que les trois boutons sont assez resserrés et que le cran est sport. Le point de boutonnage est proche de la ligne de taille. A notre sens, ce point sied mieux à son porteur que celui de la veste mais il convient de noter que le point de boutonnage de la veste est cohérent avec la taille basse et la coupe assez serrée du pantalon. On apprécie l’usage de la chemise blanche sans baleine dans une tenue décontractée. La cravate permet de parfaire le camaïeu blanc/beige/marron complété par le manteau marine.
Une bonne part de la rédaction dira « trop court ! » mais le manteau est du plus bel effet. Un peu court, certes, mais cela reste cohérent avec l’utilisation du velours. On note également que les trois boutons sont assez resserrés et que le cran est sport. Le point de boutonnage est proche de la ligne de taille. A notre sens, ce point sied mieux à son porteur que celui de la veste mais il convient de noter que le point de boutonnage de la veste est cohérent avec la taille basse et la coupe assez serrée du pantalon. On apprécie l’usage de la chemise blanche sans baleine dans une tenue décontractée. La cravate permet de parfaire le camaïeu blanc/beige/marron complété par le manteau marine.
On aurait apprécié une chemise tattersalls mais c’est déjà excellent. Marche aussi avec une cravate tricot marron.
On aurait apprécié une chemise tattersalls mais c’est déjà excellent. Marche aussi avec une cravate tricot marron.
Un costume avec une barbour est toujours un bon choix, surtout lorsque la barbour est plutôt propre. Veillez à ce que la barbour soit plus longue que la veste. Par soucis de cohérence, restez sobre et mesuré dans le choix des textures et couleurs - de façon générale, méfiez vous des prophètes de la texture et de l’originalité, ce sont des ploucs chimiquement purs. Ici, le résultat fonctionne bien en raison du camaieu bleu-gris de l’ensemble et l’utilisation d’une flanelle avec rayures discrètes. La cravate ne jure pas avec l’ensemble.
Un costume avec une barbour est toujours un bon choix, surtout lorsque la barbour est plutôt propre. Veillez à ce que la barbour soit plus longue que la veste. Par soucis de cohérence, restez sobre et mesuré dans le choix des textures et couleurs - de façon générale, méfiez vous des prophètes de la texture et de l’originalité, ce sont des ploucs chimiquement purs. Ici, le résultat fonctionne bien en raison du camaieu bleu-gris de l’ensemble et l’utilisation d’une flanelle avec rayures discrètes. La cravate ne jure pas avec l’ensemble.
Penchons nous sur le revers de la veste, vous remarquerez que sa base est assez inhabituelle. (voir photo ci-dessus)
Penchons nous sur le revers de la veste, vous remarquerez que sa base est assez inhabituelle. (voir photo ci-dessus)
La rayure est franche et donc de mauvais goût (il suffisait de regarder Alan Flusser pour s’en convaincre). La barbour jure avec le costume car d’une part la teinte n’est pas bonne, mais surtout le costume n’est pas assez décontracté pour être porté facilement avec la barbour. Vient ensuite l’écoeurant mélange de l’orange vif du cardigan, du bleu vif de la chemise et de la cravate de mauvais goût (de façon générale: blasons sur une cravate ou une veste = plouc).
La rayure est franche et donc de mauvais goût (il suffisait de regarder Alan Flusser pour s’en convaincre). La barbour jure avec le costume car d’une part la teinte n’est pas bonne, mais surtout le costume n’est pas assez décontracté pour être porté facilement avec la barbour. Vient ensuite l’écoeurant mélange de l’orange vif du cardigan, du bleu vif de la chemise et de la cravate de mauvais goût (de façon générale: blasons sur une cravate ou une veste = plouc).
A gauche: Je ne sais pas par où commencer: le cran sport sur un croisé plus qu’étrange, les carreaux fenêtres qui jurent  avec la casquette et la cravate en plus de ne pas être alignés comme en témoigne la jonction poitrine / bras. L’épaule est ratée et la manche bien trop serrée.  Il a trouvé très malin de surcharger encore plus sa veste avec des épaulettes une ceinture dont on se demande l’utilité tant il est boudiné (une veste ceinturée est belle quand elle permet d’en casser l’ampleur)
</br>
Au milieu: le gilet marine légèrement satiné porté trop long sur un pantalon taille basse trop serré, le pantalon sera bien évidemment bleu clair pour singer le cadre de 50 ans qui veut faire jeune. Les gants dans la poche, définitivement plouc. Ne portez jamais rien dans la poche d’un manteau, tout au plus vous pouvez porter une pochette dans la poche poitrine de votre veste bien que l’exercice soit périlleux (signe d’affectation ou de plouquitude, c’est selon)
Note: le gilet porté avec un jean ou un chino fait définitivement plouc ou maire socialiste en campagne un jour de marché.
</br>
A droite: Peut-être celui qui se tient le mieux. Le velours chamois est plutôt plaisant même si en raison de son côté rustique on aurait préféré une veste simple (on est pas loin du croisé en tweed adoré des ploucs). A noter que la chemise blanche peut tout à fait se porter dans des tenues décontractées, c’est-même plutôt bien vu si on veut faire ressortir certaines couleurs.
A gauche: Je ne sais pas par où commencer: le cran sport sur un croisé plus qu’étrange, les carreaux fenêtres qui jurent avec la casquette et la cravate en plus de ne pas être alignés comme en témoigne la jonction poitrine / bras. L’épaule est ratée et la manche bien trop serrée. Il a trouvé très malin de surcharger encore plus sa veste avec des épaulettes une ceinture dont on se demande l’utilité tant il est boudiné (une veste ceinturée est belle quand elle permet d’en casser l’ampleur)
Au milieu: le gilet marine légèrement satiné porté trop long sur un pantalon taille basse trop serré, le pantalon sera bien évidemment bleu clair pour singer le cadre de 50 ans qui veut faire jeune. Les gants dans la poche, définitivement plouc. Ne portez jamais rien dans la poche d’un manteau, tout au plus vous pouvez porter une pochette dans la poche poitrine de votre veste bien que l’exercice soit périlleux (signe d’affectation ou de plouquitude, c’est selon) Note: le gilet porté avec un jean ou un chino fait définitivement plouc ou maire socialiste en campagne un jour de marché.
A droite: Peut-être celui qui se tient le mieux. Le velours chamois est plutôt plaisant même si en raison de son côté rustique on aurait préféré une veste simple (on est pas loin du croisé en tweed adoré des ploucs). A noter que la chemise blanche peut tout à fait se porter dans des tenues décontractées, c’est-même plutôt bien vu si on veut faire ressortir certaines couleurs.
Le manteau est complèment raté. Pourtant le type a un bon physique.
Le manteau est complèment raté. Pourtant le type a un bon physique.
On va être rapide: c’est moche. Les revers sont trop larges, l’épaule est ratée, la manche trop courte. Le point de cintrage donne une silhouette tubulaire qui réussit l’exploit de donner des hanches à un type qui semble très mince. Une catastrophe sur tous les plans.
On va être rapide: c’est moche. Les revers sont trop larges, l’épaule est ratée, la manche trop courte. Le point de cintrage donne une silhouette tubulaire qui réussit l’exploit de donner des hanches à un type qui semble très mince. Une catastrophe sur tous les plans.
C’est déjà un peu mieux, mais avoir des milliers d’euros sur le dos pour avoir l’air de sortir de chez primark c’est pas génial. Encore une fois, le revers est trop large et l’épaule fait PAP d’entrée de gamme. On note aussi les plis de tension disgracieux au niveau du boutonnage et de l’emmanchure.
C’est déjà un peu mieux, mais avoir des milliers d’euros sur le dos pour avoir l’air de sortir de chez primark c’est pas génial. Encore une fois, le revers est trop large et l’épaule fait PAP d’entrée de gamme. On note aussi les plis de tension disgracieux au niveau du boutonnage et de l’emmanchure.
Un manteau dont le boutonnage est « distant » (boutons éloignés les uns des autres) est décidément bien laid. La faute à la disproportion engendrée.
Un manteau dont le boutonnage est « distant » (boutons éloignés les uns des autres) est décidément bien laid. La faute à la disproportion engendrée.
Enfin un très beau manteau ! Regardez comment les boutons sont rapprochés sur un plan vertical et concentrés sur la partie supérieure à la taille. Cela permet de dégager une bonne longueur pour le bas du manteau et d’allonger la silhouette. Le boutonnage croisé est permis car il permet de rajouter du coffre et donner de l’épaisseur à une silhouette déjà bien élancée par le manteau. Par ailleurs, l’épaule est bonne et les revers équilibrés (ni trop larges façon proxénète ni trop étriqués façon animateur sur FR2). Notez également les poches boites aux lettres. Demandez ce genre de détail à votre atelier de demi-mesure plutôt que des crans ratés ou des revers XXL.
Enfin un très beau manteau ! Regardez comment les boutons sont rapprochés sur un plan vertical et concentrés sur la partie supérieure à la taille. Cela permet de dégager une bonne longueur pour le bas du manteau et d’allonger la silhouette. Le boutonnage croisé est permis car il permet de rajouter du coffre et donner de l’épaisseur à une silhouette déjà bien élancée par le manteau. Par ailleurs, l’épaule est bonne et les revers équilibrés (ni trop larges façon proxénète ni trop étriqués façon animateur sur FR2). Notez également les poches boites aux lettres. Demandez ce genre de détail à votre atelier de demi-mesure plutôt que des crans ratés ou des revers XXL.
Une cravate en laine grise marche assez bien avec une chemise blanche et un cardigan marine (même si une chemise bleue serait plus cohérent sur un plan vestimentaire car chaque pièce serait décontractée, le blanc fonctionne mieux car il offre un meilleur contraste avec le gris que le bleu ciel). C’est tout ce qu’il y a à retenir dans cette tenue. Le reste est nul. Mention spécial au pantalon trop court façon Monsieur Hulot ou pantalon de femme (capri pants).
Une cravate en laine grise marche assez bien avec une chemise blanche et un cardigan marine (même si une chemise bleue serait plus cohérent sur un plan vestimentaire car chaque pièce serait décontractée, le blanc fonctionne mieux car il offre un meilleur contraste avec le gris que le bleu ciel). C’est tout ce qu’il y a à retenir dans cette tenue. Le reste est nul. Mention spécial au pantalon trop court façon Monsieur Hulot ou pantalon de femme (capri pants).
Non, il n’y a aucun défaut de compression de l’image. Il a beau faire 1m72, il parait bien plus petit. Pourtant, tout est fait pour ajouter de la verticalité: l’écharpe en sautoir, le costume trois pièces porté ouvert, un pantalon taille haute, un point de boutonnage au dessus de la ligne de taille. La faute vient surement d’une ouverture de cheville un peu trop ample pour sa configuration.
Non, il n’y a aucun défaut de compression de l’image. Il a beau faire 1m72, il parait bien plus petit. Pourtant, tout est fait pour ajouter de la verticalité: l’écharpe en sautoir, le costume trois pièces porté ouvert, un pantalon taille haute, un point de boutonnage au dessus de la ligne de taille. La faute vient surement d’une ouverture de cheville un peu trop ample pour sa configuration.
C’est grotesque.
C’est grotesque.
L’ouverture de cheville est plus étroite mais le résultat n’est guère avantageux, le pantalon est trop serré aux cuisses ce qui contribue à le tasser en attirant le regard sous la ligne de taille.
L’ouverture de cheville est plus étroite mais le résultat n’est guère avantageux, le pantalon est trop serré aux cuisses ce qui contribue à le tasser en attirant le regard sous la ligne de taille.
Sa petite taille se remarque moins ici.
Sa petite taille se remarque moins ici.
J’imagine qu’il s’agit de l’optimum pour sa morphologie, l’ouverture de cheville n’est ni trop large ni trop serrée. Le pantalon casse un peu pour rajouter de la longueur de jambe. La cuisse a de l’aisance sans pour autant être bouffante.
J’imagine qu’il s’agit de l’optimum pour sa morphologie, l’ouverture de cheville n’est ni trop large ni trop serrée. Le pantalon casse un peu pour rajouter de la longueur de jambe. La cuisse a de l’aisance sans pour autant être bouffante.
L’idole des ploucs: le manteau blanc, la pochette assortie aux lunettes de soleil. Au moins, l’écharpe façon cochonou-vichy nous évite la vue d’une cravate brodée d’un 7.
L’idole des ploucs: le manteau blanc, la pochette assortie aux lunettes de soleil. Au moins, l’écharpe façon cochonou-vichy nous évite la vue d’une cravate brodée d’un 7.
Vous pouvez égayer la tenue avec un foulard si vous avez un col roulé.
Vous pouvez égayer la tenue avec un foulard si vous avez un col roulé.
De façon générale, une belle écharpe ou un foulard coloré permet d’égayer les tenues les plus austères. La dimension utilitaire d’une écharpe permet de faciliter la justification de ce genre de fantaisie auprès de vos ploucs de collègues.
De façon générale, une belle écharpe ou un foulard coloré permet d’égayer les tenues les plus austères. La dimension utilitaire d’une écharpe permet de faciliter la justification de ce genre de fantaisie auprès de vos ploucs de collègues.
Col roulé noir avec un croisé. Testé et approuvé
Col roulé noir avec un croisé. Testé et approuvé
Difficile d’analyser la tenue de gauche car le mouvement peut fausser l’appréciation des proportions. Néanmoins, la veste croisé 6 en 1 confère une allure athlétique au buste alors que les jambes paraissent bien maigrelettes dans ce pantalon étriqué… Un peu d’aisance aurait été du meilleur effet car plus cohérent. Notez cependant cette bonne idée: portez un col roulé avec une veste ou un costume croisé si vous avez peur d’en faire trop.
La tenue de droite ne mérite pas une attention particulière, si ce n’est que tout est très bien coupé. On note cependant que le pantalon gris permet de calmer la veste excentrique. La transition est facilitée par un pull d’une couleur proche de celle de la veste et du pantalon, la lecture de la tenue s’en trouve ainsi facilitée. De façon générale, vous pouvez réaliser de très beau dépareillé avec un pull d’une couleur identique ou proche à votre veste du moment que le pantalon est proche d’un gris moyen (plus vous vous éloignez du gris moyen - vers le clair ou le foncé - et plus le contraste entre le haut et le bas de la tenue sera problématique car trop tranché ou pas assez tranché. Bref, tout est affaire de mesure.
Difficile d’analyser la tenue de gauche car le mouvement peut fausser l’appréciation des proportions. Néanmoins, la veste croisé 6 en 1 confère une allure athlétique au buste alors que les jambes paraissent bien maigrelettes dans ce pantalon étriqué… Un peu d’aisance aurait été du meilleur effet car plus cohérent. Notez cependant cette bonne idée: portez un col roulé avec une veste ou un costume croisé si vous avez peur d’en faire trop. La tenue de droite ne mérite pas une attention particulière, si ce n’est que tout est très bien coupé. On note cependant que le pantalon gris permet de calmer la veste excentrique. La transition est facilitée par un pull d’une couleur proche de celle de la veste et du pantalon, la lecture de la tenue s’en trouve ainsi facilitée. De façon générale, vous pouvez réaliser de très beau dépareillé avec un pull d’une couleur identique ou proche à votre veste du moment que le pantalon est proche d’un gris moyen (plus vous vous éloignez du gris moyen - vers le clair ou le foncé - et plus le contraste entre le haut et le bas de la tenue sera problématique car trop tranché ou pas assez tranché. Bref, tout est affaire de mesure.
Bel équilibre. Pas de détail bizarroïde pour faire s’exciter les sartorialafistes sur instagram. L’ouverture des quartiers est cohérente avec les revers, qui tombent pile au milieu de la ligne d’épaule. La manche est nette. Le point de boutonnage actif au niveau de la ligne de taille, et le pantalon est également à ce niveau: nickel. La pochette se fond parfaitement dans l’ensemble: le résultat est aussi discret qu’élégant.
Bel équilibre. Pas de détail bizarroïde pour faire s’exciter les sartorialafistes sur instagram. L’ouverture des quartiers est cohérente avec les revers, qui tombent pile au milieu de la ligne d’épaule. La manche est nette. Le point de boutonnage actif au niveau de la ligne de taille, et le pantalon est également à ce niveau: nickel. La pochette se fond parfaitement dans l’ensemble: le résultat est aussi discret qu’élégant.
Un plouc à l'état pur : veste croisée, cravate et pochette porté avec un jean et des souliers bleus (deux signes infamants ! ). La doudoune en poulyplouc termine le tableau. Bref, à éviter sauf si votre délire c’est de vous déguiser en directeur de supermarché.
Un plouc à l'état pur : veste croisée, cravate et pochette porté avec un jean et des souliers bleus (deux signes infamants ! ). La doudoune en poulyplouc termine le tableau. Bref, à éviter sauf si votre délire c’est de vous déguiser en directeur de supermarché.
Selon nous, c’est la bonne façon d’intégrer un jean dans une tenue sartoriale. La veste doit être décontractée (ici par les motifs et la couleur). Le pull aide beaucoup à la réussite de la tenue car il renforce la décontraction de la tenue ainsi que sa cohérence. Le pull noir s’intègre très bien dans une tenue où le pantalon est foncé. Enfin, nous réitérons que le beige et le marron vont très bien avec le noir ! Si vous faites une tenue aussi décontractée oubliez la pochette.
Selon nous, c’est la bonne façon d’intégrer un jean dans une tenue sartoriale. La veste doit être décontractée (ici par les motifs et la couleur). Le pull aide beaucoup à la réussite de la tenue car il renforce la décontraction de la tenue ainsi que sa cohérence. Le pull noir s’intègre très bien dans une tenue où le pantalon est foncé. Enfin, nous réitérons que le beige et le marron vont très bien avec le noir ! Si vous faites une tenue aussi décontractée oubliez la pochette.
Les ploucs sont comme les emmerdes, ça vole en escadrille !
Celui de gauche: le manteau croisé porté ouvert. La ligne d’épaule du manteau est ratée (elle ondule avant de chuter misérablement) et la manche manque de netteté. Le costume ne s’en tire pas mieux, le boutonnage actif étant situé bien trop haut pour la morphologie du porteur. On pourrait critiquer l’ouverture disproportionnée du col mais c’est une affaire de goût.
</br>
Celui du milieu: La ficelle qui sert de cravate est mal nouée, peut être pour dévier le regard d’un col dont les pointes ne se glissent pas sous les revers du gilet. Le costume présente tous les défauts du PAP entrée ou milieu de gamme: un pantalon étriqué coupé comme un taille basse mais avec un montant disproportionné, un gilet bien trop long (la faute au pantalon), pour les défauts de la veste on pourrait faire un copier coller du précédent article, mais bon pour sa défense le revers est droit fil, c’est déjà ça. Notez qu’il boutonne le dernier bouton du gilet, ignorance? provocation envers les pseudos experts des internets que nous sommes? Mystère.
</br>
Le troisième est peut-être le pire du lot: passer nos journées sur instagram n’a toujours produit aucune mithridatisation envers la plouquitude. Nous nous bornerons à souligner qu’il est un bel exemple d’une veste ratée, la ligne de manche trahissant la méconnaissance des règles élémentaires de coupe et de proportions.
Les ploucs sont comme les emmerdes, ça vole en escadrille ! Celui de gauche: le manteau croisé porté ouvert. La ligne d’épaule du manteau est ratée (elle ondule avant de chuter misérablement) et la manche manque de netteté. Le costume ne s’en tire pas mieux, le boutonnage actif étant situé bien trop haut pour la morphologie du porteur. On pourrait critiquer l’ouverture disproportionnée du col mais c’est une affaire de goût.
Celui du milieu: La ficelle qui sert de cravate est mal nouée, peut être pour dévier le regard d’un col dont les pointes ne se glissent pas sous les revers du gilet. Le costume présente tous les défauts du PAP entrée ou milieu de gamme: un pantalon étriqué coupé comme un taille basse mais avec un montant disproportionné, un gilet bien trop long (la faute au pantalon), pour les défauts de la veste on pourrait faire un copier coller du précédent article, mais bon pour sa défense le revers est droit fil, c’est déjà ça. Notez qu’il boutonne le dernier bouton du gilet, ignorance? provocation envers les pseudos experts des internets que nous sommes? Mystère.
Le troisième est peut-être le pire du lot: passer nos journées sur instagram n’a toujours produit aucune mithridatisation envers la plouquitude. Nous nous bornerons à souligner qu’il est un bel exemple d’une veste ratée, la ligne de manche trahissant la méconnaissance des règles élémentaires de coupe et de proportions.
Êtes vous plus élégant que lui ?
Êtes vous plus élégant que lui ?

