Le cardigan : meilleur ami de l’homme élégant !

Traditionnellement, le costume est composé de trois pièces: le pantalon, la veste et le gilet. Le gilet peut être droit ou alors croisé.

Costume trois pièces avec un gilet droit. Source : Kenji Cheung
Costume trois pièces avec un gilet droit. Source : Kenji Cheung
En un siècle la façon de porter le gilet est  restée relativement identique, ce qui ajoute au formalisme du costume trois pièces mais il peut aussi apparaitre comme daté... Source : Ardentes Clipei
En un siècle la façon de porter le gilet est restée relativement identique, ce qui ajoute au formalisme du costume trois pièces mais il peut aussi apparaitre comme daté... Source : Ardentes Clipei
Jaquette avec un gilet croisé, le gilet croisé ajoute au formalisme d’une telle tenue. Source : Alexis de Redé
Jaquette avec un gilet croisé, le gilet croisé ajoute au formalisme d’une telle tenue. Source : Alexis de Redé

Si le gilet, droit ou croisé, est de la même étoffe que le reste du costume alors le costume est indéniablement formel et sera cantonné aux environnements stricts (secteur de la banque par exemple) et réservé, de facto, aux dirigeants. Même si l’on assiste à un retour en grâce du gilet depuis quelques années, il y a de fortes chances pour que le résultat soit encore trop décalé par rapport aux autres ce qui va sans doute attirer des commentaires de la part des ploucs.

La solution souvent conseillée est d’utiliser un gilet dépareillé, c’est-à-dire dans une autre étoffe que le costume (souvent un tissu d’une autre couleur, avec des motifs…).

Source : http://cezinho78.tumblr.com
Source : http://cezinho78.tumblr.com

Avec un gilet dépareillé l’ensemble est un peu plus décontracté mais sans doute pas assez pour votre quotidien. On peut également tomber dans le travers du dépareillé: étant donné qu’il est devenu rare il peut être assimilé par les ploucs à un surplus de formalisme ou à des occasions spéciales (un mariage par exemple). Pour ces raisons, il vaut mieux éviter le gilet dépareillé.

La solution se trouve dans l’utilisation d’un cardigan en guise de gilet, si bien que le cardigan se révèle comme le meilleur ami de l’homme élégant, qu’il soit débutant ou déjà initié.

Il y a plusieurs sortes de cardigan: des fins, des épais, sans col ou avec, avec ou sans poche, avec différentes formes de poches, avec différentes encolures, boutonnage, en coton, en laine, et de presque toutes les couleurs/motifs possibles pour un coût bien plus faible qu’une veste ou un gilet.

De plus, le cardigan est bien souvent facile d’entretien comparé à une veste, en sus d’être plus polyvalent et moins onéreux. Le pouvoir casualisant en fait un article de choix pour les débutants et il peut être porté sans gêne dès le lycée pour les plus jeunes.

Le cardigan est également un vêtement pratique, il est plus facile à enfiler qu’un pull et le boutonnage permet de réguler facilement la température corporelle. Le cardigan permet ainsi de remplacer gilet, veste et pull: un petit miracle sartorial !

Suivant l’épaisseur du cardigan il pourra remplacer le gilet de costume (s’il est fin ou moyen) ou bien la veste (peu importe alors l’épaisseur du cardigan). Dans cette configuration, même si vous portez une cravate et un gilet, il sera délicat de faire « sur-habillé » avec un cardigan en guise de veste.

Avec un chino ou un pantalon en velours le résultat est assez décontracté (au pire il suffira d’ôter la cravate tout en restant digne). Source : Styleforum
Avec un chino ou un pantalon en velours le résultat est assez décontracté (au pire il suffira d’ôter la cravate tout en restant digne). Source : Styleforum
Avec un pantalon en laine le résultat peut faire assez désuet et susciter une franche hostilité de la part des hyper-ploucs. Source : Ethan M. Wong
Avec un pantalon en laine le résultat peut faire assez désuet et susciter une franche hostilité de la part des hyper-ploucs. Source : Ethan M. Wong

Si le cardigan remplace la veste mais que vous portez également un gilet alors le cardigan doit être au moins aussi épais que le gilet autrement le résultat, désastreux, sera celui d’un bricolage vestimentaire. Il faut presque laisser penser que vous étiez en simple gilet et que pour vous réchauffer vous avez pris le premier cardigan qui passait sous la main.

Le cardigan est plus épais que le gilet, l’épaisseur peut être visuellement augmentée par des motifs sur le tricot du cardigan comme ici. Source : Le Paradigme de l'Elegance.
Le cardigan est plus épais que le gilet, l’épaisseur peut être visuellement augmentée par des motifs sur le tricot du cardigan comme ici. Source : Le Paradigme de l'Elegance.
Le cardigan peut également avoir des épaules raglans, le résultat sera encore plus décontracté. Si le gilet est doté de revers il vaut mieux que le cardigan soit muni d’un col autrement il y aurait  visuellement une moindre épaisseur du cardigan par rapport au gilet. Source : Tomoyoshi Takada
Le cardigan peut également avoir des épaules raglans, le résultat sera encore plus décontracté. Si le gilet est doté de revers il vaut mieux que le cardigan soit muni d’un col autrement il y aurait visuellement une moindre épaisseur du cardigan par rapport au gilet. Source : Tomoyoshi Takada
Le cardigan est à peine plus épais que le gilet, on remarque également que le gilet est sans revers et le cardigan sans col dans un soucis de cohérence structurelle. Source : The Sartorialist
Le cardigan est à peine plus épais que le gilet, on remarque également que le gilet est sans revers et le cardigan sans col dans un soucis de cohérence structurelle. Source : The Sartorialist
Même si elle est rare, la solution est déjà ancienne. Faute de veste vous pouvez placer votre pochette dans une poche du gilet.
Même si elle est rare, la solution est déjà ancienne. Faute de veste vous pouvez placer votre pochette dans une poche du gilet.