Ces quelques études de cas nous ont permis de faire émerger quelques règles et conseils à suivre pour avoir des tenues cohérentes. Le prochain article traitera des accords de couleurs, textures et motifs.

La Bonne Coupe 4 – La veste : cintrage, longueur et montage.

La structure et les bases techniques de la veste

Avant toute chose, le vêtement n’est pas une science exacte. Ce qui suit ne sont que des observations et des tentatives de systématisation pour répondre au mieux à des contraintes morphologiques qui sont parfois contradictoires (par exemple: être petit avec des hanches larges conduit à choisir entre une hauteur de boutonnage qui soit vous élance mais n’efface pas la largeur de hanches, ou alors une hauteur de boutonnage qui gomme la largeur de hanches mais peut tasser la silhouette). Il se peut aussi qu’une veste vous convienne très bien alors que a priori vous n’avez pas une morphologie pour porter ce type de veste. Et enfin, rien ne sera jamais parfait même en bespoke. Sur internet, vous trouverez des ayatollahs de la coupe qui n’auront sans doute jamais eu de costume en bespoke et qui confondent instagram avec la réalité. Si votre costume a quelques petits défauts, vous serez surement le seul à vous en apercevoir dans la rue. Inutile de mettre à la poubelle un costume PAP car il ne correspond pas à ce que vous voyez sur instagram, l’important est d’avoir un résultat qui vous plait et vous met en valeur. Le vêtement doit rester une source de plaisir et non pas de névrose.

Tout ce qui suit ne vise qu’à essayer de pointer les défauts de coupe les plus courants ou les problèmes de « tombé » de la veste pour vous permettre de comprendre d’où vient le problème et de corriger le tir au mieux de vos capacités.

Ce qui peut paraître comme un défaut de coupe d’un point de vue classique peut également être recherché par la mode ou le goût personnel. Ici, nous parlerons juste de ce qui est considéré comme « canon » suivant le style classique.

L'article est long, nous vous conseillons de le lire en plusieurs fois, tout en prenant des notes.

croquis sartoriaux

Le boutonnage/cintrage de la veste

La notion de boutonnage actif

L’objectif du cintrage est de donner une allure athlétique et masculine au buste. Sur une veste c’est le boutonnage actif, c’est-à-dire le ou les boutons prévus pour fermer la veste, qui est l’élément principal du cintrage puisqu’il va marquer visuellement la taille.

Afin de déterminer le point de boutonnage actif optimal d’une veste il est nécessaire d’examiner quel était celui du morning coat.

Le point de boutonnage actif se situe sur la ligne de taille.
Le point de boutonnage actif se situe sur la ligne de taille.
Pour épouser correctement le corps, la coupe d’une telle pièce doit être particulièrement soignée, ce que permet une découpe dite « frack » ou « princesse » (on peut voir sur la photo de gauche la découpe horizontale marquant la taille). Sur la photo de droite, la découpe horizontale est plutôt celle d’un costume, ce qui donne un rendu lâche peu convaincant.
Pour épouser correctement le corps, la coupe d’une telle pièce doit être particulièrement soignée, ce que permet une découpe dite « frack » ou « princesse » (on peut voir sur la photo de gauche la découpe horizontale marquant la taille). Sur la photo de droite, la découpe horizontale est plutôt celle d’un costume, ce qui donne un rendu lâche peu convaincant.
Notez que contrairement à une veste, un white-tie ne se porte pas fermé. Pourtant, la pièce se structure autour de la ligne de taille.
Notez que contrairement à une veste, un white-tie ne se porte pas fermé. Pourtant, la pièce se structure autour de la ligne de taille.

On a globalement toujours recherché à placer le boutonnage actif sur un point de la taille, point situé plus ou moins haut en fonction de la mode et des conceptions historiques de la silhouette masculine.
Ce résultat peut être obtenu aussi bien avec un unique bouton qu’avec un montage dit « paddock », c’est-à-dire avec des boutons situés de part et d’autre de la ligne de taille.

Le boutonnage actif (bouton du milieu) est situé sur la ligne de taille.
Le boutonnage actif (bouton du milieu) est situé sur la ligne de taille.
Sur un montage paddock, les deux boutons fermés « encadrent » la ligne de taille.
Sur un montage paddock, les deux boutons fermés « encadrent » la ligne de taille.
Ce type de montage se retrouve également sur des boutonnages croisés.
Ce type de montage se retrouve également sur des boutonnages croisés.
A titre comparatif.
A titre comparatif.

Les variations du boutonnage actif

Plus le boutonnage actif est placé au niveau de la taille, plus le torse va paraître développé et les épaules vont paraître larges, plus l’allure sera virile. C’est par le contraste entre le marquage visuel de la taille qu’une silhouette en V va pouvoir se créer. Plus le boutonnage actif sera éloigné de la ligne de taille et moins la silhouette sera athlétique.
En marquant la taille, il est possible que les hanches soient plus visibles, ce qui est particulièrement pénible pour les hommes avec des hanches larges. Il faut alors impérativement descendre la ligne de boutonnage (ou jouer sur un boutonnage paddock, mais il est fort désuet) pour créer une silhouette plus tubulaire - au prix d’un moindre cintrage. La masculinité de la silhouette sera ensuite construite par les revers et les épaules. Le défaut de cette technique est qu’elle va contribuer à fournir une silhouette un peu moins élancée.
Un boutonnage plus haut permet d’allonger visuellement la silhouette (comme un pantalon taille haute, la ligne de taille est remontée). Le risque est de faire apparaître une poitrine très petite et peu marquée par rapport au reste du corps, alors que le bas du corps prendra une très grande place visuellement. De plus, si la veste garde une longueur « normale », elle semblera excessivement longue car le bas de la veste sera éloigné du point de boutonnage actif. Pour lutter contre cela, les designers ont tendance à couper les vestes en « rase-pet » c’est-à-dire très courte. Cela est assez pratique pour les personnes avec des physiques à la fois très mince et très petit (moins de 1m65) mais l’allure reste enfantine. Si vous êtes doté d’une constitution normale, le corps paraîtra simiesque !

Aux corps normaux ou grands, un point de boutonnage sur la ligne de taille naturelle.
Aux petits, un boutonnage légèrement plus haut.
Aux physiques aux hanches larges, un boutonnage légèrement plus bas.

Ici le point de boutonnage actif se situe au niveau du sternum, donc trop haut. La veste est totalement disproportionnée car trop courte. Il faudrait descendre la ligne de boutonnage de plusieurs centimètres et allonger d’autant la veste. Notez que le mannequin a beau faire 1m83, il paraît être atteint de nanisme en raison des problèmes de coupe: Le gilet décale visuellement le niveau de la taille vers le bas, le point de boutonnage est trop haut et non-marqué ce qui ne permet pas de marquer le vrai niveau de la taille. Et enfin le pantalon paraît trop ample car le montant est visuellement effacé par le gilet, ce qui conduit à tasser la silhouette en donnant beaucoup trop d'ampleur au bas. D'autant plus qu'il manque une compensation de carrure au vu de l'ampleur de la tenue, la veste doit être beaucoup plus structurée au niveau des épaules !
Ici le point de boutonnage actif se situe au niveau du sternum, donc trop haut. La veste est totalement disproportionnée car trop courte. Il faudrait descendre la ligne de boutonnage de plusieurs centimètres et allonger d’autant la veste. Notez que le mannequin a beau faire 1m83, il paraît être atteint de nanisme en raison des problèmes de coupe: Le gilet décale visuellement le niveau de la taille vers le bas, le point de boutonnage est trop haut et non-marqué ce qui ne permet pas de marquer le vrai niveau de la taille. Et enfin le pantalon paraît trop ample car le montant est visuellement effacé par le gilet, ce qui conduit à tasser la silhouette en donnant beaucoup trop d'ampleur au bas. D'autant plus qu'il manque une compensation de carrure au vu de l'ampleur de la tenue, la veste doit être beaucoup plus structurée au niveau des épaules !
Le boutonnage est un peu moins haut et le tout est bien proportionné, que ce soit au niveau de la longueur de la veste que des revers.
Le boutonnage est un peu moins haut et le tout est bien proportionné, que ce soit au niveau de la longueur de la veste que des revers.
Un boutonnage actif au niveau de la ligne de taille donne un grand choix de personnalisation de la veste au niveau des revers et de l’épaule.
Un boutonnage actif au niveau de la ligne de taille donne un grand choix de personnalisation de la veste au niveau des revers et de l’épaule.
Ici, le boutonnage normalement actif n’est pas utilisé. Kamoshita déplace visuellement la ligne de taille au niveau du bassin, ce qui a pour effet de masquer les hanches car la structure est plus « tubulaire » (comme pour un boutonnage paddock). La silhouette s’en trouve infantilisée. Un boutonnage bas, couplé à des épaules fortement structurées et des revers larges (ou alors une veste croisée) peut être utile pour gommer une constitution physique efféminée mais elle ne masculinise pas en elle-même la silhouette.
Ici, le boutonnage normalement actif n’est pas utilisé. Kamoshita déplace visuellement la ligne de taille au niveau du bassin, ce qui a pour effet de masquer les hanches car la structure est plus « tubulaire » (comme pour un boutonnage paddock). La silhouette s’en trouve infantilisée. Un boutonnage bas, couplé à des épaules fortement structurées et des revers larges (ou alors une veste croisée) peut être utile pour gommer une constitution physique efféminée mais elle ne masculinise pas en elle-même la silhouette.

Boutonnage et longueur de la veste

Maintenant que ces quelques bases sont posées, il faut mettre en relation le boutonnage et la longueur de la veste, les deux questions étant indissociables.

Le boutonnage actif doit respecter une certaine harmonie avec le bas de la veste en ne se trouvant ni trop haut, ni trop bas, et ce de manière à respecter les proportions naturelles. On imagine bien le résultat pourri que pourrait donner une veste boutonnée très haut avec un bas échancré très long, ou au contraire un boutonnage très bas avec une partie haute et des revers démesurément longs.

Cette règle explique aussi le problème des vestes rase-pet, la faible longueur de la veste oblige à un boutonnage actif très haut afin de maintenir une distance optimale entre les deux (ni trop ni pas assez). Non seulement vous aurez le derrière presque à l’air, mais vous aurez une poitrine gommée. Bref, tout sauf une silhouette masculine.

Sur cet exemple, une veste de longueur classique aurait placé le point de boutonnage actif beaucoup trop haut par rapport au bas de la veste.
Sur cet exemple, une veste de longueur classique aurait placé le point de boutonnage actif beaucoup trop haut par rapport au bas de la veste.

On a donc deux règles pour le boutonnage par rapport à la structure de la pièce en elle-même :
- il doit se situer sur la taille (plus ou moins haut en fonction de la mode et de la morphologie) ;
- il doit se situer à distance harmonieuse par rapport au bas de la veste (ce qui signifie qu’un boutonnage plus haut implique une veste plus courte et vice-versa).

C’est en définitive le point de boutonnage actif qui structure la silhouette en déterminant les différents volumes du haut et du bas du corps. La longueur est accessoire et se pense dans un second temps.

Boutonnage et revers

Plus le boutonnage actif est haut et moins les revers pourront être larges. Il faut aussi prendre en compte que plus la veste aura de boutons et moins les revers sont larges. Ce n’est pas un problème en soi, mais depuis quelques années les blogueurs ont des velléités de proxénètes américains des années 70.
Avoir des revers qui atteignent le milieu de la ligne d’épaule nous semble le choix de l’équilibre pour une veste droite. Pour une veste croisée, ils seront un peu plus larges.
Si vous faites des revers larges, vous allez prendre un peu plus en carrure, et si vous faites des revers plus fins vous allez gagner en verticalité (mais vous allez sembler plus enfantin ou efféminé). La chose est identique pour la hauteur du cran, un cran haut allonge la silhouette alors qu’un cran bas permet d’obtenir plus de carrure. Le revers à cran aigu permet également de donner de la verticalité à la silhouette.

Un revers modéré: au milieu de la ligne d’épaule, un cran ni trop haut ni trop bas (au niveau des pointes de col).
Un revers modéré: au milieu de la ligne d’épaule, un cran ni trop haut ni trop bas (au niveau des pointes de col).
Le revers est un peu plus large, avec un cran un peu plus bas.
Le revers est un peu plus large, avec un cran un peu plus bas.
Le revers est large, le cran est assez fermé avec une anglaise horizontale en plus d’être bas, tout est fait pour gagner en carrure.
Le revers est large, le cran est assez fermé avec une anglaise horizontale en plus d’être bas, tout est fait pour gagner en carrure.
Si un croisé présente en général des revers assez larges, des revers modérés peuvent également aboutir à un résultat tout à fait charmant.
Si un croisé présente en général des revers assez larges, des revers modérés peuvent également aboutir à un résultat tout à fait charmant.
La silhouette étant déjà très massive, inutile d’en rajouter. Le revers est plutôt modéré pour un croisé. Il existe une volonté d’élancer la silhouette car  l’anglaise est plus à la verticale. Notez également comment les rayures du revers se prolongent sur le col.
La silhouette étant déjà très massive, inutile d’en rajouter. Le revers est plutôt modéré pour un croisé. Il existe une volonté d’élancer la silhouette car l’anglaise est plus à la verticale. Notez également comment les rayures du revers se prolongent sur le col.
Boutonnage assez haut et cran assez haut également, tout est fait pour allonger la silhouette.
Boutonnage assez haut et cran assez haut également, tout est fait pour allonger la silhouette.
Un revers fin se marie bien avec une épaule peu structurée, l’ensemble est cohérent car des épaules très structurées ont tendance à tasser la silhouette. Il en est de même pour des épaules compensées.
Un revers fin se marie bien avec une épaule peu structurée, l’ensemble est cohérent car des épaules très structurées ont tendance à tasser la silhouette. Il en est de même pour des épaules compensées.
L’avantage d’un bouton à la taille est qu’il permet également de créer une belle courbure. Le revers et les quartiers forment un arc de cercle avec en son centre la taille.
L’avantage d’un bouton à la taille est qu’il permet également de créer une belle courbure. Le revers et les quartiers forment un arc de cercle avec en son centre la taille.
Le résultat est un poil moins convaincant en cas de revers modéré.
Le résultat est un poil moins convaincant en cas de revers modéré.
Si vos revers ont une taille modérée, il vaut mieux avoir des quartiers fermés par souci d’harmonie.
Si vos revers ont une taille modérée, il vaut mieux avoir des quartiers fermés par souci d’harmonie.

Boutonnage et épaule

Un boutonnage bas conduit à un moindre cintrage (ce qui est par exemple utile en cas de hanches larges car on va harmoniser le ratio tour de taille / tour de hanches en rendant la taille moins marquée), mais il peut se produire un effet « tube » qu’il faut compenser avec des épaules structurées.

Regardez juste la coupe et les proportions. On laisse de côté les couleurs et le style rital.
Regardez juste la coupe et les proportions. On laisse de côté les couleurs et le style rital.
Encore plus prononcé.
Encore plus prononcé.
Nickel !
Nickel !

Note: Si vous avez une grosse tête et un tout petit corps il vaut mieux opter pour ce genre d’allure.

Si le boutonnage est haut, la silhouette peut devenir enfantine car cela conduit à gommer les caractéristiques secondaires. Si vous souhaitez conserver cette allure jeune, enfantine voire efféminée, vous pouvez conserver une épaule naturelle (cela peut être très beau, surtout si vous êtes de taille moyenne avec une cuisse fine, dans un esprit ancien régime ou parisien).

coupe costume 2

En revanche, si vous souhaitez une silhouette virile malgré un boutonnage haut, vous devez opter pour des épaules structurées et une poitrine légèrement drapée.

epaule veste structurée
Ce gosse a une silhouette plus virile et harmonieuse que tous les tocards du RER A direction la Défense.
Ce gosse a une silhouette plus virile et harmonieuse que tous les tocards du RER A direction la Défense.

Veste et choix du pantalon

Pour faire simple, si la veste est longue le pantalon est ample.
Si la veste est courte, alors le pantalon doit être ajusté.

Le pantalon ajusté permet de porter facilement des pièces du type blouson. A l’inverse, un pantalon ample se porte à merveille avec un manteau long.

Notez que dans un monde idéal, la jupe est collante même si la veste est ouverte.
Notez que dans un monde idéal, la jupe est collante même si la veste est ouverte.

Le choix de la veste

Maintenant me direz-vous : comment choisir la bonne hauteur de boutonnage et respecter l’harmonie complète de la tenue ?

Il faut conserver une double cohérence par rapport à la taille et à la carrure de la personne.

Considérations anatomiques

Théoriquement, un boutonnage plus haut équivaut à une veste plus courte, ce qui permet d’avoir une ligne de jambes plus longue et une silhouette allongée, résultat heureux pour les petits. Une veste plus longue avec boutonnage actif plus bas convient pour sa part bien mieux aux grands.
Pour la carrure, un boutonnage haut réduit la longueur du buste ce qui produit un effet de largeur, alors qu’un boutonnage bas l’affine plutôt.

Pour élargir au maximum la silhouette vous pouvez opter pour un croisé.

Ces règles sont toutefois difficilement applicables dans la pratique : certes une veste courte grandira la personne, mais il faut prendre en compte l’ensemble de la tenue et la cohérence de ses différentes parties. Plus le montant d’un pantalon est haut et plus la veste devrait être longue et inversement, c’est pourquoi une veste courte couplée à un pantalon haut, même en réussissant son effet de grandir la personne, donne un résultat désastreux.

L’autre problème est le respect de la cohérence entre les ratios horizontaux et verticaux. Les règles énoncées ci-dessus peuvent fonctionner pour des physiques relativement « moyens », mais quid par exemple du cas de la personne petite et étroite d’épaules ? Un boutonnage haut grandirait certes la personne mais mettrait l’accent sur son ratio hanches/épaules désavantageux, il y a donc une contradiction.

Il est difficile on le voit d’établir une liste de règles à suivre point par point, tout est question d’ensemble.

A droite nous pouvons voir Jean Cocteau qui mesurait environ 1m70. Le boutonnage est trop haut et la veste trop courte pour un pantalon avec autant d’amplitude et au montant si haut. Le centre de gravité est donc déplacé vers le bas (au niveau des hanches et des cuisses) et résultat n’est pas satisfaisant: la silhouette apparaît peu virile en plus de tasser la silhouette.
A droite nous pouvons voir Jean Cocteau qui mesurait environ 1m70. Le boutonnage est trop haut et la veste trop courte pour un pantalon avec autant d’amplitude et au montant si haut. Le centre de gravité est donc déplacé vers le bas (au niveau des hanches et des cuisses) et résultat n’est pas satisfaisant: la silhouette apparaît peu virile en plus de tasser la silhouette.
Le résultat nous semble plus convaincant ici. La cuisse est fine avec une ampleur maitrisée, la veste croisée apporte de l'épaisseur au torse. S'il ne se trouve pas élancé, au moins la silhouette n'est pas tassée et est plus masculine.
Le résultat nous semble plus convaincant ici. La cuisse est fine avec une ampleur maitrisée, la veste croisée apporte de l'épaisseur au torse. S'il ne se trouve pas élancé, au moins la silhouette n'est pas tassée et est plus masculine.

Deux autres éléments vont jouer plus accessoirement sur la carrure : la largeur des revers et la structure d’épaule. Tous deux peuvent être utilisés pour optimiser la coupe d’une tenue.

Il s'agit bien de la même personne (Alan See), la veste de costume présente des épaules structurées comparée à la veste sport. Sans même avoir recours à une compensation de carrure, le torse paraît plus athlétique.
Il s'agit bien de la même personne (Alan See), la veste de costume présente des épaules structurées comparée à la veste sport. Sans même avoir recours à une compensation de carrure, le torse paraît plus athlétique.
Plus le cran sera haut plus vous serez élancé, à l'inverse avec un cran bas plus vous ferez costaud.
Plus le cran sera haut plus vous serez élancé, à l'inverse avec un cran bas plus vous ferez costaud.

Cas du physique moyen
Une personne de taille moyenne (environ 1m80) avec une carrure normale (épaules ni trop larges, ni trop étroites) aura le choix : boutonnage plus ou moins haut sur la taille en fonction des préférences.

Cas de la personne petite ou grande
Théoriquement une personne petite (disons moins d’1m75) devrait chercher à allonger sa ligne de jambes pour paraître plus grande, il serait donc dans ce cas indiqué de choisir un boutonnage actif plus haut. Au contraire une personne très grande devrait viser un boutonnage bas pour éviter de ressembler à une perche.

Si vous êtes petit, évitez de porter un croisé car le bas de la veste va masquer le montant du pantalon ce qui va réduire visuellement la taille de vos jambes. Préférez une veste avec des quartiers ouverts pour dévoiler la taille haute du pantalon.

Plus pratiquement et dans un souci d’équilibre général des proportions il s’agit aussi de rester cohérent avec le choix du pantalon : plus le montant du pantalon est haut et plus la veste devrait être longue et inversement.
Certes choisir une veste courte au boutonnage haut grandira visuellement la silhouette dans l’ensemble, mais ça ne veut pas dire que ses différentes parties sont proportionnées les unes vis-à-vis des autres.

Les épaules larges et structurées, le cran un peu bas avec une anglaise horizontale, un boutonnage croisé et une veste croisée qui descend visuellement la ligne de taille (on voit moins les jambes) : on rend tassé.
Les épaules larges et structurées, le cran un peu bas avec une anglaise horizontale, un boutonnage croisé et une veste croisée qui descend visuellement la ligne de taille (on voit moins les jambes) : on rend tassé.
Pourtant, Miles Davis avait un corps pour le moins harmonieux.
Pourtant, Miles Davis avait un corps pour le moins harmonieux.
Des épaules étroites et souple, un boutonnage actif placé assez haut, une longueur de bas de veste en conséquence. La veste est ensuite portée ouverte pour gagner encore un peu de jambe visuellement: tout bon.
Des épaules étroites et souple, un boutonnage actif placé assez haut, une longueur de bas de veste en conséquence. La veste est ensuite portée ouverte pour gagner encore un peu de jambe visuellement: tout bon.

Autres cas

Si vous êtes plutôt mince, préférez les croisés ou un boutonnage  très légèrement sous la ligne de taille pour draper la poitrine et permettre d'avoir des revers larges et des épaules structurées.

Si vous êtes costaud, il est possible que les revers cassent. Vous pouvez demander à placer une pince sous le revers afin de résoudre ce problème.

Si vous êtes plutôt vouté il faut évitez les croisés car les revers peuvent casser.

Si vous avez un gros bassin ou de grosses cuisses, il faut offrir une compensation de carrure au niveau des épaules. Il en est de même si vous avez une grosse tête.

Pour les hanches larges :

Vous pouvez opter pour un gilet ou un cardigan sous une veste ouverte .
Vous pouvez opter pour un gilet ou un cardigan sous une veste ouverte .
Selon nous, le résultat aurait été plus esthétique avec un boutonnage plus bas (ou alors une veste portée ouverte sur un gilet) pour gommer l’embonpoint et les hanches.
Selon nous, le résultat aurait été plus esthétique avec un boutonnage plus bas (ou alors une veste portée ouverte sur un gilet) pour gommer l’embonpoint et les hanches.

Si vous êtes cambré ou avec des grosses fesses, veillez bien à avoir des fentes assez longues (ou d’avoir des fentes marteaux avec sous-fente pour éviter l’ouverture de la fente).

C’est raté !
C’est raté !
C’est réussi !
C’est réussi !

Etudes de cas

Ici, le boutonnage actif est situé au niveau de la taille, ce qui permet d’avoir un bas de veste arrivant sous la fesse. Contrairement à ce que disent les blogs, ne prenez jamais une veste découvrant vos fesses. Tout au plus, vous pouvez vous permettre ce genre de fantaisie si vous faites autour des 1m50.
Ici, le boutonnage actif est situé au niveau de la taille, ce qui permet d’avoir un bas de veste arrivant sous la fesse. Contrairement à ce que disent les blogs, ne prenez jamais une veste découvrant vos fesses. Tout au plus, vous pouvez vous permettre ce genre de fantaisie si vous faites autour des 1m50.

Lorsque vous achetez une veste, veillez à ce que le bouton actif soit proche de votre taille, et que le bas de la veste soit sous la fesse (pas plus, pas moins). Ne vous fiez pas au fait que votre veste doit tomber dans le creux de la main, c’est le conseil le plus stupide que j’ai jamais entendu. Rien ne dit que vos bras sont proportionnés à votre torse et vos jambes (tout au plus, votre avant bras est proportionné à vos pieds).