L’utilisation du cardigan en guise de veste est très facile à maitriser pour un débutant ou ceux qui ne peuvent pas se permettre de porter une veste. Même s’il n’est pas nécessaire que le cardigan soit doté d’un col,  le fait qu’il soit doté d’un col châle permet d’évoquer les revers d’une veste et ainsi de la remplacer encore plus facilement.

En général les cardigans avec un col sont plus épais et peuvent donc seulement remplacer une veste, mais si vous trouvez un cardigan fin avec un col rien n’empêche de le porter sous une veste (ou autre, type gilet sans manche par exemple). Ce qui est d’ailleurs sa seconde utilisation.

En glissant un fin cardigan de laine mérinos sous votre veste vous apportez une touche de couleur ou un peu plus de chaleur. En remplacement du gilet, vous devez boutonner le cardigan comme un gilet (le dernier bouton doit être déboutonné). En effet, Il faut impérativement que le cardigan soit boutonné s’il est porté sous une veste, autrement le résultat serait vraiment négligé. Par contre, si vous ôtez la veste - si vous avez trop chaud par exemple - vous pouvez déboutonner le cardigan car il se transforme en veste d’appoint comme vu ci-dessus.

Les deux derniers boutons sont libres, boutonnez seulement les boutons au dessus du pantalon afin de dégager la longueur des jambes et conserver la ligne du costume. Source : Ethan M. Wong
Les deux derniers boutons sont libres, boutonnez seulement les boutons au dessus du pantalon afin de dégager la longueur des jambes et conserver la ligne du costume. Source : Ethan M. Wong
N’hésitez pas à jouer la carte du dépareillé et de la couleur avec un cardigan en guise de gilet. Source : Kieran Wang
N’hésitez pas à jouer la carte du dépareillé et de la couleur avec un cardigan en guise de gilet. Source : Kieran Wang

Le résultat ne sera pas forcément plus formel qu’un costume deux pièces tout en vous permettant de vous démarquer à peu de frais. Notez également que s’il remplace le gilet, vous pouvez le porter en dehors du pantalon si celui-ci est casual. Un cardigan plus formel permet un port rentré dans le pantalon si celui-ci est taille haute, mais également en dehors du pantalon comme le cardigan casual.

Une tenue déjà décontractée peut également bénéficier d’un cardigan en guise de gilet afin de renforcer la cohérence de la tenue.

Sources : Viola Milano | Drake's | Styleforum | Paul Lux Sartoria

Sur le choix du cardigan, veillez toujours à prendre un cardigan avec un boutonnage assez haut afin de conserver une amplitude d’utilisation maximum (du plus casual au plus formel). Privilégiez également le cardigan ajusté, il reste le cousin du gilet. Privilégiez aussi les modèles un peu court (surtout si vous portez des tailles hautes).

Evitez comme la peste les cardigans à boutonnage croisé: hyper-plouc et surement créé pour les amateurs de caban et autres ignominies vestimentaires. Avec un jeans et un t-shirt, il fait souvent office de tenue habillé du dimanche pour sortir chez la belle-mère avant d’aller chez ikea ou décathlon. Raison de plus pour l’éviter.

Pour les débutants, le choix d’un cardigan d’épaisseur moyenne en laine de couleur marine permet de composer des tenues sartoriales basiques et du plus bel effet même chez les ploucs: le cardigan marine porté en guise de veste, une chemise en chambray, un chino beige et une paire de sneakers minimalistes (ou de souliers pour une version plus habillée) permet de s’initier au sartorialisme pour les plus jeunes et les plus ploucs. Ce type de tenue peut être composée pour un prix modique (bien moins cher qu’un costume) et ses utilisations seront très nombreuses. Vous ne ferez jamais sur-habillé ou sous-habillé.

En conclusion: Le cardigan est un vêtement polyvalent, utilitaire (tenir chaud) et esthétique (ajouts de motifs, couleur, matière). Il est plus formel qu’un pull et plus casual qu’une veste.
Pour des raisons inconnues, les ploucs et les femmes peuvent avoir une haine tenace envers le cardigan. Cette dernière remarque permet d’entériner le choix du cardigan comme un basique sartorial.

De plus, qu’il soit en laine mérinos ou en coton son entretien est très facile (il peut être passé en machine contrairement à une veste) et a une durée de vie très longue (vous pouvez garder plus de dix ans un cardigan d’entrée de gamme).

5 réflexions au sujet de “Le cardigan : meilleur ami de l’homme élégant !”

  1. Votre article accompagné des photos est vraiment des plus intéressants et des plus instructifs.Le sujet sur le cardigan permet de voir toutes les possibilités de le porter et bien sûr de réutiliser cette pièce un peu abandonnée… Je l’avoue… Par moi… Par peur de faire des incohérences au niveau du style (même si je ne pense pas être un “plouc” 😉… Terme un peu fort entre parenthèse😉). J’attends avec hâte vos prochains articles.

  2. Votre site Internet est une véritable mine d’or ! Je cherchais désespérément depuis quelques temps une bonne adresse pour me conseiller sur le style classique, sans vraiment trouver chaussure à mon pied (ou cardigan à mes épaules). Vos articles sont aussi très bien rédigés et parfaitement illustrés. Hop, ça passe dans mes favoris.

    L’astuce du cardigan est excellente, et l’automne approchant, ce sera l’idéal pour les temps un peu froids. Je garde ma longue redingote pour les grands souffles de l’hiver cependant 🙂

Laisser un commentaire