Le smoking de Valentino (à droite) est quasi parfait : le revers est modéré (milieu de la ligne d'épaule), le cran est également modéré en hauteur et profondeur (même s'il tend à une certaine profondeur mais c'est assez classique vu la forme du revers), ligne de revers droite, roulé modéré, le boutonnage parait assez bas mais en réalité il est au dessus de la taille naturelle car la veste lui fait une petite poitrine, on peut voir que la veste descend assez bas pour accentuer cet effet. Par soucis de cohérence, les quartiers sont ouverts (nécessaire avec une veste longue et le montant haut pour le pantalon (la chemise est cachée). Les basques sont également étroites, ce qui permet de coller aux cuisses, épaules faiblement structurées ce qui colle assez bien avec l'ensemble. Vu la position des bras, l'emmanchure doit être assez petite vu qu'il n'y a pas de déformation même sur la manche.
Le smoking de Valentino (à droite) est quasi parfait : le revers est modéré (milieu de la ligne d'épaule), le cran est également modéré en hauteur et profondeur (même s'il tend à une certaine profondeur mais c'est assez classique vu la forme du revers), ligne de revers droite, roulé modéré, le boutonnage parait assez bas mais en réalité il est au dessus de la taille naturelle car la veste lui fait une petite poitrine, on peut voir que la veste descend assez bas pour accentuer cet effet. Par soucis de cohérence, les quartiers sont ouverts (nécessaire avec une veste longue et le montant haut pour le pantalon (la chemise est cachée). Les basques sont également étroites, ce qui permet de coller aux cuisses, épaules faiblement structurées ce qui colle assez bien avec l'ensemble. Vu la position des bras, l'emmanchure doit être assez petite vu qu'il n'y a pas de déformation même sur la manche.

Plus le montant du pantalon est haut, et plus il faut équilibrer avec une veste descendant bas.

De la même façon, il vaut mieux avoir des quartiers ouverts en cas de veste longue afin de dégager visuellement le montant du pantalon et conserver un point de fuite vers la taille.

Ici le pantalon est taille haute et d’une ampleur généreuse. Le boutonnage actif de la veste se positionne au niveau du haut du montant du pantalon. L’ampleur du pantalon aide à avoir une jupe collante. On note également l’épaule drapée.
Ici le pantalon est taille haute et d’une ampleur généreuse. Le boutonnage actif de la veste se positionne au niveau du haut du montant du pantalon. L’ampleur du pantalon aide à avoir une jupe collante. On note également l’épaule drapée.
Si votre pantalon ne monte pas très haut, vous pouvez vous permettre d’avoir un boutonnage actif un peu plus haut que la fin du montant. Veillez également à ne pas avoir une veste trop longue (sans excès)
Si votre pantalon ne monte pas très haut, vous pouvez vous permettre d’avoir un boutonnage actif un peu plus haut que la fin du montant. Veillez également à ne pas avoir une veste trop longue (sans excès)
Ici le pantalon ne monte pas très haut et la veste ne descend pas très bas. Le boutonnage est quand même sacrément haut. Je ne connais pas sa taille mais les sources biographiques indiquent qu’il était plutôt grand,  ce qui doit expliquer le décalage entre sa taille naturelle et le point actif de boutonnage (comme si la veste n'était pas assez longue pour lui).
Ici le pantalon ne monte pas très haut et la veste ne descend pas très bas. Le boutonnage est quand même sacrément haut. Je ne connais pas sa taille mais les sources biographiques indiquent qu’il était plutôt grand, ce qui doit expliquer le décalage entre sa taille naturelle et le point actif de boutonnage (comme si la veste n'était pas assez longue pour lui).
A droite, le boutonnage actif est placé assez bas pour permettre d’avoir de larges revers. Le point négatif est qu’il est situé sous la taille naturelle et qu’il vient emboiter la hanche. Le ratio hanches/épaule du mannequin n’étant pas particulièrement favorable (ni défavorable), il n’est pas nécessaire de recourir à ce genre de subterfuge et il aurait eu intérêt à opter pour un boutonnage un peu plus haut même si les revers auraient été moins larges il est vrai.
A droite, le boutonnage actif est placé assez bas pour permettre d’avoir de larges revers. Le point négatif est qu’il est situé sous la taille naturelle et qu’il vient emboiter la hanche. Le ratio hanches/épaule du mannequin n’étant pas particulièrement favorable (ni défavorable), il n’est pas nécessaire de recourir à ce genre de subterfuge et il aurait eu intérêt à opter pour un boutonnage un peu plus haut même si les revers auraient été moins larges il est vrai.
La même personne avec cette fois-ci un boutonnage actif au niveau de la taille. Les hanches sont un peu plus marquées, une compensation de carrure avec des épaules plus fortes peut être envisagée mais rien de dramatique.
La même personne avec cette fois-ci un boutonnage actif au niveau de la taille. Les hanches sont un peu plus marquées, une compensation de carrure avec des épaules plus fortes peut être envisagée mais rien de dramatique.
La personne est assez petite (environ 1m70) ce qui justifie un point de boutonnage actif assez haut (avec un bon montant de pantalon) et une veste un peu plus courte que la normale (comprendre: une distance moindre entre le point de boutonnage actif et le bas de la veste). Cependant, le ratio épaules / hanches est un peu défavorable et les hanches sont plus mises en avant que les épaules. Un point de boutonnage plus bas aurait été plus indiqué.
La personne est assez petite (environ 1m70) ce qui justifie un point de boutonnage actif assez haut (avec un bon montant de pantalon) et une veste un peu plus courte que la normale (comprendre: une distance moindre entre le point de boutonnage actif et le bas de la veste). Cependant, le ratio épaules / hanches est un peu défavorable et les hanches sont plus mises en avant que les épaules. Un point de boutonnage plus bas aurait été plus indiqué.
Même chose ici, le boutonnage actif est bien au dessus de la taille naturelle ce qui va conduire à cintrer cette zone. Cela a pour effet de mettre en avant les hanches.
Même chose ici, le boutonnage actif est bien au dessus de la taille naturelle ce qui va conduire à cintrer cette zone. Cela a pour effet de mettre en avant les hanches.
Ici, les boutons sont un peu plus écartés (plus grande distance sur un axe horizontal, ce qui épaissit visuellement la silhouette car les boutons forment un rectangle et non plus un carré) et la veste est moins cintrée. On note également la veste plus longue (regardez par rapport aux mains). La distance entre les boutons (sur un axe vertical) ne semble pas modifiée (ou assez peu) mais le boutonnage semble un poil plus bas (le boutonnage a été décalé vers le bas comparé à la première photo,regardez par rapport aux poches par exemple). Ces modifications permettent de gommer les hanches. Un autre point: avoir des boutons (les 4 du bas) qui forment un rectangle plus qu’un carré va accentuer la croisure et va vous donner une plus forte poitrine ainsi que des épaules plus fortes visuellement car le volume de tissu sur la poitrine sera plus conséquent et ensuite la croisure fermée (plutôt qu’ouverte) donne de l’horizontalité et donc de la carrure. En revanche, un point de boutonnage plus près des hanches doit être couplé avec des fentes assez longues pour absorber l’excès de tension provoqué par le fessier, autrement vous risquez d’avoir des fentes ouvertes ce qui est assez peu esthétique.
Ici, les boutons sont un peu plus écartés (plus grande distance sur un axe horizontal, ce qui épaissit visuellement la silhouette car les boutons forment un rectangle et non plus un carré) et la veste est moins cintrée. On note également la veste plus longue (regardez par rapport aux mains). La distance entre les boutons (sur un axe vertical) ne semble pas modifiée (ou assez peu) mais le boutonnage semble un poil plus bas (le boutonnage a été décalé vers le bas comparé à la première photo,regardez par rapport aux poches par exemple). Ces modifications permettent de gommer les hanches. Un autre point: avoir des boutons (les 4 du bas) qui forment un rectangle plus qu’un carré va accentuer la croisure et va vous donner une plus forte poitrine ainsi que des épaules plus fortes visuellement car le volume de tissu sur la poitrine sera plus conséquent et ensuite la croisure fermée (plutôt qu’ouverte) donne de l’horizontalité et donc de la carrure. En revanche, un point de boutonnage plus près des hanches doit être couplé avec des fentes assez longues pour absorber l’excès de tension provoqué par le fessier, autrement vous risquez d’avoir des fentes ouvertes ce qui est assez peu esthétique.
Avec un bon ratio épaules / hanches, vous pouvez vous permettre d’avoir un boutonnage un peu plus haut, car cela mettra en avant vos épaules. Par contre ici les épaules sont ratées car le deltoide est visible, les épaules auraient du être plus larges ou la manche offrir plus de gonflant.
Avec un bon ratio épaules / hanches, vous pouvez vous permettre d’avoir un boutonnage un peu plus haut, car cela mettra en avant vos épaules. Par contre ici les épaules sont ratées car le deltoide est visible, les épaules auraient du être plus larges ou la manche offrir plus de gonflant.
Une structure de type 6x1 convient également fort bien à ce type d’anatomie.
Une structure de type 6x1 convient également fort bien à ce type d’anatomie.
Ici, le boutonnage est assez haut et la veste assez longue.
Ici, le boutonnage est assez haut et la veste assez longue.
La veste est plus courte, les quartiers plus fermés. Le rendu permet de moins accentuer les hanches malgré un cintrage plus prononcé.
La veste est plus courte, les quartiers plus fermés. Le rendu permet de moins accentuer les hanches malgré un cintrage plus prononcé.
La hauteur de boutonnage est quasi-identique, ce qui varie c’est la longueur de la veste et l’ouverture des quartiers. Une faible ouverture des quartiers couplés à une veste un peu plus courte (sans excès), permet de donner une silhouette plus masculine à ce type d’anatomie.
La hauteur de boutonnage est quasi-identique, ce qui varie c’est la longueur de la veste et l’ouverture des quartiers. Une faible ouverture des quartiers couplés à une veste un peu plus courte (sans excès), permet de donner une silhouette plus masculine à ce type d’anatomie.
De façon générale, il est assez courant d’avoir un boutonnage 3 boutons qui permette d’avoir un boutonnage actif assez proche de la taille naturelle, il en est de même pour les boutonnages dit 2,5 ou « faux 3 boutons ».
Mais en vérité le nombre de bouton n’a aucun impact sur le boutonnage actif, ils peuvent être assez écartés les uns des autres ou au contraire assez rapprochés (comme chez Rubinacci par exemple).
De façon générale, il est assez courant d’avoir un boutonnage 3 boutons qui permette d’avoir un boutonnage actif assez proche de la taille naturelle, il en est de même pour les boutonnages dit 2,5 ou « faux 3 boutons ». Mais en vérité le nombre de bouton n’a aucun impact sur le boutonnage actif, ils peuvent être assez écartés les uns des autres ou au contraire assez rapprochés (comme chez Rubinacci par exemple).
VGE porte un trois boutons (on remarque également la jupe collante au passage), Chirac un deux boutons avec la même hauteur de boutonnage que le 3 boutons de VGE.
VGE porte un trois boutons (on remarque également la jupe collante au passage), Chirac un deux boutons avec la même hauteur de boutonnage que le 3 boutons de VGE.

Le nombre de boutons, ainsi que leur écartement, va simplement permettre de jouer sur la longueur de la veste et l’ouverture (ou la fermeture) des revers et des quartiers comme sur la photo avec Chirac et VGE. Ce qui compte, c’est que l’ensemble soit harmonieux.

Un 2,5. Remarquez comment le boutonnage actif est aligné sur le montant du pantalon et comment le fait d’avoir trois boutons permet d’équilibrer visuellement la veste. Les boutons sont toujours plus rapprochés que dans un vrai trois boutons, ce qui permet d’avoir un positionnement de revers plus bas et donc de donner une allure plus sportive au buste: à la fois par une plus grande décontraction en dévoilant plus de chemise et en fournissant un V anatomique plus prolongé.
Un 2,5. Remarquez comment le boutonnage actif est aligné sur le montant du pantalon et comment le fait d’avoir trois boutons permet d’équilibrer visuellement la veste. Les boutons sont toujours plus rapprochés que dans un vrai trois boutons, ce qui permet d’avoir un positionnement de revers plus bas et donc de donner une allure plus sportive au buste: à la fois par une plus grande décontraction en dévoilant plus de chemise et en fournissant un V anatomique plus prolongé.

De part la position des boutons, un trois boutons (faux ou vrai) ne permet pas d’avoir les quartiers aussi ouverts que sur un deux boutons.

lets go

Le choix d’un deux boutons impose que les deux boutons soient assez proches l’un de l’autre et relativement centrés autour de la taille (ce qui permet d’ailleurs d’avoir des quartiers ouverts ou fermés suivant que l'on veuille donner dans le formalisme ou la décontraction. Veillez à ce que la ligne du revers suive celle des quartiers). Si les quartiers sont fermés préférez des revers plutôt modérés et une ouverture assez faible, au contraire si les quartiers sont ouverts vous pouvez faire des revers plus larges et avoir une plus forte ouverture.

Un exemple extrême : avec 5 boutons, les quartiers sont forcément fermés.
Un exemple extrême : avec 5 boutons, les quartiers sont forcément fermés.
Une belle ligne de revers malgré les 3 boutons (leur positionnement est en effet assez resserré).
Une belle ligne de revers malgré les 3 boutons (leur positionnement est en effet assez resserré).
Un faux trois boutons, mais cette fois-ci la ligne de revers n’est pas convexe mais bien droite, ce qui nécessite d’avoir des quartiers un peu fermés - aisément devinable malgré la pose (il s’entraînait sûrement à poser sur le muret du Pitti Uomo).
Un faux trois boutons, mais cette fois-ci la ligne de revers n’est pas convexe mais bien droite, ce qui nécessite d’avoir des quartiers un peu fermés - aisément devinable malgré la pose (il s’entraînait sûrement à poser sur le muret du Pitti Uomo).
Fred Korematsu semble assez petit (il ne doit pas dépasser 1m75), ce qui doit expliquer le point de boutonnage assez haut (il préfère avoir un petit buste et une veste longue). Ma foi cela lui va plutôt bien et cela ne tasse pas sa silhouette. Heureusement que son goût fût formé par autre chose que des blogueurs parisiens autrement on aurait échappé à ce petit miracle.
Fred Korematsu semble assez petit (il ne doit pas dépasser 1m75), ce qui doit expliquer le point de boutonnage assez haut (il préfère avoir un petit buste et une veste longue). Ma foi cela lui va plutôt bien et cela ne tasse pas sa silhouette. Heureusement que son goût fût formé par autre chose que des blogueurs parisiens autrement on aurait échappé à ce petit miracle.
Le boutonnage est ici très haut mais la veste assez courte, même si elle compte 5 boutons, est structurée comme une deux boutons (au niveau du boutonnage actif). La ligne de revers et le peu de longueur obligent à avoir des quartiers assez fermés pour que l’ensemble soit cohérent.
Le boutonnage est ici très haut mais la veste assez courte, même si elle compte 5 boutons, est structurée comme une deux boutons (au niveau du boutonnage actif). La ligne de revers et le peu de longueur obligent à avoir des quartiers assez fermés pour que l’ensemble soit cohérent.
Style parisien mais sans cran parisien… peut vite donner une allure effiminée ou un corps d’enfant.
Style parisien mais sans cran parisien… peut vite donner une allure effiminée ou un corps d’enfant.

Nous allons finir sur le cas du croisé transformable.

Si les boutons du bas sont suffisamment rapprochés, vous pouvez boutonner votre croisé comme un 6x2 (bouton du dessus) ou un 6x1 (bouton du dessous).
Si les boutons du bas sont suffisamment rapprochés, vous pouvez boutonner votre croisé comme un 6x2 (bouton du dessus) ou un 6x1 (bouton du dessous).
Pour bien faire, il y a alors deux boutons à l’intérieur de la veste.
Pour bien faire, il y a alors deux boutons à l’intérieur de la veste.

Ligne d'épaule et manche

Le montage d’épaule

Une emmanchure haute permet un gain de confort, mais la veste s’usera plus rapidement (il y a moins d’espace entre la doublure et l’aisselle, ce qui conduit à une plus grande exposition à la sudation). Sur un plan esthétique, le corrolaire de ce type d’emmanchure est alors une manche plus large. Si vous voulez une manche fine alors ce sera au prix d’une emmanchure plus basse.

Emmanchure haute, manche large.
Emmanchure haute, manche large.
La mobilité d’une emmanchure haute (la ligne d’épaule reste parfaite).
La mobilité d’une emmanchure haute (la ligne d’épaule reste parfaite).
Sur la personne de droite, la manche moule le bras du porteur, c’est laid et inconfortable. On remarque également des plis à l’arrière du bras, signe que la manche est mal positionnée par rapport à la morphologie du porteur. La veste a été conçue pour une morphologie avec les bras plus en avant (à l’inverse si vous avez des plis sur le devant de la manche c’est que la veste a été conçue pour quelqu’un avec des bras plus en arrière). Si jamais cela vous arrive il faut démonter la manche et la remonter suivant l’alignement de votre bras.
Sur la personne de droite, la manche moule le bras du porteur, c’est laid et inconfortable. On remarque également des plis à l’arrière du bras, signe que la manche est mal positionnée par rapport à la morphologie du porteur. La veste a été conçue pour une morphologie avec les bras plus en avant (à l’inverse si vous avez des plis sur le devant de la manche c’est que la veste a été conçue pour quelqu’un avec des bras plus en arrière). Si jamais cela vous arrive il faut démonter la manche et la remonter suivant l’alignement de votre bras.

Une épaule peut être structurée (avec une cigarette et/ou un embus (repli du tissu sur lui-même) plus ou moins prononcée) ou naturelle (là encore, plusieurs variantes avec par exemple un montage manica camicia ou giro aperto).

Esthétique de l’épaule

La ligne d’épaule est plutôt nette, la cigarette modérée et la manche est bonne (notez également l’ajustement au niveau du poignet). Les quartiers sont relativement ouverts car un smoking est par essence décontracté. Vous pouvez opter pour un bouton jumelle. Un bon point de boutonnage permet de marquer le niveau de la taille sans cintrage excessif (ce qui est utile si vous avez tendance à avoir du bide). A cette époque Chirac commençait déjà à perdre de sa vigueur (le ratio hanches-ventre / épaules commence à être défavorable). Un point de gravité plus bas pour emboiter les hanches afin de moins les marquer aurait pu être envisagé (surtout que Chirac est plutôt grand). En effet, les hanches sont quasiment au même niveau que les épaules en terme de largeur.
La ligne d’épaule est plutôt nette, la cigarette modérée et la manche est bonne (notez également l’ajustement au niveau du poignet). Les quartiers sont relativement ouverts car un smoking est par essence décontracté. Vous pouvez opter pour un bouton jumelle. Un bon point de boutonnage permet de marquer le niveau de la taille sans cintrage excessif (ce qui est utile si vous avez tendance à avoir du bide). A cette époque Chirac commençait déjà à perdre de sa vigueur (le ratio hanches-ventre / épaules commence à être défavorable). Un point de gravité plus bas pour emboiter les hanches afin de moins les marquer aurait pu être envisagé (surtout que Chirac est plutôt grand). En effet, les hanches sont quasiment au même niveau que les épaules en terme de largeur.
Ici, l'épaule est trop étroite et la manche trop serrée. Très franchement on dirait du PAP mais normalement le PAP smalto tombe en général assez bien même si on ne prend pas la bonne taille, là c'est trop exagéré et je pense qu'il fait exprès de demander ça au tailleur pour des raisons de communication (faire "jeune et dynamique").
Ici, l'épaule est trop étroite et la manche trop serrée. Très franchement on dirait du PAP mais normalement le PAP smalto tombe en général assez bien même si on ne prend pas la bonne taille, là c'est trop exagéré et je pense qu'il fait exprès de demander ça au tailleur pour des raisons de communication (faire "jeune et dynamique").
Bon tombé. Le col de la veste est bien plaqué sur le col de la chemise. La ligne d'épaule est droite. Le deltoïde n'est pas visible. Seul bémol: le bas de la manche aurait pu être légèrement plus ajusté pour être plaqué sur le poignet de la chemise.
Bon tombé. Le col de la veste est bien plaqué sur le col de la chemise. La ligne d'épaule est droite. Le deltoïde n'est pas visible. Seul bémol: le bas de la manche aurait pu être légèrement plus ajusté pour être plaqué sur le poignet de la chemise.
Le tombé est également très bon. La ligne d'épaule est très légèrement pagode, la cigarette est très bien faite et là encore l'épaule et la manche sont parfaites. Par ailleurs, la manche semble légèrement coudée. Le revers roule admirablement, et vous pouvez noter que les rayures se prolongent sur le col. Enfin, les poches sont légèrement décalées par rapport au bouton plutôt que de suivre la ligne d'une rangée de boutons.
Le tombé est également très bon. La ligne d'épaule est très légèrement pagode, la cigarette est très bien faite et là encore l'épaule et la manche sont parfaites. Par ailleurs, la manche semble légèrement coudée. Le revers roule admirablement, et vous pouvez noter que les rayures se prolongent sur le col. Enfin, les poches sont légèrement décalées par rapport au bouton plutôt que de suivre la ligne d'une rangée de boutons.
Le tombé est un peu moins bon. Le deltoïde commence à être perceptible mais c'est sûrement un souhait du client.
Le tombé est un peu moins bon. Le deltoïde commence à être perceptible mais c'est sûrement un souhait du client.
La manche forme un creux, c'est assez esthétique. Malheureusement devenu assez rare.
La manche forme un creux, c'est assez esthétique. Malheureusement devenu assez rare.
La manche est bonne, mais la ligne d'épaule manque un peu de netteté. Encore une fois c'est sûrement un souhait du client.
La manche est bonne, mais la ligne d'épaule manque un peu de netteté. Encore une fois c'est sûrement un souhait du client.
Résultat assez mitigé. La ligne d'épaule est franchement molle et les épaules sont d'une inégale qualité. L'épaule gauche n'est pas rectiligne.
Résultat assez mitigé. La ligne d'épaule est franchement molle et les épaules sont d'une inégale qualité. L'épaule gauche n'est pas rectiligne.
Le deltoïde est carrément visible. C'est vraiment raté !
Le deltoïde est carrément visible. C'est vraiment raté !
Ici le creux n'est pas bon (en même temps ce n'est pas un creux) mais c'est la faute au client qui a positionné son bras trop en arrière par rapport à sa position naturelle (photo prise au mauvais moment). L'orientation de la manche joue sur le rendu final.
Ici le creux n'est pas bon (en même temps ce n'est pas un creux) mais c'est la faute au client qui a positionné son bras trop en arrière par rapport à sa position naturelle (photo prise au mauvais moment). L'orientation de la manche joue sur le rendu final.
Parfait (on peut aussi observer l'étroitesse de l'emmanchure et la perfection du bas de manche qui colle au poignet de la chemise).
Parfait (on peut aussi observer l'étroitesse de l'emmanchure et la perfection du bas de manche qui colle au poignet de la chemise).
Mauvaise épaule. Ici un bel exemple, si jamais vous avez une construction manica camicia vous pouvez vous permettre que la couture de l’épaule soit sur votre acromion, si c’est un montage naturel il faut prévoir un peu plus de carrure, et si c'est une épaule montée il faut impérativement prévoir une certaine extension de carrure autrement vous aurez le résultat ci-dessus.
Mais ce n’est pas la seule cause, il peut y avoir un problème d’emmanchure également au sens où l’emmanchure n’est pas assez large ou alors la manche n’est pas placée conformément à votre posture (bras vers l’avant ou non, et idem vers l’avant ou non, si vous avez les épaules vers l’avant il y a un risque d’avoir un arrière d’épaule vide alors que l’avant de l’épaule/ rotation interne exagérée va forcer sur la manche et la mouler alors que l’ampleur est normalement suffisante).
Mauvaise épaule. Ici un bel exemple, si jamais vous avez une construction manica camicia vous pouvez vous permettre que la couture de l’épaule soit sur votre acromion, si c’est un montage naturel il faut prévoir un peu plus de carrure, et si c'est une épaule montée il faut impérativement prévoir une certaine extension de carrure autrement vous aurez le résultat ci-dessus. Mais ce n’est pas la seule cause, il peut y avoir un problème d’emmanchure également au sens où l’emmanchure n’est pas assez large ou alors la manche n’est pas placée conformément à votre posture (bras vers l’avant ou non, et idem vers l’avant ou non, si vous avez les épaules vers l’avant il y a un risque d’avoir un arrière d’épaule vide alors que l’avant de l’épaule/ rotation interne exagérée va forcer sur la manche et la mouler alors que l’ampleur est normalement suffisante).
Comparatif raté et ok (épaule droite et gauche).
Comparatif raté et ok (épaule droite et gauche).
Cette veste est techniquement parfaite. Les lignes d'épaule et de manches sont nettes.
Cette veste est techniquement parfaite. Les lignes d'épaule et de manches sont nettes.
Là encore, les lignes d'épaule et de manches sont parfaites.
Là encore, les lignes d'épaule et de manches sont parfaites.
Manche et épaule bien nette. La veste ouverte sur un gilet permet de gommer la largeur de hanche.
A noter que le gilet peut et doit etre très ajusté car il ne va jamais sur les hanches, il n’y a donc aucun risque que les hanches se trouvent grossies. Le boutonnage actif se trouve très haut (presque sous le sternum) pour allonger la silhouette, mais le résultat est un peu extrême. Néanmoins, il est cohérent avec l’idée de vouloir gommer les hanches (le résultat est identique à un boutonnage très bas, l’effet tubulaire est présent) si la veste est portée ouverte (et pour cela il faut un gilet).
Manche et épaule bien nette. La veste ouverte sur un gilet permet de gommer la largeur de hanche. A noter que le gilet peut et doit etre très ajusté car il ne va jamais sur les hanches, il n’y a donc aucun risque que les hanches se trouvent grossies. Le boutonnage actif se trouve très haut (presque sous le sternum) pour allonger la silhouette, mais le résultat est un peu extrême. Néanmoins, il est cohérent avec l’idée de vouloir gommer les hanches (le résultat est identique à un boutonnage très bas, l’effet tubulaire est présent) si la veste est portée ouverte (et pour cela il faut un gilet).
Idem (manche et épaule).
Idem (manche et épaule).
Une très belle manche bien nette, avec un poignet formidablement ajusté à la chemise. On ne fait plus, et vu le nombre de tocards qui vont chez le tailleur pour demander à faire de la merde on ne fera sans doute plus jamais. Allez, repose en paix O’Rossen, au moins t’avais de bons clients.
Une très belle manche bien nette, avec un poignet formidablement ajusté à la chemise. On ne fait plus, et vu le nombre de tocards qui vont chez le tailleur pour demander à faire de la merde on ne fera sans doute plus jamais. Allez, repose en paix O’Rossen, au moins t’avais de bons clients.
La manche est bien nette et correspond à la posture du porteur. Notez le léger point de tension au niveau du boutonnage que permet un bon entoilage.
La manche est bien nette et correspond à la posture du porteur. Notez le léger point de tension au niveau du boutonnage que permet un bon entoilage.
On aurait aimé un peu plus d’épaule (on est limite limite) mais c’est tout bon.
On aurait aimé un peu plus d’épaule (on est limite limite) mais c’est tout bon.
L'épaule doit être bien droite, dit autrement, il faut que la cigarette soit posée de façon totalement rectiligne. Regardez attentivement ce point lors de votre achat ou la réception d'une veste mesure, le travail est souvent baclé faute de connaissance du client (la couture sera légèrement en zig zag). Si le vendeur est de mauvaise foi, il vous indiquera que ces zig zag sont le signe d'un travail fait main (de façon plus général, le travail raté est parfois vanté comme un signe de fait main).
L'épaule doit être bien droite, dit autrement, il faut que la cigarette soit posée de façon totalement rectiligne. Regardez attentivement ce point lors de votre achat ou la réception d'une veste mesure, le travail est souvent baclé faute de connaissance du client (la couture sera légèrement en zig zag). Si le vendeur est de mauvaise foi, il vous indiquera que ces zig zag sont le signe d'un travail fait main (de façon plus général, le travail raté est parfois vanté comme un signe de fait main).
Si jamais vous avez du mal à identifier une bonne ligne d'épaule et de manche d'une mauvaise, voici un exemple extrême. A droite, une épaule bien trop étroite car le muscle deltoïde est visible. A gauche, l'épaule est bonne, mais il faut surement refaire la poitrine.
Si jamais vous avez du mal à identifier une bonne ligne d'épaule et de manche d'une mauvaise, voici un exemple extrême. A droite, une épaule bien trop étroite car le muscle deltoïde est visible. A gauche, l'épaule est bonne, mais il faut surement refaire la poitrine.

Le problème peut venir d'un dos trop ajusté au niveau du bas de trapèze. Pour vérification, déboutonnez votre veste et tirez vos épaules vers l'arrière. Si l'épaule devient bonne alors le haut du dos de la veste est un peu trop ajusté. Pensez à le faire relâcher.

Si vous voulez sembler plus athlétique préférez une ligne d’épaule inclinée vers le bas de façon à faire ressortir les trapezes.
Si vous voulez sembler plus athlétique préférez une ligne d’épaule inclinée vers le bas de façon à faire ressortir les trapezes.
L’épaule peut être dite « pagode » lorsque la ligne d’épaule suit une courbe similaire à celle du toit des pagodes.
L’épaule peut être dite « pagode » lorsque la ligne d’épaule suit une courbe similaire à celle du toit des pagodes.

Considérations techniques

Entoilé, semi-entoilé, revers entoilé, thermocollé.
Entoilé, semi-entoilé, revers entoilé, thermocollé.

Le roulé du revers est fait par combinaison d’un travail au fer et du piqué du revers (soit à la main (des points en forme de V), soit à la machine strobel). Pour que cela tienne, il faut déjà une base solide. Cette base solide est obtenue par l’assemblage des différentes couches (toile et laine, voire percaline mais la percaline est de moins en moins utilisée même en montage traditionnel). On trouve des surpiqûres autour de la ganse pour maintenir une certaine netteté du revers (sur les bords). On va ensuite venir faire le piqué évoqué plus haut pour modeler le revers (lui imprimer plus ou moins de roulé), ceci fait, on vient écraser le revers contre la poitrine (partie haute du revers). La résistance mécanique de l’assemblage plus haut va créer le roulé (on a une différence entre le haut du revers plaqué au fer, et le bas du revers qui n’a pas été travaillé au fer, cette différence de traitement couplée à la structure du revers va faire que le revers sera « sous tension » et va rouler un peu comme une feuille de papier que vous viendriez écraser sur votre bureau d’une main en laissant l’autre extrémité libre, où lorsque vous branchez un câble à une prise, la structure du câble fait qu’il va rouler sur lui même, si le câble était très souple il ne roulerait pas autant sur lui-même).

On peut aussi créer un roulé de revers sur une base thermocollée. Ce sera le même travail au fer. Le roulé sera moins durable dans le temps, et moins « nerveux » car il ne sera pas tenu par les différentes couches piquées évoquées mais soit par des différences de thermocollé (il existe différentes techniques de thermocollage, quand on dit qu’une veste est « thermocollée » ça recouvre toutes les opérations de thermocollage, suivant ce qu'on veut conférer à la veste, on va thermocoller certaines zones seulement et avec différents types de thermocolles. Le fabricant peut également jouer sur le plastron voire les différentes parties du plastron (il peut y avoir une ou plusieurs toiles qui le compose) et des autres composants (suivant la rigidité du plastron on peut le « doubler » ou non, c’est l’aspect un peu « ouaté » qu’on peut sentir entre la doublure et le plastron)

Quand on vous dit qu’une veste est semi entoilée, en réalité c’est une veste entièrement thermocollée mais dont le revers est entoilé avec un piqué strobel (par la force de chose, sauf si le fabricant se fait chier à faire une veste thermocollée mais avec des revers entoilé à la main mais bon j’ai de forts doutes. En général sur ce type de produit on trouve des « finitions main », ce qui signifie qu’on va faire une milanaise sur une boutonnière machine pour la camoufler, bref tout est fait machine pour on va rajouter quelques bricoles à la main pour pas cher (genre coudre les boutons à la main), les lecteurs sont décidément de vrais pigeons à défaut d’être de vrais ploucs).

Souvent, les blogs vous diront de pincer votre veste pour vérifier si vous sentez une couche intermédiaire entre le tissu extérieur et la doublure. Vous ne sentez rien? Bravo c’est du thermocollé bas de gamme, vous sentez quelque chose alors que c’est du PAP milieu de gamme? Bravo c’est juste un thermocollé avec un plastron. Aucunement un entoilage.

De toute façon on peut toujours trouver de l’entoilage en fibre synthétique et non en crin de cheval (ou un mélange avec du lin, de la laine etc).

L’entoilage sert à donner certaines caractéristiques esthétiques au costume (le roulé du revers par exemple), offrir un meilleur suivi des mouvements et des courbes du corps, mais également à renforcer la solidité de la veste en distribuant les forces des contraintes mécaniques (le poids du bas de la veste et également le poids de ce qu’il y a dans les poches) afin d’éviter que tout ne soit retenu par le tissu de la veste, ce qui aurait pour conséquence un costume qui se déforme en plus de se fragiliser (pour les mêmes raisons, on utilise des renforts au niveau des épaules pour contenir le poids de la manche).

En bref, quand on parle de semi entoilé, n’imaginez pas que le bas de la veste est en thermocollé et le haut avec un plastron en crin de cheval monté à l’ancienne par un italien moustachu avec des petites lunettes rondes. Le tout est arrosé de thermocolle, et sur la poitrine (de l’épaule au bas des pectoraux) on fout un plastron en tissu synthétique qui servira « d’entoilage », puis on pique le tout au strobel avant de foutre un coup de fer. Suivant l’épaisseur et la rigidité du plastron (matière et nombre de couche) on va insérer ou non une sorte de doublure (en coton ou en synthétique un peu « ouaté » pour éviter de sentir la rigidité du plastron sur notre torse), on dit merci à cette couche ouatée de nous protéger contre cet entoilage synthétique, grâce à elle on peut se sentir sartorialiste pour peu de frais et snober les ploucs sur le RER A.

Comment s’habiller classique chez les étudiants

Sartorialisme, vie sociale et dépucelage

Les origines du mal

Vous êtes beaucoup, lycéens, étudiants et certains jeunes travailleurs, à vous intéresser au style sartorial mais, n’évoluant pas dans des milieux soumis à des codes vestimentaires classiques (port de la chemise ou du costume), à ne pas du tout voir comment vous lancer.

D’où vient le problème ?

Premièrement la mode s’est complètement décodifiée depuis les années 50 et le vêtement classique a été réduit à un rôle d’uniforme de travail ou des « grandes occasions ». C’est ce qui fait que la notion de « formalité » a aujourd’hui complètement perdu son sens : c’est moins le caractère formel d’une tenue que son côté non-usuel qui va choquer le plouc de base, la pièce classique en elle-même dérange.

Alors qu’elle est classiquement plus casual, la tenue dépareillée passe pour plus formelle que le costume. Dans un milieu non formel, donc non soumis aux codes vestimentaires classiques (banque, entreprise, etc), la notion de casual s’entend en fait comme ce qui est « commun » (c’est-à-dire les sneakers, jeans, t-shirts et autres) en opposition à ce qui est « inhabituel » (le dépareillé classique). Source : @limchanghoon_
Alors qu’elle est classiquement plus casual, la tenue dépareillée passe pour plus formelle que le costume. Dans un milieu non formel, donc non soumis aux codes vestimentaires classiques (banque, entreprise, etc), la notion de casual s’entend en fait comme ce qui est « commun » (c’est-à-dire les sneakers, jeans, t-shirts et autres) en opposition à ce qui est « inhabituel » (le dépareillé classique). Source : @limchanghoon_

Deuxièmement il faut avouer que la mode du preppy, sous l’égide des Tommy Hilfiger et autres Ralph Lo’, a fait mauvaise presse au vêtement classique en devenant l’apanage de toutes les baltringues de la jet set internationale.

Ce que vous vous dites en voyant ce genre de tenues : « gosses de riches », « fils à papa », etc. Alors imaginez comme l’amalgame est vite fait chez ceux qui ne porteront une chemise qu’à l’occasion du troisième mariage de leur tante.
Ce que vous vous dites en voyant ce genre de tenues : « gosses de riches », « fils à papa », etc. Alors imaginez comme l’amalgame est vite fait chez ceux qui ne porteront une chemise qu’à l’occasion du troisième mariage de leur tante.

Si vous n’évoluez pas dans un milieu qui impose au minimum le port de la chemise mais que vous vous intéressez au style sartorial après avoir vu quelques bonnes photos du Pitti ou autre, oubliez directement les tenues casual purement classiques :
- vous allez passer pour un marginal prétentieux et subir des moqueries en plus de suer de malaise ;
- vous allez perdre du temps et de l’argent pour des pièces achetées de manière impulsive sans avoir développé de goût assez pointu au préalable (on regrette presque toujours ses premiers gros achats).

Ce genre de tenue (dépareillé veste/pantalon) déclenche déjà des remarques et moqueries dans les milieux où l'on porte le costume alors ne pensez même pas vous ramener comme ça à un cours de socio ou que sais-je.
Ce genre de tenue (dépareillé veste/pantalon) déclenche déjà des remarques et moqueries dans les milieux où l'on porte le costume alors ne pensez même pas vous ramener comme ça à un cours de socio ou que sais-je.

L’approche à avoir et les limites de la remise en question

Comment s’y prendre alors ? Il va falloir faire une transition progressive en adoptant des pièces classiques casual sûres (c’est-à-dire rentables et faciles à porter) tout en conservant des éléments d’autres vestiaires dans lequel on baigne tous quotidiennement. L’idée est donc de viser un style « casual » au sens plouc, passe-partout, et évoluer progressivement vers de plus en plus de classique selon votre niveau de confort et votre envie.

Source: Croquis Sartoriaux
Source: Croquis Sartoriaux

On est toujours en quelque-sorte le plouc de quelqu’un. Même le type le plus neutre en survet’ Kipsta se fera traiter de clochard par certains. Allez à votre rythme mais ne soyez pas non plus excessivement prudents, beaucoup de gens ont aussi des opinions positives sur les vêtements classiques grâce notamment aux références culturelles récentes.

Dans la suite de l’article je vais vous présenter une succession d’idées et de principes importants à garder en tête si vous êtes concerné.

La tenue de gauche avec la veste type Harrington, le pantalon highwater, la chemise ouverte et l'absence de chaussettes est typiquement le genre de tenue casual 100% classique façon Ivy League à laquelle vous pouvez prétendre en tant qu'étudiant ou autre. Celle de droite même si elle est aussi dans un registre sartorial casual (veste marron, chino à pinces, mocassins) est par contre importable dans notre cas.
La tenue de gauche avec la veste type Harrington, le pantalon highwater, la chemise ouverte et l'absence de chaussettes est typiquement le genre de tenue casual 100% classique façon Ivy League à laquelle vous pouvez prétendre en tant qu'étudiant ou autre. Celle de droite même si elle est aussi dans un registre sartorial casual (veste marron, chino à pinces, mocassins) est par contre importable dans notre cas.

1) Eviter la veste sport classique

Même si en tant que débutants vous bavez souvent sur la veste sport -ou le blazère comme l’appellent les ploucs- , elle est un faux-ami dans les milieux non-formels pour deux raisons :
1) une veste est en général trop chaude pour l’été et trop froide pour l’hiver, son port est plus dicté par une convention sociale que par une réelle utilité ;
2) cette dimension sociale fait qu’elle est associée à une forme de statut et sera mal vue là où il n’est pas usuel d’en porter.

La veste en laine marine est l’un des pires choix si on veut se fondre dans un milieu informel. Source : @mrgrono
La veste en laine marine est l’un des pires choix si on veut se fondre dans un milieu informel. Source : @mrgrono

Le bon plan pour quand même profiter d’un haut très classique est d’opter pour un manteau long qui n’a pas la même portée sociale et se justifie pleinement en hiver. On le porte dans ce cas directement au-dessus de la première couche de vêtement (chemise, maille) comme s’il s’agissait d’une veste.

Le manteau peut remplacer la veste pour un port très casual. Vous pouvez opter pour un modèle bien ajusté étant donné qu’il est dans ce cas porté directement sur la première couche. Source : Danilo Carnevale
Le manteau peut remplacer la veste pour un port très casual. Vous pouvez opter pour un modèle bien ajusté étant donné qu’il est dans ce cas porté directement sur la première couche. Source : Danilo Carnevale
Le pardessus long s’est largement démocratisé aujourd’hui et il n’est pas rare d’en trouver dans des styles streetwear/sportswear. Source : Les Frères Joachim
Le pardessus long s’est largement démocratisé aujourd’hui et il n’est pas rare d’en trouver dans des styles streetwear/sportswear. Source : Les Frères Joachim

Si vous voulez vraiment porter une veste une solution est de la choisir dans une matière brute et épaisse, comme par exemple un tweed. On évite dans ce cas le côté « trop soigné » d’une laine lisse.
Un tissu non-lisse passe également beaucoup mieux avec un jeans, ce qui permet d’intégrer la veste dans des tenues très casual.

Voilà un bon exemple de la manière dont une veste en tweed peut s’intégrer à une base très casual (col roulé/jeans/ceinture tressée). On peut même se permettre le luxe d’ajouter une pochette.
Voilà un bon exemple de la manière dont une veste en tweed peut s’intégrer à une base très casual (col roulé/jeans/ceinture tressée). On peut même se permettre le luxe d’ajouter une pochette.

2) Remplacer la veste par une veste casual

Pour éviter l’aspect formel de la veste sport classique on peut simplement la remplacer par une veste casual.
La quasi-totalité des vestes à la mode aujourd’hui sont des inspirations ou dérivés directs de modèles classiques, très facile donc d’en porter. Retenez aussi que l’achat d’une veste casual même au prix plein est presque toujours un bon investissement : vous leur trouverez encore une utilité dans dix ans, ne fusse que pour aller à La Foir’Fouille ou au Bois de Boulogne, et contrairement aux vestes sport il ne s’agit pas de vêtements de « détail » qui vous dégouteront rapidement.

Petit panorama des modèles les plus courants (pour plus d’idées consultez nos autres articles) :

Les vestes courtes ou blousons

Il s’agit de ce qu’on appelle aujourd’hui les « bombers » et leurs dérivés. Elles ne doivent pas recouvrir les fesses.

Les modèles les moins chers sont les bombers en nylon. On en trouve à foison dans toutes les enseignes. Source : James Jonathan
Les modèles les moins chers sont les bombers en nylon. On en trouve à foison dans toutes les enseignes. Source : James Jonathan
Les modèles suédés sont plus chers mais il y a moyen d’en trouver en tissu synthétique. Ils sont plus « habillés » que les modèles en nylon. Si vous le pouvez, procurez-vous une pièce à double-tirette comme sur la photo (assez rare mais trouvable dans le bas-de-gamme), elle permet à la veste de ne pas boudiner dans le bas et d’être plus confortable en position assise. Source : @limchanghoon
Les modèles suédés sont plus chers mais il y a moyen d’en trouver en tissu synthétique. Ils sont plus « habillés » que les modèles en nylon. Si vous le pouvez, procurez-vous une pièce à double-tirette comme sur la photo (assez rare mais trouvable dans le bas-de-gamme), elle permet à la veste de ne pas boudiner dans le bas et d’être plus confortable en position assise. Source : @limchanghoon
L’un des modèles les plus connus est la G-9, appelé communément « Harrington », un bomber à épaule raglan au col bien distinctif popularisé par la marque Baracuta. Ici son adaptation par les coréens de chez Spalla. Source : Spalla Korea
L’un des modèles les plus connus est la G-9, appelé communément « Harrington », un bomber à épaule raglan au col bien distinctif popularisé par la marque Baracuta. Ici son adaptation par les coréens de chez Spalla. Source : Spalla Korea
Pour un bomber au style classique plus assumé vous pouvez opter pour l’emblématique varsity jacket, ou blouson teddy. Source : Alessandro Squarzi
Pour un bomber au style classique plus assumé vous pouvez opter pour l’emblématique varsity jacket, ou blouson teddy. Source : Alessandro Squarzi
Très facile à se procurer aussi, à la mode et bon marché : la trucker jacket ou veste en jeans. Source : @wwc.willy
Très facile à se procurer aussi, à la mode et bon marché : la trucker jacket ou veste en jeans. Source : @wwc.willy
Si vous êtes prêts à investir un peu plus vous pouvez vous procurer un bombardier en cuir (généralement à col en fourrure amovible). Pas de compromis ici : vous allez devoir mettre le prix plein car un cuir bas-de-gamme est juste dégueulasse. A de rares occasions et avec un peu de persévérance il y a moyen de trouver une perle en friperie. Source : Steve Calder
Si vous êtes prêts à investir un peu plus vous pouvez vous procurer un bombardier en cuir (généralement à col en fourrure amovible). Pas de compromis ici : vous allez devoir mettre le prix plein car un cuir bas-de-gamme est juste dégueulasse. A de rares occasions et avec un peu de persévérance il y a moyen de trouver une perle en friperie. Source : Steve Calder
Toujours dans les cuirs lisses, la shearling est une veste en mouton retourné assez impressionnante. Source : Milad Abedi
Toujours dans les cuirs lisses, la shearling est une veste en mouton retourné assez impressionnante. Source : Milad Abedi
Enfin pour ceux qui ont beaucoup de moyens, le blouson type Valstar qui est un modèle à boutons en cuir suédé. Source : The Rake.
Enfin pour ceux qui ont beaucoup de moyens, le blouson type Valstar qui est un modèle à boutons en cuir suédé. Source : The Rake.
Il est très difficile de trouver des modèles bas-de-gamme. Notez ici le port d’un col rond pour casualiser la tenue. Source : Simone Bredariol
Il est très difficile de trouver des modèles bas-de-gamme. Notez ici le port d’un col rond pour casualiser la tenue. Source : Simone Bredariol
Pensez aussi à la doudoune sans manche. Soit en couche apparente, par dessus une veste par exemple - ce qui au passage peut faciliter son port (car la pièce la plus apparente a un fort impact sur la formalité d'une tenue) - ou bien sous un manteau pour apporter un regain de chaleur. Source : Drake's.
Pensez aussi à la doudoune sans manche. Soit en couche apparente, par dessus une veste par exemple - ce qui au passage peut faciliter son port (car la pièce la plus apparente a un fort impact sur la formalité d'une tenue) - ou bien sous un manteau pour apporter un regain de chaleur. Source : Drake's.

Les vestes longues

Il s’agit de tous les autres types de veste casual qui ont la même longueur que celle d’une veste sport classique (sous les fesses). Vu la tendance actuelle qui est de faire tomber les vestes à mi-fesse vous serez peut-être cependant amené à faire un sacrifice sur la longueur si l’ensemble est correct et bon marché.

Les vestes militaires dérivées de la célèbre M-65 sont facilement trouvables et font l’affaire aussi bien l’été que la mi-saison. Source : @mqlee_
Les vestes militaires dérivées de la célèbre M-65 sont facilement trouvables et font l’affaire aussi bien l’été que la mi-saison. Source : @mqlee_
Ces modèles sont très appréciés en Italie, notamment le combo avec pantalon blanc. Source : Alessandro Squarzi
Ces modèles sont très appréciés en Italie, notamment le combo avec pantalon blanc. Source : Alessandro Squarzi
Dans un budget supérieur viennent les sahariennes et vestes safari. Source : Craftsman Clothing
<a href="https://https://www.sartorialisme.com/saharienne-sartorial/">
A ce propos, voici un article plus complet traitant de la Saharienne. </a>
Dans un budget supérieur viennent les sahariennes et vestes safari. Source : Craftsman Clothing A ce propos, voici un article plus complet traitant de la Saharienne.
Les modèles ceinturés sont plus casual. Source : Steve Calder
Les modèles ceinturés sont plus casual. Source : Steve Calder
Si vous voulez une bonne veste de pluie procurez-vous un ciré comme l’emblématique Bedale de Barbour. Source : @limchanghoon 
<a href="https://www.sartorialisme.com/husky-barbour-sartorial/">
Apprenez-en plus sur notre article dédié aux vestes Barbour</a>
Si vous voulez une bonne veste de pluie procurez-vous un ciré comme l’emblématique Bedale de Barbour. Source : @limchanghoon Apprenez-en plus sur notre article dédié aux vestes Barbour
Les modèles ceinturés de chez Barbour International sont également très bons. Source : David Park
Les modèles ceinturés de chez Barbour International sont également très bons. Source : David Park
Sinon les vestes matelassées sont une alternative peu coûteuse contre la pluie. Astuce : vous pouvez la porter sans dénoter avec un costume pour vos entretiens d’embauche. Source : Jake Grantham
<a href="https://www.sartorialisme.com/husky-barbour-sartorial/">
On en dit plus sur les vestes matelassées ici</a>
Sinon les vestes matelassées sont une alternative peu coûteuse contre la pluie. Astuce : vous pouvez la porter sans dénoter avec un costume pour vos entretiens d’embauche. Source : Jake Grantham On en dit plus sur les vestes matelassées ici
Si c’est votre délire, vous pouvez opter pour la parka en hiver, mais je trouve ça ridicule quand on vit dans un pays où les températures descendent rarement sous zéro. Source : Bleu de Paname
Si c’est votre délire, vous pouvez opter pour la parka en hiver, mais je trouve ça ridicule quand on vit dans un pays où les températures descendent rarement sous zéro. Source : Bleu de Paname

3) Remplacer la veste par une chemise

La chemise classique peut être selon moi un faux-ami à cause du syndrome mariage-preppy. Il faut faire attention à la manière de la porter en évitant par exemple un trop simple combo chemise/chino qui rapprochera trop du preppy.

La chemise classique est devenue pour beaucoup le « t-shirt des grandes occasions ».
La chemise classique est devenue pour beaucoup le « t-shirt des grandes occasions ».

Une manière assez sûre par contre de porter la chemise et qu’on voit beaucoup revenir en ce moment est de s’en servir comme couche extérieure au-dessus d’un t-shirt. On s’en sert alors pour jouer le rôle d’une veste, qui est normalement un vêtement plus abouti et onéreux, ce qui permet de donner un côté nonchalant et de créer du layering à peu de frais.

On peut tout à fait opérer un « décalage formel » : le t-shirt prend le rôle de la chemise et la chemise celui de la veste. 
<a href="https://www.sartorialisme.com/tshirt-style-sartorial/">
On a déjà mentionné cette technique sur l'article dédié au t-shirt</a>
On peut tout à fait opérer un « décalage formel » : le t-shirt prend le rôle de la chemise et la chemise celui de la veste. On a déjà mentionné cette technique sur l'article dédié au t-shirt

Etant donné que la chemise remplace la veste elle doit dans ce cas être de la même longueur, donc tomber plus ou moins au niveau de la paume de la main de sorte à diviser la silhouette en deux. La chemise peut être ouverte ou boutonnée de quelque-manière que ce soit. Les matières un peu « brutes », les motifs ou les poches sont bienvenus pour renforcer ce rôle de substitution.

La chemise ne doit pas être plus longue qu’une veste puisqu’elle est censée la remplacer. Attention aux modèles très longs prévus uniquement pour être portés rentrés dans le pantalon. Source : Alessandro Squarzi
La chemise ne doit pas être plus longue qu’une veste puisqu’elle est censée la remplacer. Attention aux modèles très longs prévus uniquement pour être portés rentrés dans le pantalon. Source : Alessandro Squarzi
Le côté texturé d’un lin ou d’un denim se prête bien à l’exercice. Source : @etiennep
Le côté texturé d’un lin ou d’un denim se prête bien à l’exercice. Source : @etiennep
Les motifs sont également bienvenus. Source : @lucalaccio
Les motifs sont également bienvenus. Source : @lucalaccio

On peut également appliquer la technique en mi-saison en remplaçant la chemise simple par une surchemise, sorte d’hybride à mi-chemin entre la chemise et la veste.

La même option s’offre par temps plus frais en adoptant une surchemise, sorte de compromis entre la chemise et la veste. Source : Steve Calder
La même option s’offre par temps plus frais en adoptant une surchemise, sorte de compromis entre la chemise et la veste. Source : Steve Calder

4) Se fournir en maille

Les mailles (pull col rond ou col V, col roulé, cardigan) sont une catégorie de vêtements qu’on retrouve dans absolument tous les vestiaires et qu’on peut aujourd’hui se procurer dans une qualité raisonnable à peu de frais. Elles sont en plus informelles par nature ce qui est particulièrement intéressant dans notre cas.

Les mailles sont fines ou épaisses. Dans les deux cas il s’agit d’un vêtement informel adéquat pour les étudiants ou jeunes travailleurs. Pensez dès à présent à vous en procurer beaucoup, dans des styles et couleurs variées.
Les mailles sont fines ou épaisses. Dans les deux cas il s’agit d’un vêtement informel adéquat pour les étudiants ou jeunes travailleurs. Pensez dès à présent à vous en procurer beaucoup, dans des styles et couleurs variées.

Les cardigans en maille fine sont très bons pour un style casual classique « pur » mais peut-être moins intéressants à porter pour les étudiants et autres personnes concernées par le sujet : les coupler à un t-shirt ou une chemise sans cravate est assez laid. En revanche comme on l’a vu dans l’article dédié les cardigans en maille épaisse peuvent remplacer une veste.

Je trouve que le cardigan en maille fine rend très bien avec une cravate mais a ce revers de rendre très mal sans, ce qui le rend surtout intéressant pour les tenues classiques « pures » dans le style de cette photo.
Je trouve que le cardigan en maille fine rend très bien avec une cravate mais a ce revers de rendre très mal sans, ce qui le rend surtout intéressant pour les tenues classiques « pures » dans le style de cette photo.
Un cardigan en maille épaisse est par contre toujours intéressant pour remplacer une veste classique. Source : Danilo Carnevale
Un cardigan en maille épaisse est par contre toujours intéressant pour remplacer une veste classique. Source : Danilo Carnevale
Ne portez jamais le cardigan avec un t-shirt. Préférez la chemise !
Ne portez jamais le cardigan avec un t-shirt. Préférez la chemise !

Autre option : le col roulé qui est à la mode en ce moment et s’intègre dans absolument tout type de tenue. Il constitue le type de maille le plus casual avec le pull col rond porté sans chemise.

Pas besoin de longue présentation pour le col roulé que vous connaissez sûrement déjà bien. Il est en quelque sorte au pull col rond porté sans chemise ce que le polo est au t-shirt. Source : James Jonathan
Pas besoin de longue présentation pour le col roulé que vous connaissez sûrement déjà bien. Il est en quelque sorte au pull col rond porté sans chemise ce que le polo est au t-shirt. Source : James Jonathan
Même s’il fonctionne avec absolument toutes les tenues, je trouve qu’il se marie particulièrement bien avec les vestes courtes type bomber. Source : cezinho78.tumblr.com
Même s’il fonctionne avec absolument toutes les tenues, je trouve qu’il se marie particulièrement bien avec les vestes courtes type bomber. Source : cezinho78.tumblr.com

Le col rond ou col v porté avec chemise est quant à lui un classique chez les étudiants. Pour faire ressortir l’aspect classique en gommant tout côté preppy ou « fils à papa » vous pouvez la porter avec une veste casual assez brute (bombardier en cuir, veste militaire, etc).

Le combo pull col rond/v est un classique qu’on retrouve souvent sur des vieilles photos de la Ivy League. Il a peut-être été un peu victime de sa reprise par le preppy. Préférez le col rond au col v pour un port sans cravate.
Le combo pull col rond/v est un classique qu’on retrouve souvent sur des vieilles photos de la Ivy League. Il a peut-être été un peu victime de sa reprise par le preppy. Préférez le col rond au col v pour un port sans cravate.
Un peu à la manière du cardigan fin, le pull coll v est fait pour le port de la cravate.
Un peu à la manière du cardigan fin, le pull coll v est fait pour le port de la cravate.
Le col rond porté avec une chemise est plus casual qu’une chemise seule, mais moins qu’un col roulé.
Le col rond porté avec une chemise est plus casual qu’une chemise seule, mais moins qu’un col roulé.

5) Abuser du col rond

Les t-shirts et pulls à col rond ont un gros « pouvoir casualisant », ce qui les rend intéressants pour les jeunes. Le t-shirt blanc en particulier va presque systématiquement sortir par temps chaud.

Le combo col rond clair/saharienne ou field jacket kaki est très apprécié des sartorialistes l’été. Notez qu’un étudiant pourrait très bien remplacer le pantalon en denim de la photo par un simple jeans et les mocassins par des sneakers ou espadrilles. Source : David Park
Le combo col rond clair/saharienne ou field jacket kaki est très apprécié des sartorialistes l’été. Notez qu’un étudiant pourrait très bien remplacer le pantalon en denim de la photo par un simple jeans et les mocassins par des sneakers ou espadrilles. Source : David Park
Le cou nu donne directement un côté plus jeune, moins « solennel ». Source : Steve Calder
Le cou nu donne directement un côté plus jeune, moins « solennel ». Source : Steve Calder

Leur usage est aussi intéressant pour porter facilement des types de veste qui se rapprochent fortement de la forme des vestes classiques de sorte qu’elles pourraient vite faire « trop habillé » avec une chemise. Je pense notamment aux sahariennes ou aux vestes en veau velours longues.

Malgré la présence d’un pantalon et de mocassins foncés la présence du t-shirt rend le port de la saharienne très décontracté. Source : Steve Calder
Malgré la présence d’un pantalon et de mocassins foncés la présence du t-shirt rend le port de la saharienne très décontracté. Source : Steve Calder
La chemise couplée à une veste longue donne quant à elle directement un côté plus formel que compense ici Steve Calder avec un jeans et des mocassins clairs en bas de tenue.
La chemise couplée à une veste longue donne quant à elle directement un côté plus formel que compense ici Steve Calder avec un jeans et des mocassins clairs en bas de tenue.

Il faudra juste éviter le grotesque t-shirt/blazer (entendez une veste en laine portée avec un t-shirt blanc et un jeans/chino façon métrosexuel parisien). Comme je l’ai déjà expliqué dans l’article sur le t-shirt le décalage formel entre les deux pièces est beaucoup trop important pour donner un résultat fluide.

Même sur des tenues plus propres je trouve que l’association d’un t-shirt et d’une veste en laine donne presque toujours un côté « jeune con prétentieux ». J’ai aussi l’impression que le cou nu couplé à une épaule structurée donne un rendu féminin.
Même sur des tenues plus propres je trouve que l’association d’un t-shirt et d’une veste en laine donne presque toujours un côté « jeune con prétentieux ». J’ai aussi l’impression que le cou nu couplé à une épaule structurée donne un rendu féminin.

6) Remplacer la chemise par un polo

Pas beaucoup de choses à dire sur le polo : il est une bonne option pour remplacer la chemise. Notez qu’on le choisit manches longues lorsqu’il est porté sous une veste. La question du polo est traitée en détail dans l'article suivant.

Pour éviter le côté vêtement de beauf il suffit de choisir un polo sobre et de le porter de manière classique : rentré dans le pantalon.
Pour éviter le côté vêtement de beauf il suffit de choisir un polo sobre et de le porter de manière classique : rentré dans le pantalon.
A la place de la solution radicale du t-shirt on peut remplacer la chemise par un polo sous une veste. Le polo doit alors être à manches longues. Source : Danilo Carnevale
A la place de la solution radicale du t-shirt on peut remplacer la chemise par un polo sous une veste. Le polo doit alors être à manches longues. Source : Danilo Carnevale
Ici avec l’idée du cardigan en guise de veste. Source : Danilo Carnevale
Ici avec l’idée du cardigan en guise de veste. Source : Danilo Carnevale
Toujours dans le même esprit avec un polo camicia (intermédiaire entre le polo et la chemise). Il peut être porté hors du pantalon si assez court.
Toujours dans le même esprit avec un polo camicia (intermédiaire entre le polo et la chemise). Il peut être porté hors du pantalon si assez court.

7) Porter les bons souliers

Les souliers ne sont pas à première vue un bon investissement dans notre cas : ils peuvent être mal perçus et coûtent un bras (si du moins vous voulez évitez l’aspect plastique). Le problème est un peu le même qu’avec la veste sport marine.

Les souliers vont facilement donner un côté pédant dans les milieux où ils sont peu présents.
Les souliers vont facilement donner un côté pédant dans les milieux où ils sont peu présents.

Il y a quand même une exception pour laquelle il est très intéressant d’investir : le derby. C’est vraiment le soulier le plus discret et polyvalent, vous le porterez aujourd’hui et demain, de la tenue la plus formelle à la plus casual.

Un derby marron foncé est l’option la plus polyvalente. Ce genre de soulier peut se porter aussi bien avec un jeans qu’avec un pantalon de flanelle. Source : drakesdiary
Un derby marron foncé est l’option la plus polyvalente. Ce genre de soulier peut se porter aussi bien avec un jeans qu’avec un pantalon de flanelle. Source : drakesdiary
Le derby brogue est le modèle le plus « populaire » et donc facile à porter.
Le derby brogue est le modèle le plus « populaire » et donc facile à porter.
Le derby chasse peut aussi s’avérer être une bonne option. Le cuir grainé est plus facile à entretenir. Source : Drake's
Le derby chasse peut aussi s’avérer être une bonne option. Le cuir grainé est plus facile à entretenir. Source : Drake's

A côté de ça vous pouvez éventuellement investir dans une paire de bottines, par exemple des desert ou brogue boots. Les mocassins sont moins faciles à porter actuellement mais pourquoi pas, ce n’est en tout cas pas une priorité. Les double-boucles quant à eux nécessitent un style sartorial déjà bien assumé.

Le côté pratique de la derby boot la rend facile à porter l’hiver. Ce genre de bottines plaira notamment à ceux qui viennent du workwear.
Le côté pratique de la derby boot la rend facile à porter l’hiver. Ce genre de bottines plaira notamment à ceux qui viennent du workwear.
Sinon la chukka est une bottine classique à la mode. Source : StreetxSprezza
Sinon la chukka est une bottine classique à la mode. Source : StreetxSprezza
Elle convient à une grande variété de tenues. Source : Drake's
Elle convient à une grande variété de tenues. Source : Drake's
Vous pouvez constater la très grande amplitude d'utilisation d'une chukka en veau velours, elle se porte aussi bien avec un jean qu'un pantalon en flanelle, c'est un très bon investissement pour les débutants". Source : Drake's.
Vous pouvez constater la très grande amplitude d'utilisation d'une chukka en veau velours, elle se porte aussi bien avec un jean qu'un pantalon en flanelle, c'est un très bon investissement pour les débutants". Source : Drake's.

8) Porter des sneakers

Porter des sneakers est le meilleur moyen de dire au plouc que vous venez du même monde que lui. C’est un peu comme dire « je t’emmerde » à un étranger dans sa langue natale, il le perçoit toujours comme une agression mais il y a au moins un pas fait vers l’autre, un effort de considération.
A côté de ça ce sont également des chaussures peu coûteuses, confortables et efficaces pour casualiser une tenue. Pas la peine de faire le vieux con en prônant le port exclusif du soulier en cuir, on en a tous besoin un jour (ne serait-ce que pour avoir un support sur lequel vomir).

Il y a deux types de sneakers qu’on retrouve souvent chez les sartorialistes : les minimalistes et les converses. Elle peuvent se porter avec tout type de tenue casual.

La minimaliste est une sneaker arrondie plate dans sa forme la plus simple, dont le modèle le plus à la mode actuellement est la célèbre Stan Smith d’Adidas. Il y a toutefois plus intéressant à se procurer que ce modèle. Source : Alessandro Squarzi
La minimaliste est une sneaker arrondie plate dans sa forme la plus simple, dont le modèle le plus à la mode actuellement est la célèbre Stan Smith d’Adidas. Il y a toutefois plus intéressant à se procurer que ce modèle. Source : Alessandro Squarzi
Leur simplicité permet de les porter facilement avec tout type de pantalon. Source : @quyandco
Leur simplicité permet de les porter facilement avec tout type de pantalon. Source : @quyandco
La Chuck Taylor de chez Converse est un modèle indémodable chez les jeunes.
La Chuck Taylor de chez Converse est un modèle indémodable chez les jeunes.
Leur corps en tissu et leur forme les rend très proches des espadrilles. On peut les porter colorées dans des tenues estivales à l’instar des ces dernières.
Leur corps en tissu et leur forme les rend très proches des espadrilles. On peut les porter colorées dans des tenues estivales à l’instar des ces dernières.
Utilisation moins fréquente chez nous mais courante chez les Coréens : des Chuck Taylor montantes foncées avec un pantalon classique. Source : @quyandco
Utilisation moins fréquente chez nous mais courante chez les Coréens : des Chuck Taylor montantes foncées avec un pantalon classique. Source : @quyandco

Plus rarement on peut aussi voir des Vans ou des GAT. En fait tout type de sneaker sobre à semelle plate peut faire l’affaire, mais autant s’amuser à « détourner » les modèles connus des styles sportswear/streetwear dans lesquels on les retrouve le plus souvent, ce qui apportera déjà assez d’originalité en soi.
Concernant les runnings je trouve que la plupart des modèles sont trop épais pour convenir à un style sartorial, mieux vaut les conserver uniquement pour les occasions qu’y s’y prêtent (longues journées de marche, etc).

La Old Skool de Vans suit le même principe que la Chuck Taylor. Sa proximité avec le milieu skater la rend peut-être plus difficile à assumer. Notez le layering simple mais efficace formé par la veste, le cardigan, la chemise et la cravate, ainsi que le rappel de couleur chaussure/veste possible grâce au tissu. Source : @nami_man
La Old Skool de Vans suit le même principe que la Chuck Taylor. Sa proximité avec le milieu skater la rend peut-être plus difficile à assumer. Notez le layering simple mais efficace formé par la veste, le cardigan, la chemise et la cravate, ainsi que le rappel de couleur chaussure/veste possible grâce au tissu. Source : @nami_man
Avec un aspect un peu plus « futsal » les moins démocratisées German Army Trainers (produites à l’origine par Adidas) s’envisagent également. Ici une tenue très orientée workwear avec une touche sartoriale assez nette apportée par la chemise, le foulard, et la taille ceinturée de la veste. 
Source : Robert Spangle
Avec un aspect un peu plus « futsal » les moins démocratisées German Army Trainers (produites à l’origine par Adidas) s’envisagent également. Ici une tenue très orientée workwear avec une touche sartoriale assez nette apportée par la chemise, le foulard, et la taille ceinturée de la veste. Source : Robert Spangle
Je trouve par contre que les runnings s’éloignent trop de l’esprit sartorial à cause de leur aspect imposant, ce qui n’empêche pas d’en posséder pour le sport et les jours de marche évidemment. Source : @quyandco
Je trouve par contre que les runnings s’éloignent trop de l’esprit sartorial à cause de leur aspect imposant, ce qui n’empêche pas d’en posséder pour le sport et les jours de marche évidemment. Source : @quyandco

9) Moduler le style du pantalon

Le pantalon influence fortement l’allure générale de la tenue. Du plus facile au moins facile à porter on a : le jeans, le chino et le pantalon classique.

Observons ces tenues qui ont toute pour base une veste en veau-velours type valstar : 
<br>- la première est très casual et facile à porter grâce aux sneakers et à la chemise foncée ; 
<br>- la seconde est rendue plus formelle avec la chemise bleu ciel et les derbies choco, mais le port d’un jeans vient la rendre beaucoup plus plouc-friendly ; 
<br>- la troisième tenue composée d’un pantalon en flanelle est la plus formelle et la moins facile à porter étant donné que la pièce n’est pas très commune dans le vestiaire masculin actuel. 
Source : Permanent Style
Observons ces tenues qui ont toute pour base une veste en veau-velours type valstar :
- la première est très casual et facile à porter grâce aux sneakers et à la chemise foncée ;
- la seconde est rendue plus formelle avec la chemise bleu ciel et les derbies choco, mais le port d’un jeans vient la rendre beaucoup plus plouc-friendly ;
- la troisième tenue composée d’un pantalon en flanelle est la plus formelle et la moins facile à porter étant donné que la pièce n’est pas très commune dans le vestiaire masculin actuel. Source : Permanent Style

Si vous avez peur de trop dénoter vous pouvez toujours moduler le style du pantalon :
- le jeans permettra de porter des hauts et chaussures assez formels facilement (chemise rentrée, veste suédée, souliers, etc) ;
- dans l’idée inverse des sneakers et hauts moins formels (t-shirt, veste en cuir, etc) vont permettre de s’exercer au port du pantalon à pinces taille haute ;
- le chino plat est quant à lui une sorte d’intermédiaire.

Le jeans permet de porter très facilement des hauts et chaussures plus formels. Source : Andreas Weinas
Le jeans permet de porter très facilement des hauts et chaussures plus formels. Source : Andreas Weinas
Astuce 1 : choisissez un jeans taille haute et un peu plus ample pour vous exercer au port classique du pantalon. Source : Shuhei Nishiguchi
Astuce 1 : choisissez un jeans taille haute et un peu plus ample pour vous exercer au port classique du pantalon. Source : Shuhei Nishiguchi
Astuce 2 : plus la coupe d’un pantalon à pli/pinces est proche du corps, plus il passera facilement. Source : @kimdabinc <a href="https://www.sartorialisme.com/la-bonne-coupe-episode-3/">
Attention quand même à respecter les exigences de la bonne coupe (c.f. LBC 3).</a>
Astuce 2 : plus la coupe d’un pantalon à pli/pinces est proche du corps, plus il passera facilement. Source : @kimdabinc Attention quand même à respecter les exigences de la bonne coupe (c.f. LBC 3).

10) Utiliser les accessoires propres à certains vestiaires

Les accessoires propres à certains vestiaires peuvent changer l’aspect d’une tenue.
On peut se servir des accessoires du vestiaire classique pour sartorialiser une tenue à grosse tendance workwear ou streetwear.

Le foulard peut être noué à l’extérieur ou rentré dans le pull/t-shirt/chemise pour être très discret. Source : @nami_man
Le foulard peut être noué à l’extérieur ou rentré dans le pull/t-shirt/chemise pour être très discret. Source : @nami_man
Je ne peux qu’encourager ceux qui sont le plus à l’aise avec le style à porter des cravates. Vous pouvez commencer en la portant sous une maille dans des ensembles très casual comme par exemple ici : veste matelassée/chemise en denim/jeans/boots. Plus elle est intégrée à un layering important et plus elle est également facile à porter.
Je ne peux qu’encourager ceux qui sont le plus à l’aise avec le style à porter des cravates. Vous pouvez commencer en la portant sous une maille dans des ensembles très casual comme par exemple ici : veste matelassée/chemise en denim/jeans/boots. Plus elle est intégrée à un layering important et plus elle est également facile à porter.

A l’inverse un type venant du streetwear pourra porter un bonnet voire une casquette pour ne pas s’éloigner trop brusquement de son registre.

Le bonnet a largement été récupéré par la mouvance streetwear.
Le bonnet a largement été récupéré par la mouvance streetwear.

Conclusion et exemple de vestiaire-type

On voit bien à travers l’article comment il est possible de passer d’un vestiaire à l’autre pour faciliter le port d’une tenue dans un milieu informel. Il suffira pour celui qui se sent mal à l’aise de « gravir les échelons » petit à petit jusqu’à former des tenues entièrement classiques.

Partant d’une certaine base il est possible de moduler la tenue de mille façons pour l’adapter à vos besoins. Imaginons qu’on veuille porter un blouson marine court avec un col roulé crème : il est possible de former une tenue entièrement classique avec un pantalon de flanelle et des brogues, ou bien de remplacer les souliers par des sneakers, de sortir ou rentrer le col roulé du pantalon, de choisir un pantalon plus ou moins large, etc.
Partant d’une certaine base il est possible de moduler la tenue de mille façons pour l’adapter à vos besoins. Imaginons qu’on veuille porter un blouson marine court avec un col roulé crème : il est possible de former une tenue entièrement classique avec un pantalon de flanelle et des brogues, ou bien de remplacer les souliers par des sneakers, de sortir ou rentrer le col roulé du pantalon, de choisir un pantalon plus ou moins large, etc.
Mais on peut aussi aller dans des modifications plus drastiques en troquant le pantalon pour un jeans ou un chino plat afin de porter le soulier facilement, voire d’aller au plus casual en portant chino ou jeans ET sneakers, etc.
Mais on peut aussi aller dans des modifications plus drastiques en troquant le pantalon pour un jeans ou un chino plat afin de porter le soulier facilement, voire d’aller au plus casual en portant chino ou jeans ET sneakers, etc.
Profitez d’être le weekend en milieu neutre pour porter les tenues les plus sartoriales, vous « progresserez » plus rapidement.
Profitez d’être le weekend en milieu neutre pour porter les tenues les plus sartoriales, vous « progresserez » plus rapidement.

Pour terminer voici un exemple de vestiaire basique à composer dans l’idée de l’article :

Manteau :
- 1 pardessus long à revers cran aigu (bleu marine)

Vestes :
- Bomber G9 (bleu marine)
- Veste militaire M-65 (kaki)
- Veste safari ceinturée (sable)
- Veste Barbour International ceinturée (noir)
- Doudoune sans manches

Mailles :
- 1 cardigan grosse maille (bleu marine)
- 3 cols roulés (marine/crème/beige)
- 3 cols ronds (marine/gris/bordeaux)

Chemises/polos/t-shirts :
- 4 chemises (blanc uni col cutaway, bleu uni/bleu lignée/denim col button-down)
- 2 chemises d’été en lin (bleu uni, olive lignée)
- 1 polo manches courtes (beige)
- 2 polos manches longues (marine, gris)
- 3 t-shirts blancs

Bas :
- 1 jean
- 2 chinos plats (sable, olive)
- 2 pantalons (gurkha beige l’été, flanelle gris l’hiver)

Chaussures :
- 1 paire de brogues chocolat
- 1 paire de chukkas beiges
- 3 paires de sneakers
- 1 paire d'espadrilles pour l'été !

Comme base l’été : on peut porter un polo seul, une chemise en lin avec t-shirt, la saharienne avec un polo, le bomber G-9 avec un t-shirt, faire un layering t-shirt/chemise en lin/M-65, etc.

A la mi-saison : on peut porter le bomber G-9 avec un pull col rond, la M-65 avec un pull col rond et chemise, un cardigan en guise de veste avec un polo, etc.

L’hiver : on va généralement partir sur une base manteau ou veste/col roulé, en alternant entre les différents types de pantalon et les souliers/sneakers (en fonction des envies mais aussi évidemment de la météo).  On peut aussi partir sur des layerings plus prononcés avec veste/maille/chemise/cravate.

Bref, c’est surtout pour vous donner une idée de la manière de raisonner mais il n’y a pas vraiment de règles. Souvent on commence la journée avec l’envie de porter une certaine pièce et on articule ensuite la tenue autour.